«
»

Top

Quels sont les risques potentiels du paracétamol pour la santé ?

Publié le 4 avr. 2022 • Par Courtney Johnson

Le paracétamol est l'analgésique le plus utilisé dans le monde. On le trouve dans plus de 600 médicaments différents, qu'ils soient délivrés sur ordonnance ou en vente libre, et on estime que 500 millions de doses sont vendues en France chaque année.

Alors, qu'est-ce que le paracétamol exactement ? Comment fonctionne-t-il ? Comment et quand peut-il présenter un risque pour notre santé ? 

On vous dit tout dans notre article !

Quels sont les risques potentiels du paracétamol pour la santé ?

Qu'est-ce que le paracétamol ?

Que ce soit dans votre armoire à pharmacie, dans votre voiture ou sur votre bureau au travail, il y a de fortes chances que vous ayez du paracétamol à portée de main, au cas où vous auriez mal à la tête ou aux articulations. Le paracétamol est non seulement l'analgésique le plus utilisé en France, mais aussi le plus utilisé dans le monde entier, et il est également considéré comme l'un des plus sûrs. 

Le paracétamol, également appelé acétaminophène ou APAP (N-acétyl-para-aminophénol), est un médicament utilisé pour soulager les douleurs légères à modérées et faire baisser la fièvre. Il est un ingrédient de plus de 600 médicaments sur ordonnance et en vente libre, comme Doliprane®, Dafalgan®, Efferalgan®.

Grâce à sa double action, il peut être utilisé pour traiter de nombreux maux, notamment les maux de tête, les douleurs musculaires, les maux de dos, les maux de dents, les crampes menstruelles, le rhume, les maux de gorge et l'arthrite

Comment fonctionne le paracétamol ?

Le mécanisme d'action exact du paracétamol n'est pas encore totalement compris. 

Le paracétamol appartient à une classe d'analgésiques appelée analgésiques non opioïdes, qui comprend l'aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) traditionnels comme l'ibuprofène et le naproxène, et les nouveaux inhibiteurs de la COX-2 comme le célécoxib (Celebrex®). 

Les analgésiques non opioïdes fonctionnent en bloquant une enzyme appelée cyclo-oxygénase (COX). La COX agit comme un déclencheur de la conversion d'un acide gras contenu dans les parois cellulaires (acide arachidonique) en substances appelées prostaglandines. Les prostaglandines jouent de nombreux rôles dans le corps humain, mais elles peuvent aussi provoquer des inflammations, des douleurs et de la fièvre. La douleur et l'inflammation qu'elles provoquent surviennent après une lésion cellulaire, principalement au site de la lésion dans le système nerveux périphérique (en dehors du cerveau et de la moelle épinière) et dans le système nerveux central. Ils élèvent également la température du corps, créant ainsi de la fièvre, en ayant un impact sur le centre de régulation de la chaleur de l'hypothalamus dans le cerveau

En inhibant la COX et la production de prostaglandines, les analgésiques non opioïdes réduisent à la fois l'inflammation et la fièvre. Le paracétamol, cependant, est différent des autres analgésiques non opioïdes en ce sens qu'il ne bloque pas de manière significative la COX dans le système nerveux périphérique. Il semble réduire la douleur en inhibant une forme de COX appelée COX-3, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour comprendre ce processus. 

Si le paracétamol est très efficace pour soulager les douleurs mineures telles que les maux de tête et la fièvre, il ne peut pas réduire le gonflement ou l'inflammation.

Quels sont les médicaments qui contiennent du paracétamol ? 

Comme mentionné précédemment, le paracétamol est l'analgésique le plus courant en France et il est présent dans plus de 600 médicaments, disponibles à la fois sur ordonnance et en vente libre. 

Les médicaments en vente libre contenant du paracétamol* : 

Médicaments sur ordonnance contenant du paracétamol* : 

*Aucune de ces listes n'est exhaustive, assurez-vous de vérifier les étiquettes de vos médicaments sur ordonnance et en vente libre et/ou de consulter votre médecin ou votre pharmacien avant de les prendre. 

Quels sont les effets secondaires ou autres risques causés par le paracétamol ? 

Lorsqu'il est utilisé correctement, en respectant les doses recommandées, le paracétamol est considéré comme l'un des médicaments en vente libre les plus sûrs. Contrairement aux autres AINS, il n'irrite pas l'estomac ou la muqueuse intestinale et n'augmente pas le risque de problèmes cardiaques, ce qui en fait une bonne alternative pour les personnes qui ne tolèrent pas les AINS. 

