/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Troubles du comportement / Maladies mentales

5 réponses

61 lectures

Sujet de la discussion

1

Membre Carenity
Posté le

je prenais des benzo depuis 30 ans j'ai fait un sevrage a le calme illers combrais depuis ras c'est genial sevrage en douceur pas de manque la cure est rembouse cpam et mutuel foncer

Début de la discussion - 12/04/2019

Sevrage de benzo
Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué‍ ‍ bonjour à tous, n'hésitez pas à discuter avec @pseudo-masqué‍ de votre expérience des benzodiazépines ! Bonne fin de journée

Sevrage de benzo
Membre Carenity
Posté le

Mon sevrage du Rivotril/Clonazépam a duré 4 mois environ. Je l'ai + ou - fait seul. J'ai diminué d'une goutte par semaine. Je me suis retrouvé avec un phénomène de rebond de l'anxiété. J'ai essayé de gérer comme je l'ai pu, entre relaxation et sport. J'ai réussi à l'arrêter complètement depuis 3 mois environ.
Cela a été beaucoup plus facile pour le Lexomil. J'ai pu l'arrêter en l'espace d'une semaine en le remplaçant par un antihistaminique sans ordonnance (Donormyl). Je le garde en réserve si problèmes, mais je n'ai plus besoin de le prendre régulièrement.
Je m'attaque à présent à mon somnifère Stilnox/Zolpidem avec l'aide de ma psychiatre en tentant de le remplacer par Benocten (je ne crois pas qu'il existe un équivalent en France). C'est un antihistaminique H1 utilisé pour les sevrages.
Bonne chance à tous ceux qui sont en sevrage des benzodiazépines!

Sevrage de benzo
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour @pseudo-masqué‍ De mon côté, je ne prends du Rivotril que le soir. Et seulement 1 mg accompagne de 2 Redomex c'est pour les jambes sans repos. Syndrome qui s'est + ou - généralisé. Lorsque j'oublie mes prises, l'effet de manque apparaît diffus après quelques jours. Mais essentiellement sous forme d'anxiété et d'idées sombres. Pour le mbalance, c'est un peu différent.

Sevrage de benzo
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍ 
Rivotril: je l'avais aussi le soir, une dose de 20 gouttes. Pour la correspondance avec les comprimés, je crois que cela fais 2,5mg. J'ai d'abord fait la bêtise de vouloir réduire de moitié en une fois, mais cela a été ingérable...l'anxiété qui montait en flèche et insomnie hors de contrôle. J'ai du revenir à la pleine dose pour descendre vraiment très progressivement.
Redomex > c'est bien l'antidépresseur tricyclique Amitriptyline?
mbalance? Cela ne me dit rien...

Sevrage de benzo
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour @pseudo-masqué‍ Pour le Rivotril, lorsque j'en prenais 0,5 mg, l'effet etait supposé résorbé au matin. Je suis passé à 1 mg. Quoi qu'il en soi, j'en ai besoin maintenant pour dormir. Avec le Redomex qui est bien l'antidépresseur Amitriptyline.

Le "mbalance" est une invention de ma tablette qui a anticipé ce que j'écrivais. Il s'agit du cymbalta 60. 

Depuis quelques semaines, j'ai une déshydratation régulière et forte de la langue jusqu'au larynx. C'est impressionnant et curieux. Cela arrive deux fois par semaine. J'en parlerai à mes médecins. Cet effet est nouveau et peut-être dû au diabète. 

Bon courrage de ton côté.