Herpès et grossesse

Les femmes enceintes peuvent aussi souffrir d'herpès et des formes particulières d'herpès peuvent se manifester avec la grossesse.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Il existe différentes formes d'herpès pendant la grossesse :

L’herpès gestationis : Cela s’appelle aussi herpès, mais il ne s’agit pas d’une infection virale et ne comporte aucun risque pour la santé du nouveau-né. L’herpès gestationis est un trouble de nature auto-immune qui touche certaines femmes durant le deuxième ou troisième trimestre de grossesse et se manifeste avec des démangeaisons intenses associées à l’apparition de nombreuses vésicules roses sur le torse, et parfois même sur les jambes et les bras. En général, l’éruption régresse spontanément un à deux mois après l’accouchement.

C’est un trouble absolument bénin qui ne comporte aucun risque pour la grossesse ni pour la santé de l’enfant. L’herpès gestationis n’est pas dû à un agent infectieux, mais à des mécanismes qui ne sont pas encore très clairs, liés aux conditions hormonales et métaboliques typiques de la grossesse.

L’herpès zoster : Il se manifeste avec l’apparition de vésicules identiques à celles de la varicelle, en général localisées sur le thorax, qui s’accompagne d’une forte sensation de brûlure. La grossesse n’augmente cependant pas le risque de réactivation de l’herpès zoster, et dans le cas de cette éventualité, le risque d’infection du nouveau-né est pratiquement nul, car le fœtus est protégé par les anticorps transmis par l’organisme maternel.

L’herpès simplex
- La transmission verticale de l’infection du virus de l’herpès peut s’effectuer durant toute la grossesse, aussi bien suite à une infection primaire que récurrente. La symptomatologie est en général très grave, caractérisée par le retard de croissance et de développement psychomoteur avec des calcifications intracrâniennes, une microcéphalie, convulsions, lésions et cicatrices cutanées ; certains enfants présentent une affection oculaire.
- Les infections néonatales asymptomatiques sont extrêmement rares. En général, la moitié des nouveau-nés nait prématurément (entre 30 et 37 semaines de gestation) et présente la pathologie typique de la prématurité. Du point de vue clinique, l’infection peut se présenter sous trois formes :
Infection disséminée, avec plusieurs organes affectés ;
Encéphalite avec ou sans l’affectation de l’œil, de la peau et de la bouche ;
Localisée à la peau, à l’œil, et à la bouche.

Un gestion spécifique de l'herpès durant la grossesse

L’utilisation de médicaments antiviraux, en particulier l’acyclovir, pour la prévention des infections récurrentes génitales de la mère a été mis en discussion : cependant, on retient utile l’administration en cas de grave infection primaire, en raison de l’absence d’effets secondaires pour le nouveau-né. Les nouveau-nés à risque majeur de contamination de l’herpès sont immédiatement isolés, et contrôlés régulièrement, surtout au niveau des yeux, la peau et la bouche.

On recommande à toutes les femmes présentant des lésions herpétiques génitales ou labiales des normes hygiéniques strictes. L’allaitement au sein ne doit pas être effectué si des lésions cutanées herpétiques sont présentes sur les seins.

Dernière mise à jour : 09/12/2017

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Herpès