«
»

Top

Tabac, alcool, malbouffe, obésité: 40% des cancers sont évitables

Publié le 25 juin 2018 • Mis à jour le 29 août 2019 • Par Léa Blaszczynski

Tabac, alcool, malbouffe, obésité: 40% des cancers sont évitables

Le tabac d'abord, puis l'alcool, une mauvaise alimentation, et enfin l'obésité sont les quatre facteurs principaux en France des 40% de cancers qui seraient "évitables", selon des chiffres publiés lundi par deux autorités de santé.

 

Chacun de ces risques tue beaucoup plus qu'il ne devrait, soulignent le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé et Santé publique France. Sur les 346.000 cas de cancer diagnostiqués en 2015 chez les 30 ans et plus, "142.000 (41%) auraient pu être évités si l'ensemble de la population n'avait pas été exposée aux facteurs de risque étudiés, ou si son exposition avait été limitée", écrit le CIRC dans un communiqué.

Le cancer est la première cause de mortalité en France, devant les maladies cardiovasculaires. Les tumeurs ont tué 164.000 personnes en 2013, d'après le ministère de la Santé. "Trop peu de Français sont conscients des risques qu'ils prennent", rappelait la ministre, Agnès Buzyn, lors du centenaire de la Ligue contre le cancer en mars. Elle défendait alors sa politique contre le tabac, responsable en 2015 de 20% des nouveaux cas évitables. Cela représentait 68.000 diagnostics. 

Les cancers dus au tabagisme (cancers du poumon principalement, mais pas seulement) touchent surtout les classes populaires, avec un risque "de 1,5 à 2 fois plus élevé chez les 20% les plus défavorisés, par rapport aux 20% les plus favorisés", a souligné le CIRC. Si les hommes fument de moins en moins depuis les années 1950, Santé publique France rappelle "l'entrée en masse des femmes dans le tabagisme" dans la génération "baby-boom" (née entre 1945 et 1965). En nombre de cancers, cet attrait de la cigarette chez les femmes "aura des conséquences néfastes qui vont augmenter" jusqu'aux alentours de 2045.

Alcool : peut mieux faire

L'alcool provoque 8% des nouveaux cas de cancer évitables (soit 28.000), des cancers de différentes parties de l'appareil digestif, mais aussi du sein. Les auteurs ont estimé que la France pouvait beaucoup mieux faire dans la prévention de l'alcoolisme. Le CIRC plaide pour une action sur les coûts telle que "l'augmentation des prix et des niveaux de taxation".

Santé publique France juge que "les actions de prévention ne sont à ce jour pas aussi développées que celles qui visent la réduction du tabagisme". Elle souligne la prépondérance du vin dans la consommation d'alcool du pays (59% du volume), loin devant les alcools forts (21%) et la bière (19%). 

L'alimentation déséquilibrée et l'obésité sont chacune responsables de 5,4% des nouveaux cas de cancer (18.800 et 18.600 respectivement). Côté "malbouffe", le CIRC pointe le risque d'une "faible consommation de fruits, de légumes, de fibres alimentaires et de produits laitiers, ainsi qu'une consommation élevée de viandes rouges et de viandes transformées". Ce phénomène touche davantage les hommes. Côté surpoids et obésité, c'est l'inverse : les femmes sont plus concernées, ce facteur de risque étant important dans les cancer du sein et du corps utérin (endomètre).

Les autres facteurs de risque "évitables" sont moins fréquents. On y trouve les "agents infectieux" (4% des nouveaux cas) tels que le papillomavirus humain ou la bactérie H. pylori, et les "expositions professionnelles" (3,6%), à l'amiante ou aux pesticides par exemple. Puis d'autres facteurs : radon dans l'air intérieur, pollution atmosphérique, substances chimiques dans l'environnement, etc.

Santé publique France s'est aussi alarmée d'une certaine méconnaissance des risques. "Trop de personnes enquêtées se représentent que boire des sodas ou consommer des hamburgers serait aussi mauvais pour la santé que boire de l'alcool", a déploré l'agence sanitaire.

