«
»

Top

Quels traitements peuvent causer la chute des cheveux ?

Publié le 21 oct. 2021 • Par Candice Salomé

La chute de cheveux est souvent très mal vécue, que ce soit par les hommes ou par les femmes. Ce phénomène, appelé alopécie, peut survenir après la prise d’un traitement. L’exemple le plus parlant est la chimiothérapie. En effet, la tête chauve en est sa représentation la plus probante. Mais les traitements de chimiothérapie ne sont pas les seuls à causer l’alopécie. 

Mais alors, quels traitements peuvent être à l’origine de la perte de cheveux ? Comment s’en prémunir ? Que faire si cela arrive ? 

On vous dit tout dans notre article ! 

Quels traitements peuvent causer la chute des cheveux ?

Quel est le cycle de vie du cheveu ? 

Le cuir chevelu compte, en moyenne, entre 100 000 et 150 000 cheveux. Ces derniers se renouvellent à raison de 150 nouveaux cheveux par jour. Leur pousse est sujette à de nombreux facteurs génétiques et hormonaux et évolue au cours de la vie.  

Tous les cheveux passent par 3 phases au cours de leur vie : 

  • La phase de croissance, dite anagène, qui dure entre 2 et 6 ans, 
  • La phase de repos, dite catagène, qui dure environ 3 semaines, 
  • Puis, vient la phase télogène, qui aboutit à la chute du cheveu en 2 à 3 mois. Un nouveau cheveu viendra prendre la place de celui qui vient de disparaître. 

Cette succession de phases constitue un cycle dont la durée moyenne est de 4 ans

La racine des cheveux se trouve dans les follicules pileux, qui sont des petites cavités situées dans le cuir chevelu. Le nombre de follicules pileux est fixe et reste inchangé après la naissance. Chacun de ces follicules peut assurer entre 10 et 30 cycles

Les cheveux ne sont pas synchronisés, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas dans la même phase au même moment. 

La chute de cheveux est donc un phénomène tout à fait normal. Nous en perdons entre 30 et 150 par jour avec des variations au cours de l’année.  

En effet, au début de l’automne et du printemps, la chute de cheveux est généralement plus importante. De plus, les femmes connaissent une chute de cheveux quelques mois après l’accouchement, occasionnée par les changements hormonaux intervenant à cette période. 

Néanmoins, certains traitements peuvent provoquer une chute de cheveux importante. 

Quels traitements peuvent engendrer l’alopécie ? 

Certains médicaments peuvent perturber le cycle capillaire. Ces derniers agissent de différentes manières. Ainsi, certains les “synchronisent en phase de chute” et provoquent la perte de cheveux au bout de 2 ou 3 mois. D’autres médicaments interrompent brutalement la phase de croissance et entraînent une chute importante de cheveux 1 à 4 semaines après le début de la prise de traitement. 

Il est conseillé aux médecins d’aborder le sujet de l’alopécie avec les patients avant la prise du traitement car cela peut avoir des conséquences psychologiques importantes

Mais alors, quels sont ces traitements ? 

Les traitements pour la thyroïde 

La glande thyroïde sécrète des hormones qui participent, entre autres, au renouvellement des cheveux. En sur-production comme en sous-production, ces hormones peuvent fortement perturber le rythme des cycles capillaires et, ainsi, entraîner l’alopécie. 

Lorsque les médicaments antithyroïdiens (comme Néo-mercazole®) ou les hormones thyroïdiennes de substitution (comme Lévothyrox®) ne sont pas parfaitement dosés, le risque de perte de cheveux est donc important. 

Les médicaments contre l’excès de cholestérol 

Les traitements anticholestérolémiants comme les fibrates (Befizal®, Lipanor®…) ou certaines statines (Tahor®, Pravastatine Gé®…) peuvent occasionner des effets secondaires au niveau du cuir chevelu engendrant ainsi des démangeaisons ou des chutes de cheveux

Ces médicaments, pris sur le long terme pour traiter l’hypercholestérolémie et prévenir les maladies cardiovasculaires, interféreraient avec la fabrication du cheveu (kératinisation). Ainsi, les cheveux se fragilisent avant de tomber. 

Si vous remarquez une perte de cheveux importante, il est conseillé d’en parler à votre médecin. Ce dernier pourra éventuellement modifier votre traitement. 

