«
»

Top

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

30 nov. 2018 • 150 commentaires

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Selon le Comité éthique et cancer, il n'existe aucune raison de s'opposer à la consommation de cannabis thérapeutique par des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse.

 

Y-a-t-il des raisons éthiques à s'opposer au cannabis thérapeutique ?

Le Comité éthique et cancer, une instance consultative, n'a pas trouvé de raison de s'opposer à l'usage du cannabis par 
des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse. Une patiente atteinte d'un cancer, qui affirme que la consommation de ce produit la soulage de douleurs intenses et chroniques et de ses nausées, avait saisi le Comité en l'interrogeant sur le caractère éthique ou non de l'interdiction du cannabis dans un contexte thérapeutique. Pour cette patiente, l'interdiction actuelle est un refus de soins.

Malgré les données encore insuffisantes sur les effets thérapeutiques du cannabis, le Comité s'est attaché à déterminer s'il existe des raisons éthiques de s'opposer à la consommation de cannabis par des malades qui s'en disent soulagés. Suite à leur étude, aucun des arguments possiblement en défaveur d'une telle consommation ne lui est apparu de nature à continuer de l'interdire. Aucun effet néfeste avéré ne leur semble assez sérieux pour s'opposer à cette pratique chez des adultes atteints d'une maladie grave et potentiellement mortelle. Néanmoins, le Comité recommande de ne pas le fumer mais de privilégier d'autres formes de consommation.

Encadrer l'accès au cannabis par les autorités de santé

Selon le Comité, il conviendrait que l'accès au cannabis ou à ses substances actives puisse être encadré par les autorités de santé, afin d'apporter aux personnes malades les garanties nécessaires quant à la qualité, aux concentrations et aux modalités d'utilisation optimale du cannabis ou de ses substances actives. Cet encadrement permettrait de surcroît aux personnes malades de se dispenser de faire appel à des circuits parallèles pour s'en procurer et leur éviterait également de risquer des poursuites pénales du fait de leur consommation. 

Un comité d'experts de l'Agence du médicament ANSM remettra ses premières conclusions d'ici à la fin de l'année sur l'intérêt de mettre en place en France un accès à du cannabis thérapeutique, au-delà de l'huile de CBD.

 

Qu'en pensez-vous ?
Seriez-vous prêt(e) à essayer le cannabis thérapeutique ?

À en consommer plutôt que de l'huile de CBD ?

Carenity

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

Commentaires

titi66
le 06/03/2019

@Liloulouki bonne continuation à toi, et  n hésites pas à reposer des questions.

pierrot1
le 07/03/2019

Bonjour à tous

Le CBD.....le CBD... tout le monde en parle, en particulier sur Carenity. Il semble que la majorité des utilisateurs soient satisfaits de son usage et c est tant mieux. Il est évident que chaque cas est particulier, les douleurs sont différentes, le produit CBD a des provenances différentes, les posologies sont différentes, il peut dans certains cas contenir des "traces" de THC,  il existe en différents dosages, chacun choisit de façon plutôt arbitraire sa posologie. Les résultats, s il y en a, me semblent etre évalués à très court terme et je pense que l évaluation de l action du CBD devrait se faire sur un temps plus long. A cela s ajoute la notion de cannabis thérapeutique qui ne semble pas etre le CBD.

Maintenant mon cas particulier. Je souffre d une spa ET d une polynévrite, toutes deux très douloureuses, pour lesquelles j ai épuisé la totalité des traitements possibles (allopathiques et les autres…) Je me suis donc intéressé au CBD et à l huile en particulier.

J ai d abord acheté à Lyon du CBD venant de Chanvre Bio Détente ( Rodez) 10cl 3% 3 gouttes matin et soir. Durée de traitement 10 jours. Aucun résultat. Puis j ai commandé chez Sensi Seeds un flacon de 30cl 3%. J ai commencé avec une posologie de 4 gouttes matin et soir puis j ai augmenté celle ci jusqu à 8 gouttes matin et soir. J en suis au 18iem jour. Sans aucun effet. 

Dois je augmenter les quantités? Les internautes de Carenity ont sans doute des conseils, des idées à me proposer. 

  Je remercie toutes les bonnes volontés.

Bella4523
le 07/03/2019

Bonjour @pierrot1‍ ,

Mon nom est Isabelle, je prend du CBD et il est très efficace pour mon problème d'arthrose cervicale.  Cela fait 4 mois que je le prend quotidiennement. Je ne passe pas une journée.

Il y a 13.3mg dans 1 ml et 85% bio-absorbable avec Bioabsorb

Cela veut dire l'action est rapide avec la technologie bioabsorb, produit des résultats en moin de temps. Et les effets se font sentir entre 15 et 30 min. 

Au bout de quelque jours, la douleur est déjà diminuer.  

Est- ce qu'il parle de l'absorbtion et combien de miligramme contient vos flacon?

Liloulouki
le 07/03/2019

Bonjour 

L histoire de votre maladie est terrible toutes ces années sans thérapeutique satisfaisante

Ma spa est plus récente  je ne peux pas vous aider je viens de commander le même produit sensiseed et je suis moi moi même preneuse de conseils sur les posologies    j espère que quelqu'un pourra vous  renseigner 

Sophie84
le 09/03/2019

Bonjour,

je suis atteinte d une polyarthrite rhumatoïde diagnostiquée en été 2018 après une fracture de la hanche spontanée. J ai été traitée par methotrexate et cortisone pendant 5 mois sans efficacité et je suis sous embrel depuis 2 mois et cela m aide beaucoup.

malgre tout j ai des douleurs sur tout le membre supérieur gauche, épaule coude poignet surtout le soir et la nuit. Depuis peu j applique de l.huile CBD 3% le soir et ça m aide bien la nuit.

je ne prend pas l huile cbd par voie orale et j ai lu qu il pouvait y avoir des effet d interaction avec les traitements de la PR notamment le methotrexate (diminution de l efficacité/ potentialisation des effets indésirables au niveau du foie). C est vrai qu on ferai tout pour ne plus ressentir la douleur mais il faut rester prudent.

bon courage à tous

Vous aimerez aussi

Toutes les questions que vous vous posiez sur la Covid-19 !

Toutes les questions que vous vous posiez sur la Covid-19 !

Lire l'article
Maladies cardiovasculaires : comment lire ses analyses de sang ?

Maladies cardiovasculaires : comment lire ses analyses de sang ?

Lire l'article
Cannabis thérapeutique : l’expérimentation va enfin débuter en France !

Cannabis thérapeutique : l’expérimentation va enfin débuter en France !

Lire l'article
Dysménorrhée  : comment soulager la douleur pendant les règles ?

Dysménorrhée : comment soulager la douleur pendant les règles ?

Lire l'article