«
»

Top

L’anneau gastrique virtuel : la nouvelle méthode pour les patients en obésité.

Publié le 28 avr. 2021 • Par Aurélien De Biagi

Nous vous proposons aujourd’hui un article portant sur l’anneau gastrique virtuel. Cette méthode a été développée par Sheila Granger en 2011. Elle se base sur le principe de l’hypnose pour permettre aux patients de perdre du poids.

Mais qu’est réellement cette technique ? Quelles sont les différences avec la pose d’un vrai anneau gastrique ? On vous dit tout dans cet article !

Bonne lecture !


L’anneau gastrique virtuel : la nouvelle méthode pour les patients en obésité.

La chirurgie de l’obésité

Parmi les différentes méthodes permettant de perdre du poids, la chirurgie bariatrique connaît un développement important. Elle regroupe plusieurs techniques dont le sleeve, le bypass ou la pose d’un anneau gastrique.

Si vous voulez en savoir plus sur ces techniques, lisez notre fiche maladie sur la chirurgie bariatrique : ici.

Malgré ses bons résultats, la pose d’un anneau gastrique n’est pas sans inconvénients. En effet, elle n’est pas accessible à tous. Seuls les patients avec un IMC supérieur à 35 (obésité sévère ou morbide) et ayant subi des échecs avec des méthodes non chirurgicales, comme des traitements médicamenteux, y sont éligibles.

En outre, en plus de nécessiter deux à trois jours d’hospitalisation, elle requiert un suivi médical lourd afin d’éviter les possibles effets secondaires. Parmi ces derniers nous pouvons notamment citer : des carences en vitamines D, en fer, en calcium, une dénutrition ou un mauvais fonctionnement du montage chirurgical...

Enfin, elle est réservée en dernier recours du traitement de l’obésité et uniquement pour les patients sans contre-indications psychologiques ou chirurgicales, il s’agit en effet d’une opération lourde.

Qu’est ce que l’anneau gastrique virtuel ?

La technique de l’anneau gastrique virtuel repose sur l’hypnose. Cette méthode a été inventée en 2011 par une hypno-thérapeute londonienne : Sheila Granger

Comme il n’y a pas d’opération, elle est accessible à tous les patients. De plus, il n’y a pas de limitation par rapport au poids. Même des personnes qui ne sont pas considérées médicalement comme étant en surpoids peuvent y accéder afin de perdre les quelques kilos qui les feront se sentir mieux dans leur peau.

Comment ça marche ?

Comme dit plus haut, cette technique repose sur la pratique de l’hypnose. Le patient devra prendre plusieurs rendez-vous avec un hypno-thérapeute. 

Selon le site Internet de Sheila Granger, il ne s’agit pas d’un régime (réputé comme inefficace dans le traitement à long terme de l’obésité) et n’implique pas de privations. Il s’agirait plutôt d’une reprogrammation des habitudes alimentaires.

A l’aide de l’hypnose et d’autres méthodes psychologiques, l’anneau gastrique virtuel est censé mettre en lumière les mauvaises habitudes alimentaires du client. De plus, ce dernier pourra se contenter de plus petites portions, pensera différemment à la nourriture et changera son approche de la nutrition. Le but étant l’intégration de petits et réalistes changements qui sont plus supportables sur la durée et donc plus efficaces à long terme.

Selon la méthode originelle, il faudrait quatre séances hautement personnalisées afin d’atteindre ce but.

Lors des premières séances, le but sera la définition des objectifs à atteindre et l’identification d’éventuels problèmes liés comme le stress ou les troubles du sommeil. Puis les séances d’hypnose à proprement parler pourront débuter, avec éventuellement quelques séances de suivi. 

Comptez environ 60 euros pour une séance chez un hypno-thérapeute en France. Notez également que ce dernier peut proposer des enregistrements à écouter chez soi pour accompagner le client une fois l’hypnose réalisée.

Conclusion

Bien que cette méthode soit relativement nouvelle (seulement une dizaine d’années), elle est déjà controversée, le manque d’encadrement légal étant un problème majeur. De plus, des enregistrements sont disponibles (en vente sur internet) afin de réaliser soi-même l’opération imaginaire. On se demande alors quel est l’impact pour des personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire (TCA). Selon certains témoignages, des patients ont souffert de fortes diarrhées après la réalisation d’auto-séances sur Internet. 

Ce manque d’encadrement pose également problème quant aux nombreux personnels qui ne sont pas suffisamment qualifiés pour la bonne réalisation des séances. 

Certains organismes de formation sont cependant sérieux car disposant d'accréditations délivrées par l’agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC) ou de la fédération de la formation professionnelle (FFP). On notera par exemple que l'Institut français d'hypnose (IFH) dispose de ces accréditations et forme donc du personnel qualifié.

Avez-vous déjà eu recours à l’hypnose ? Quel est votre ressenti sur cette technique ?

Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !


avatar Aurélien De Biagi

Auteur : Aurélien De Biagi, Assistant marketing digital

Aurélien DE BIAGI est actuellement stagiaire au sein de l'équipe marketing digital. Son rôle consiste à animer et modérer la communauté pour que les utilisateurs aient la meilleure expérience possible sur la... >> En savoir plus

1 commentaire


sorellade
le 03/05/2021

je n y crois pas trop mais qui  sait c est a testé encore une vingtaine de kilos a perdre et je n y arrive 

Vous aimerez aussi

NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Obésité

NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Lire l'article
Obésité et diabète : soyons acteur de notre maladie

Obésité

Obésité et diabète : soyons acteur de notre maladie

Voir le témoignage
Comment gérer son obésité en temps de Covid-19 ?

Obésité

Comment gérer son obésité en temps de Covid-19 ?

Lire l'article

Fiche maladie