«
»

Top

Rendez-vous médicaux : trop d'attente ?

Publié le 11 oct. 2018 • Par Louise Bollecker

Rendez-vous médicaux : trop d'attente ?

Selon une nouvelle étude de la Drees, il faut en moyenne 6 à 80 jours pour obtenir une consultation chez un médecin, selon sa spécialité !

rendez-vous médicaux

Les délais chez les généralistes

La Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, rattachée au Ministère des Solidarités et de la Santé) se penche sur les délais des rendez-vous médicaux ! Son étude a analysé plus de 23 500 rendez-vous médicaux auprès de 10 000 patients français adultes, entre juin 2016 et mai 2017. Avec 6 jours d'attente en moyenne entre la prise de contact et la consultation, les médecins généralistes affichent le délai le plus court des professionnels étudiés.

Les délais chez les spécialistes

Chez les spécialistes, il faut patienter bien davantage : trois semaines pour consulter un pédiatre ou un radiologue, un mois pour un dentiste, un mois et demi pour un gynécologue ou un rhumatologue, 50 jours pour un cardiologue, deux mois pour un dermatologue et jusqu'à 80 jours pour un ophtalmologiste. Les délais sont néanmoins plus courts pour les demandes liées à l'apparition ou à l'aggravation de symptômes.

Ce constat est à nuancer par le fait que l'étude se fonde sur les délais médians : un rendez-vous sur deux est obtenu dans les 2 jours chez le généraliste, dans les 17 jours chez le dentiste et dans les 32 jours chez le gynécologue.

Que font les patients en incapacité de trouver un rendez-vous ? 

Malgré ces délais qui peuvent pénaliser les patients, seules 5% des demandes n'aboutissent pas avec les généralistes, cette proportion grimpant à 17% avec les ophtalmologistes. Dans ces cas-là, plus d'un Français sur deux (56%) contacte un autre professionnel de santé et un sur trois (32%) renonce à se faire soigner, un infime minorité (3%) se reportant vers les urgences hospitalières.

 

Et vous ?
Les délais pour obtenir un rendez-vous
impactent-ils votre quotidien et votre santé ?

AFP

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

141 commentaires


maritima
le 28/12/2018

Merci pour l'info @jeanjacques30‍  ! si les excès de vitesse( c'est mon point faible!   )  bénéficient aux hôpitaux je  continuerai à m'offrir quelques excès  modérés d'un léger ..... Mais  si ce n'est pas le cas je vais devenir, du coup,  hyper vigilante, les yeux rivés sur le compteur   ......

 @Rochambeau‍    une solution pour ne plus rembourser l'emprunt dont tu parles  désinscris-toi !

En affaires comme en amour...... quitter ! dès   que la confiance  devient  défaillante


Louise
le 28/12/2018

@Rochambeau @maritima‍ @jeanjacques30‍

Rochambeau, pour la dernière fois, je vous ré-explique que certaines enquêtes sont commanditées et payées par des professionnels de santé, comme c'est écrit sur le site. Des notices de consentement détaillées et explicatives sont disponibles avant de répondre à chaque enquête. Les résultats sont présentés de manière anonymisée, rien ne permettra d'identifier les patients. Y répondre n'est pas obligatoire.

Ces enquêtes permettent notamment de laisser le site gratuit pour tous les patients et leurs proches, et vous permet d'y discuter dans les meilleures conditions.

Aucun autre contenu n'est vendu (ni commentaires, ni témoignages, ni informations, etc.). 

N'hésitez pas à m'écrire si quelque chose dans notre fonctionnement n'est pas clair. 

Belle journée,

Louise


maritima
le 28/12/2018

Vous me mentionnez @Louise-B‍  mais....... je n'ai rien à voir  avec  les critiques formulées  à l'encontre du Fondateur de Carenity  :  ma position a toujours été claire  et univoque depuis le début  dans les différentes discussions du site où ce sujet a été abordé.

." On se soumet ou on se démet " comme l'a dit avant moi un ministre ( Jean- Pierre Chevènement je crois)  . Or, je suis là, sans interruption et avec toujours le même pseudo, depuis 2015  . A partir de là, quelques conclusions sont peut-être à tirer, non? .....

                                                    Belle soirée !


Rochambeau
le 28/12/2018

@maritima‍ et @jeanjacques‍ je ne suis ABSOLUMENT PAS responsable des termes très négatifs en lesquels une personne d'Epilepsie France m'a décrit le mode de fonctionnement de Carenity. J'ai immédiatement envoyé un courriel à Epilepsie France, et il est resté sans la moindre réponse, ce qui ne plaide pas en leur faveur. C'est une association qui collecte des fonds, il est de leur devoir de fournir ne serait-ce qu'un commencement de preuve. J'ai adoré le livre d'EPILEPTICMAN, qui roule pour cette association : c'est son droit. Il est hilarant sur youtube, quand il explique qu'il est en erreur 404.

Si jamais Epilepsie France répond à mon courriel, je vous en tiendrai informés, c'est sûr de sûr ! @jeanjacques30‍ ‍ vous et moi avons consommé du rivotril sur prescription,  et nous avons tous les deux arrêté, c'est tant mieux, étant donné la réputation plus que douteuse que ce médicament mérite. Il en est fait un très mauvais usage dans les rave parties, je ne peux qu'en être désolée. Je vous répète que dès que j'ai entendu dire que c'était surnommé "la drogue du violeur", j'ai demandé à mon médecin de ne plus m'en prescrire. Quoi qu'il en soit, l'épileptologue ne m'en prescrivait que six gouttes/jour. Je continue à prendre 2 comprimés de KEPPRA 500 "non substituable" (c'est TRÈS important) et ça va durer longtemps, je crois. 

Je me suis fort mal exprimée, si qui que ce soit a pensé que je faisais l'apologie de la consommation du rivotril hors contexte médical. Une amie de ma cousine en a consommé dans ce contexte, elle a été retrouvée dans une gare, errant, ne sachant plus son nom, ni où elle habitait, mais quel drame ! elle a désormais la mentalité d'une enfant de 8 ans, elle est fille unique, ses parents ne roulent pas sur l'or, et ont dû la placer dans une maison spécialisée. J'imagine leur inquiétude sur sa prise en charge après leur décès !

Vous, les filles, si un inconnu vous propose à boire, c'est NIET ! est-ce que c'est bien clair ? vous le regretteriez tellement, après...  emportez toujours votre verre avec vous, quand vous partez aux toilettes. On pourra vous retrouver violée, dénudée, dans un parc municipal, ne gardant pas le moindre souvenir de ce qu'on a pu vous faire, qui plus est, vous risquerez de voir la vidéo de ces ébats tourner en boucle sur la toile...


avatar
Utilisateur désinscrit
le 28/12/2018

.

Vous aimerez aussi

La spiruline : décryptons les bienfaits de ce superaliment naturel

La spiruline : décryptons les bienfaits de ce superaliment naturel

Lire l'article
Qu’est-ce qu’un essai clinique décentralisé (DCT) ?

Qu’est-ce qu’un essai clinique décentralisé (DCT) ?

Lire l'article
Les animaux de compagnie : quels sont les bienfaits sur la santé de leurs propriétaires ?

Les animaux de compagnie : quels sont les bienfaits sur la santé de leurs propriétaires ?

Lire l'article
Tout ce qu’il faut savoir sur les acouphènes !

Tout ce qu’il faut savoir sur les acouphènes !

Lire l'article

Discussions les plus commentées