Mais, comme pour tous les médicaments, certains effets secondaires et risques sont toujours possibles. 

Bien que peu fréquents, les effets secondaires du paracétamol peuvent inclure : 

  • Maux de tête 
  • Nausées 
  • Douleurs d'estomac 
  • Éruption cutanée 

Occasionnellement, il peut provoquer des effets secondaires plus graves, tels que des réactions allergiques ou cutanées sévères. De fortes doses de paracétamol peuvent provoquer des crampes d'estomac et des nausées dans un premier temps, et lorsque les conditions physiques se détériorent, elles peuvent provoquer des lésions hépatiques, une insuffisance et même la mort. 

Lésion du foie / Lésion hépatique

L'atteinte hépatique est l'effet secondaire le plus grave de l'utilisation du paracétamol et peut être fatale. Elle peut se produire lorsqu'une personne dépasse la dose quotidienne maximale de 4 000 mg (la dose maximale est de 60 mg/kg/jour, divisée en 4 ou 6 doses, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures), mais on sait également qu'elle peut se produire chez certains patients à des doses plus faibles. Elle peut survenir après une seule dose très importante du médicament, ou après des doses plus élevées que celles recommandées, chaque jour pendant plusieurs jours. 

Lorsque nous prenons du paracétamol, la plupart du médicament est métabolisé par le foie et excrété par les urines. Cependant, une partie du médicament est également transformée en un sous-produit toxique qui peut endommager les cellules du foie. La prise d'une trop grande quantité de paracétamol augmente le risque de lésions hépatiques et, dans les cas graves, peut entraîner la mort. 

Le paracétamol étant un ingrédient commun à un large éventail de médicaments sur ordonnance et en vente libre, il peut malheureusement être assez facile d'en prendre accidentellement trop, surtout si vous prenez plusieurs médicaments contenant du paracétamol à la fois. 

Les signes d'une atteinte hépatique peuvent inclure :

  • Jaunissement de la peau ou du blanc des yeux (jaunisse) 
  • Des nausées ou des vomissements 
  • Une perte d'appétit 
  • Des douleurs dans la partie supérieure droite de l'abdomen 
  • De la fatigue 
  • Une transpiration excessive 
  • Une peau pâle 
  • Des saignements ou des ecchymoses inhabituels 
  • Un changement de couleur de l'urine ou des selles 

Si vous pensez avoir pris trop de paracétamol ou si vous remarquez des symptômes, consultez immédiatement un médecin. Si vous savez que vous avez pris plus que la dose recommandée, rendez-vous au centre de soins d'urgence le plus proche, même si vous ne présentez aucun symptôme d'atteinte hépatique. 

Comment prévenir la surconsommation ou le surdosage de paracétamol ? 

Si vous avez des doutes sur la quantité de paracétamol que votre corps peut tolérer en fonction de votre âge, de votre taille et de votre état de santé, n'hésitez pas à en parler à votre médecin ou à votre pharmacien. 

Voici quelques conseils utiles pour éviter un surdosage accidentel :

  • Notez ce que vous prenez, y compris les médicaments en vente libre. Lorsque vous prenez un produit en vente libre contre les maux de tête, le rhume ou la grippe, n'oubliez pas de vérifier l'étiquette. Contient-il du paracétamol ? Notez que sur les étiquettes des médicaments sous ordonnance, le paracétamol est parfois désigné par " APAP ", " acetam " ou d'autres formes abrégées du mot. 
  • Connaissez les doses en milligrammes de vos pilules. Dans les produits contenant du paracétamol en vente libre, les pilules peuvent contenir 300, 500 ou 1000 milligrammes du médicament. Soyez conscient de ce que vous prenez et assurez-vous de calculer la quantité que vous prenez sur une période de 24 heures. Soyez particulièrement prudent avec les pilules de 500 ou 1000 mg. 
  • Suivez les recommandations de dosage. Lorsque vous prenez du paracétamol, ne soyez pas tenté d'en prendre plus que ce qui est recommandé pour obtenir un effet supplémentaire. Il est recommandé aux personnes de petite taille de rester dans la partie inférieure de la fourchette recommandée (3 000 mg par période de 24 heures). 
  • Allez-y doucement avec l'alcool. La consommation d'alcool amène le foie à métaboliser une plus grande partie du paracétamol que vous prenez en sous-produits toxiques. Les hommes ne devraient pas boire plus de deux verres standard par jour lorsqu'ils prennent du paracétamol et les femmes ne devraient pas boire plus d'un verre standard. 
  • Sachez si vos médicaments peuvent interagir. Assurez-vous de connaître vos médicaments sous ordonnance et demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si l'un d'eux peut interagir avec le paracétamol. 


