Impact de l’herpès génital sur la vie sexuelle

Certaines estimations portent le nombre de personnes infectées par l’herpès génital à 2 millions de personnes en France. Près de 70 % de ces patients déclarent que la maladie perturbe leur vie sexuelle.1

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Face à ces chiffres en constante progression, les experts s’inquiètent car l’herpès est un virus qui reste à vie dans l’organisme et qui peut avoir de lourdes répercussions sur la qualité de vie du patient et notamment sur sa vie sexuelle.
   
L’abstinence en cas de crise

En cas de crise, il est vivement recommandé de stopper toute activité sexuelle afin de ne pas transmettre le virus à son partenaire. Il convient aussi d’informer ses partenaires sexuels précédents afin de les inciter à consulter leur médecin.    

Des rapports qui doivent être systématiquement protégés

Même en dehors des périodes de crise, une personne infectée par le virus de l’herpès peut quand même le transmettre à son partenaire en raison d’une excrétion virale asymptomatique sporadique. C’est pourquoi, il est préférable d’utiliser systématiquement un préservatif afin d’éviter toute transmission du virus. Pour une femme porteuse d’herpès, il est nécessaire d’utiliser un « préservatif féminin » afin d’assurer une protection totale et d’en parler avec son médecin.

1Enquête Louis Harris- 2008

Source : E-sante.fr

Dernière mise à jour : 26/12/2017

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Herpès génital