Les médicaments contre l'épilepsie 

L’un des effets secondaires des traitements contre l’épilepsie, composés notamment de valproate de sodium, est la perte de cheveux voire le changement de leur nature (des cheveux raides devenus bouclés).  

Les chercheurs n’ont pas encore tout à fait élucidé le mécanisme par lequel le valproate de sodium (Depakine®) peut engendrer la chute ou le changement de nature du cheveu. L’hypothèse selon laquelle il interviendrait dans la carence en oligo-éléments (zinc, magnésium, cuivre...) essentiels à la vie du cheveu est, pour l’heure, principalement explorée. 

Même si la chute des cheveux est un phénomène réversible et ce, dès l’arrêt du traitement, parlez-en à votre médecin, il pourra potentiellement modifier votre traitement. 

Certains traitements anti-dépresseurs

Certains anti-dépresseurs peuvent engendrer une perte de cheveux diffuse, notamment chez les femmes. Sous l’effet de ces médicaments, les cycles capillaires peuvent être écourtés. Ainsi, les cheveux peuvent commencer à tomber dans les 2 à 3 mois suivant le début du traitement. 

Si vous constatez un début d’alopécie, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, il pourra modifier votre traitement. 

Certaines pilules contraceptives 

Les cheveux sont très sensibles aux variations hormonales. Selon leur composition en hormones sexuelles, les contraceptifs auront une influence positive sur le cheveu, ou, à l’inverse, risqueront d’entraîner sa chute. Ce sont les contraceptifs à effet androgénique (contenant des dérivés de la testostérone) qui pourront entraîner une perte de cheveux. 

N’hésitez pas à en parler à votre médecin, il pourra ainsi changer votre contraceptif oral. 

Les traitements de chimiothérapie 

Alors que l’alopécie est un effet indésirable relativement peu fréquent des traitements cités ci-dessus, c’est un effet secondaire commun et très redouté des patients sous chimiothérapie. Ces traitements, dont le but est d’attaquer les cellules qui se renouvellent très rapidement (donc les cellules cancéreuses), bloquent, par là même, la naissance et la multiplication du cheveu. 

Phénomène réversible, il est cependant nécessaire d’attendre la fin du traitement. Il est possible d’avoir recours à des perruques, des turbans ou des foulards pour être plus à l’aise avec sa nouvelle image.  

Retrouvez de nombreux conseils dans notre article : Les conseils beauté pour lutter contre le cancer du sein  


Cet article vous a-t-il été utile ? 

Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous ! 
   
Prenez soin de vous ! 


57
avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Rédactrice Santé

Créatrice de contenus chez Carenity, Candice est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, du bien-être et du sport.

Candice est... >> En savoir plus

Qui a revu : Antoine Seignez, Pharmacien chef de projet data science

Antoine est titulaire d’un doctorat en pharmacie et d’un doctorat en sciences de la vie, spécialité immunologie. Il a suivi ses études à l’université de Bourgogne. Plusieurs de ses travaux ont fait l’objet de... >> En savoir plus

8 commentaires


Dinadou
le 21/10/2021

Bonsoir, malgré que je ne suis pas concerné,  c est un très bon article.  Bonne soirée. 


Valogina
le 23/10/2021

Merci pour la diffusion de ces informations très intéressantes, ce désagrément peut toucher, un jour ou l'autre, chacun d'entre nous. 

Belle journée à tous


boussafsafb
le 23/10/2021

Le virus (covid-19( est dangereux.Salut!


sidomak
le 23/10/2021

Bonjour,

Un article très important, merci pour l'infromation

Bonne journée.


roseavril20
le 23/10/2021

très bon article, très intéressant, merci !

Vous aimerez aussi

Comment prendre soin de sa santé naturellement ?

Comment prendre soin de sa santé naturellement ?

Lire l'article
Dérouillage matinale : pourquoi cela se produit et que faire pour y faire face ? Tous nos conseils !

Dérouillage matinale : pourquoi cela se produit et que faire pour y faire face ? Tous nos conseils !

Lire l'article
Santé mentale : 10 façons simples d'en prendre soin !

Santé mentale : 10 façons simples d'en prendre soin !

Lire l'article
Quelles plantes utiliser pour soulager les troubles articulaires et musculaires ?

Quelles plantes utiliser pour soulager les troubles articulaires et musculaires ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées