«
»

Top

Alcool, tolérance zéro ?

27 août 2018 • 67 commentaires

Alcool, tolérance zéro ?

Selon une étude relayée par l'AFP, boire un seul verre de vin ou de bière par jour comporterait un risque sur la santé. Alors, on range son tire-bouchon ou son décapsuleur ?

 

Des chiffres alarmants sur les dangers de l'alcool...

L'étude, publiée vendredi par la revue médicale The Lancet, évalue les niveaux de consommation d'alcool et leurs effets sur la santé dans 195 pays entre 1990 et 2016. D'après elle, l'alcool a causé pas moins de 2,8 millions de morts en 2016 ; un buveur d'alcool sur trois meurt de problèmes de santé liés à l'alcool chaque année, dont 2,2% de femmes et 6,8% d'hommes.

En 2016, la consommation d'alcool était le septième facteur de risque de décès prématuré et d'invalidité dans le monde. Boire un verre par jour pendant un an augmente parmi les personnes âgées de 15 à 95 ans de 0,5% le risque de développer l'un des 23 problèmes de santé liés à l'alcool (cancers, maladies cardiovasculaires, AVC, cirrhose, accidents, violences, etc.), estiment les auteurs par comparaison avec les non buveurs.

La consommation d'alcool, en 2016, est la principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 49 ans (accidents de la route, suicides, tuberculose...). L'alcool est ainsi associé à près d'un décès sur 10 dans cette tranche d'âge. 


Un verre n'est pas anodin

Le Dr Emmanuela Gakidou de l'Institut de métrologie et d'évaluation de la santé (IHME, Université de Washington), co-auteure de l'étude, ne mâche pas ses mots : "Cela correspond à un excès de mortalité de 100.000 morts par an dans le 
monde pour un verre par jour". Selon elle, il y a "des corrélations claires et convaincantes entre la consommation d'alcool et la mort prématurée, le cancer et les problèmes cardiovasculaires."

"Le mythe selon lequel un ou deux verres par jour sont bons pour vous n'est qu'un mythe. Seul le zéro alcool minimalise le risque global des maladies"

En moyenne, le plus grand nombre de boissons alcoolisées (vin, bière, alcools forts...) consommées par jour est relevé chez les hommes en Roumanie (8,2) suivis du Portugal et du Luxembourg (7,3 chacun). Pour les femmes, figurent en tête, l'Ukraine (4,2), l'Andorre et le Luxembourg (3,4 chacun). En France, la consommation est de l'ordre en moyenne 
de 4,9 verres par jour chez les hommes et de 2,9 chez les femmes. 

 

Un contre-avis en faveur d'une consommation d'alcool modérée

"Étant donné le plaisir vraisemblablement associé à une consommation modérée, affirmer qu'il n'y a pas de niveau "sûr" ne semble pas être un argument en faveur de l'abstention", estime Sir David Spiegelhalter, statisticien, professeur pour la compréhension publique du risque à l'Université de Cambridge. Conduire non plus n'est jamais sans danger à 100%, pour autant "le gouvernement ne recommande pas aux gens d'éviter de conduire". "En y pensant, il n'y a pas de niveau de vie sûr, mais personne ne recommanderait l'abstention", plaisante-t-il.

 

Et vous, vous autorisez-vous un verre de temps en temps ?

AFP

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

Commentaires

Henri Poincarre
le 28/09/2019

Bonjour sensuellle

Mais quel joli pseudo!!!En réponse au message sur la consommation d'alcool, tout à fait d'accord et reste dans le domaine raisonnable!!

LouisP
le 28/09/2019

Un ou deux verres de boissons alcoolisées de bonne qualité peuvent apporter du plaisir et du réconfort. Je ne suis pas partisan de bouder les petits plaisirs. 

Avec modération bien sûr 🙂

Jiyuna
le 28/09/2019

La culture philosophique du vin comme celle du whisky (il existe autant de whisky que de vin !) est un art pratiqué et entretenu depuis l'antiquité. Les ayatollahs qui prêchent l'abstinence et qui pour certains se shootent aux anxiolytiques et autres antidépresseurs  devraient savoir qu'il est une part de bien en toute chose. Le plaisir en fait partie est est aussi, voir plus thérapeutique que nombre de cochonneries vendues par les labos et autres pseudo psychothérapeutes et  "stages" pour déracinés de la vie. Pour conclure : Buvons peu mais buvons bon !

abdenasser
le 28/09/2019

Bonjour ! chacun de nous à sa manière de voir les choses . Pour moi l ' alcool en général c ' est comme la cigarette ,on commence par plaisir et on finit par besoin au corps ,combien de gens ont essayé toutes les astuces qu ' ils entendent ils n ' ont pas pu .

Henri Poincarre
le 29/09/2019

@abdenasser 

Affaire simplement de volonté,savoir gérer ses comportements, nous ne sommes que de passage sur cette terre,il  faut se priver de presque tout, facteurs de ceci ou cela, si on écoute ces beaux parleurs la plupart ne sont pas dans cette phillosophie  réellement et ne se privent de rien, on existe pas et l'on devient tant soit peu parano !! C'est à savoir à chacun de décider sa vie !!

Vous aimerez aussi

Déconfinement - Comment vivre avec le coronavirus ?

Déconfinement - Comment vivre avec le coronavirus ?

Lire l'article
En savoir plus sur le Méthotrexate

En savoir plus sur le Méthotrexate

Lire l'article
Coronavirus et VIH

SIDA-VIH

Coronavirus et VIH

Lire l'article
Polyarthrite rhumatoïde & coronavirus

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde & coronavirus

Lire l'article