Cet article vous a-t-il été utile ?   
  
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !     
 
Prenez soin de vous !   


87
avatar Courtney Johnson

Auteur : Courtney Johnson, Rédactrice Santé

Courtney est créatrice de contenu chez Carenity et se concentre sur la rédaction d'articles santé. Elle a une appétence toute particulière pour les thèmes de la nutrition, du bien-être et de la... >> En savoir plus

Qui a revu : Charlotte Avril, Pharmacienne, Data Scientist

Charlotte est docteur en pharmacie et diplômée du mastère spécialisé en management pharmaceutique et des biotechnologies de l’ESCP. Elle a une forte appétence pour la e-santé, la Health Tech ainsi que pour les... >> En savoir plus

14 commentaires


SepSepien
le 04/04/2022

Bonjour @Courtney_J @Charlotte.Avril @Candice.S , à tous,

Merci pour cet article, très précis, notamment sur les médicaments contenant du paracétamol.

Bises et amitiés.

🔆 !!!!!!!!!!!!!!!!


aziza56
le 08/04/2022

BONOUR!

le Paracétamol est hypoglycémiant pour certains diabétiques dont je fais partie je ne le prends plus depuis dxi ans

les médecins ne le savent pas pourtant c'est mentionné sur la notice. Merci pour l'article très riche en renseignement


Violette78
le 09/04/2022

Merci - Cet article tombe au bon moment pour moi - Douloureuse à en pleurer depuis une dizaine de jour lorsque je marche ou fais certains mouvements ( même respirer profondément parfois !) - douleurs dans le coté droit a hauteur plus ou moins de la ceinture - Je n'ose plus prendre un comprimé Dafalgan - craignant avoir des soucis au foie - Je n'ai jamais jamais pris du Dafalgan a forte dose - Est ce ma prothèse de la hanche - installée depuis 10 ans - qui me joue des tours - des suites d'une chute sur les fesses il y a plusieurs semaines ? Je ne sais à quoi attribuer ces douleurs - N'ayant pas de fievre - pas de nausée ni de soucis de transit ni urinaire - Mon médecin est en vacances depuis plus d'une semaine - Je n'ai pas le courage d'affronter un remplaçant à cause de tous mes problèmes fibro à énumérer - M'adresser à un autre docteur ??? - Il ne m'entendrait plus ..bien avant la fin de ma plainte - me prenant pour une très vieille hypocondriaque - Vous faire part de mon probleme ..me détend .. semble me faire un peu de "bien " ? Bonne journée à vous tous -

P.S : Aprés lecture de cet article et réflexion ...je prendrai qd même un Dafalgan 500mg .. sans - c'est évident -mettre ma vie plus en péril au point ou j'en suis ... En attendant l'avis de mon médecin dans les prochains jours - il est préférable de me soulager un peu - que de souffrir et avoir un trop mauvais moral - Prenez tous -- avec bon sens -- bien soin de vous -


Ibiscus93
le 09/04/2022

Articles intéressant, merci on n'est jamais assez renseigné sur l'automédication sachant que la paracétamol compte parmi les médicaments le plus utilisé sans avis médical.



Jacquotau
le 09/04/2022

Article très utile🙂

Vous aimerez aussi

Intoxications alimentaires : comment les éviter ?

Intoxications alimentaires : comment les éviter ?

Lire l'article
La théorie de la cuillère : qu'est-ce que c'est et comment peut-elle aider les patients chroniques ?

La théorie de la cuillère : qu'est-ce que c'est et comment peut-elle aider les patients chroniques ?

Lire l'article
Quel est l’impact du changement d’heure sur la santé ?

Quel est l’impact du changement d’heure sur la santé ?

Lire l'article
Quel est l’impact de la retraite sur la santé des patients atteints de maladies chroniques ? Les membres Carenity répondent !

Quel est l’impact de la retraite sur la santé des patients atteints de maladies chroniques ? Les membres Carenity répondent !

Lire l'article

Discussions les plus commentées