AFP

avatar Léa Blaszczynski

Auteur : Léa Blaszczynski, Rédactrice santé, experte en communication

Chez Carenity depuis 2013, la rédaction d’articles santé n’a plus de secrets pour Léa. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, de la nutrition et de l’activité physique.

Léa est... >> En savoir plus

6 commentaires


gerom45
le 25/08/2020

Bonjour,    Je regrette, mais j'ai connu des malades du cancer qui ne fumaient pas ni ne buvaient de l'alcool. Par contre, si des patients continuent à consommer exagérément, ont des risques à aggraver la maladie. Même pour la majorité des humains, l'abus n'a jamais fait bon ménage. 


boussafsafb
le 25/08/2020
Les gens mangent sans arrêt toute la journée. Salut!

maryco
le 25/08/2020

@gerom45   Dans le monde , il y a plus de déçès par dépression que de cancer . Maryco


Wolff192
le 25/08/2020

C'est un monsieur d'une soixantaine d'années qui se rend chez son medecin.

- docteur j'aimerai savoir si je vais vivre jusqu'à 80 ans ?

- vous fumez ?

-non !

-vous buvez ?

- non !

- et l'alimentation ?

-je fais très attention, ni gras ni salé.

- et les femmes ?

- oh ! Avec parcimonie juste des câlins de santé.

- mais alors pourquoi voulez-vous vivre jusqu'à 80 ans ?


dan26576
le 25/08/2020

@gerom45 Bonjour, mes grand parents maternelle étaient alcoolique, ce qui avec le temps les a tué, et du coté paternel, ils mangeait des produit gras, et moi j'ai  la sep, il y a un terrain génétique, la grande sœur de mon père a aussi la sep , le peu de fois où je l’avais vu elle est en fauteuil.

Et mon père fumait beaux de cigarettes gitane, et déjà à la naissance j'étais un fumeur passif , et l'alcool me dégoutait, aucun plaisir à en boire, à adolescence j'avais fumais du tabac léger, le paquet de cigarette me durait trois semaines, aucun plaisir à fumer  23 ans je ressentais les premiers symptômes de la sep, une évolution progressive

À 24 ans un neurologue m'avait dit que j'avais la sep, forme primaire progressive, et je vis avec, en faisant tous les six mois une cure de solumedrol, en voyant régulièrement un kiné pour faire travailler mon corps, en remerciant le professeur Pelletier.

Au niveau de mon alimentation je suis le régime seignalet, pour manger équilibré.

Vous aimerez aussi

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Adamantinome
Cancer
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'ovaire
Cancer de la peau
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du testicule
Cancer endocrinien
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Corticosurrénalome
Leucémie
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Maladie d'Ollier
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Pseudomyxome péritonéal
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Syndrome de Sézary
Tumeur au cerveau
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur stromale gastro-intestinale

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Lire l'article
Manger bio permet-il d'éviter les cancers ?

Adamantinome
Cancer
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'ovaire
Cancer de la peau
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du testicule
Cancer endocrinien
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Corticosurrénalome
Leucémie
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Maladie d'Ollier
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Pseudomyxome péritonéal
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Syndrome de Sézary
Tumeur au cerveau
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur stromale gastro-intestinale

Manger bio permet-il d'éviter les cancers ?

Lire l'article
Des protéines pour guérir du cancer

Adamantinome
Astrocytome
Cancer
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'oesophage
Cancer de l'ovaire
Cancer de la gorge
Cancer de la langue
Cancer de la parotide
Cancer de la peau
Cancer de la plèvre
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer de la vulve
Cancer des os
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du palais
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du testicule
Cancer du Thymus
Cancer endocrinien
Carcinome basocellulaire
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Carcinome épidermoïde du palais
Carcinome papillaire de la thyroïde
Corticosurrénalome
Leucémie
Leucémie myéloide chronique
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Maladie d'Ollier
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Pseudomyxome péritonéal
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Syndrome de Sézary
Thymome
Tumeur au cerveau
Tumeur d'Abrikossoff
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur stromale gastro-intestinale
Tumeurs intramédullaires
xyz_Cancer du colon

Des protéines pour guérir du cancer

Lire l'article
Voir le témoignage

Fiches maladies