«
»

Top

Quels sont les médicaments qui causent une baisse des plaquettes dans le sang ?

Publié le 4 mars 2024 • Par Équipe éditoriale de Carenity

Les plaquettes ont pour rôle de faire coaguler le sang, c’est-à-dire qu’elles sont présentes afin d’empêcher une trop grande perte de sang en cas de blessure.   

Mais alors, quels traitements peuvent les faire diminuer ? Quelles en sont ses causes et conséquences ?  

On vous dit tout dans notre article ! 

Quels sont les médicaments qui causent une baisse des plaquettes dans le sang ?

Que sont les plaquettes ? 

Les plaquettes, scientifiquement appelées thrombocytes, sont des petits fragments cellulaires incolores présents dans le sang. Elles ont la capacité de créer des caillots sanguins pour stopper ou prévenir les saignements.  

Les plaquettes sont produites au sein de la moelle osseuse, un tissu spongieux situé à l'intérieur des os, où des cellules à l’origine de toutes les cellules du sang, dites “cellules souches”, se transforment en globules rouges, globules blancs et plaquettes

Le nombre de plaquettes dans le sang est compté grâce à des automates qui réalisent la numération formule sanguine (NFS) dans les laboratoires de biologie. 

Typiquement, la valeur normale des plaquettes doit se trouver entre 150 000 et 300 000 plaquettes par microlitre de sang

Lorsque l’on dépasse cette valeur seuil, on parle de thrombocytose, en dessous, on parle de thrombocytopénie ou thrombopénie.   

Quelles sont les conséquences d’une diminution du nombre de plaquettes ? 

En cas de diminution du nombre de plaquettes, l'organisme perd la capacité de créer des caillots, ce qui entraîne une perte de contrôle sur les saignements. 

Les principales manifestations sont les suivantes :  

  • Des ecchymoses peuvent se former plus facilement (communément appelés les « bleus » qui apparaissent sur la peau à la suite d’un léger choc), 
  • Des saignements du nez ou des gencives plus fréquents. 

Dans des cas plus graves, il peut y avoir des saignements digestifs qui se manifestent par des selles noires, ou avec du sang, ou des vomissements avec du sang ou bruns.  

On parle aussi de saignements spontanés sans traumatisme qui peuvent arriver lorsque le nombre de plaquettes tombe en dessous des 10 000 plaquettes par microlitre. 

Mais généralement la diminution des plaquettes n’est pas symptomatique, les symptômes apparaissent que lorsque le nombre de plaquettes est vraiment très bas. 

Est-ce que certains traitements peuvent faire diminuer le nombre de plaquettes ? 

La diminution des plaquettes peut être due à une maladie mais peut aussi être consécutive à la prise de certains médicaments, tels que : 

Les chimiothérapies  

Les chimiothérapies (traitements contre le cancer) induisent, pour bon nombre d’entre elles, une diminution des plaquettes. Il s’agit d’un effet secondaire des chimiothérapies. Cela est fréquent et s’explique par le mode d’action des chimiothérapies.  

En effet, leur but étant de supprimer les cellules cancéreuses mais, lors de leur action, elles peuvent également causer des dommages aux cellules responsables de la production de plaquettes dans la moelle osseuse. Ce qui provoque une diminution du nombre de plaquettes si celles-ci ne sont pas correctement renouvelées.  

Cet effet indésirable est plus ou moins sévère, et est fonction du type de chimiothérapie administrée ainsi que de la durée du traitement.  

Il existe des solutions pour faire remonter le taux de plaquettes, si celui-ci devient trop bas, à la suite d’une chimiothérapie. Il est possible de réaliser des transfusions de plaquettes, ou d’utiliser des traitements additionnels tels que les facteurs de croissance des cellules hématopoïétiques, ou même la transplantation de cellules souches

L’aspirine 

L’aspirine, ou acide acétylsalicylique, est un antalgique, antipyrétique (contre la fièvre) et anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS).  

Le mécanisme d’action de l'acide acétylsalicylique porte sur l'agrégation plaquettaire. En effet, il inhibe la synthèse d’un composant (thromboxane A2) au niveau des plaquettes. Par conséquent, l’aspirine peut faire diminuer le nombre de plaquettes.  

D’autres AINS comme le naproxène, l’ibuprofène ou le diclofénac ont également comme effet indésirable de faire diminuer les plaquettes.  

C’est pour cela que l’aspirine et les AINS sont déconseillés chez les patients ayant des antécédents d’hémorragie digestive ou d’ulcère ou souffrant de risque d’hémorragie, ou d’ulcère de l’estomac par risque de provoquer un saignement.

Le clopidogrel 

Le clopidogrel, médicament appartenant à la catégorie des antiagrégants plaquettaires, agit en tant que fluidifiant sanguin. Son objectif est de diminuer le risque de formation de caillots dans les vaisseaux sanguins en entravant l'agrégation des plaquettes lorsqu’il y a un risque d’accident cardiovasculaire. 

Bien que son objectif ne soit pas de faire diminuer les plaquettes, du fait de son action sur l’agrégation des plaquettes, il a été observé comme effet indésirable qu’il pouvait faire diminuer celle-ci.  

L’héparine  

L’héparine, utilisée en prévention de formation de caillots dans les vaisseaux sanguins chez les patients qui sont alités, a pour mode d’action d’empêcher la cascade de coagulation. 

Il a été également constaté que l’héparine présentait, comme le clopidogrel, l’effet indésirable de faire diminuer les plaquettes. C’est pour cela qu’il est recommandé de procéder à la surveillance des plaquettes avant la mise en place d’un traitement par héparine et ainsi que pendant la durée du traitement


Cet article vous a plu ?

Cliquez sur J’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous ! 

126

4 commentaires


SepSepien
le 04/03/2024

@Candice.S @Claudia.L @maritima , à tous,

Merci pour cet article !

On peut aussi évoquer ceux qui réduisent l'INR, les aliments comme les choux (toute la famille ...), les herbes (persil), etc. Avec les risques d'AVC et les pathologies comme l'AC/FA 😀.

🍀🏵🌞!!!!!!!!!!!!!!!!!!


SAW1967 • Membre Ambassadeur
le 04/03/2024

Hélas dans certaines maladies, on est obligé d'utiliser ces médicaments


Marterri
le 23/03/2024

Très bien expliqué, merci ! Je n’ai pas ce pb mais je connais bcp de gens dont les plaquettes sont à surveiller constamment (pas assez en gl), faire bien attention aux médicaments que l’on ingère, surtout aux mélanges/accumulations… 🤨😵🤔😗


massina
le 23/03/2024

Bonjour,

Je lis avec beaucoup d'attention vos articles. Merci.

Vous aimerez aussi

Maladies et douleurs chroniques : quels sont les bienfaits de la kinésiologie ?

Maladies et douleurs chroniques : quels sont les bienfaits de la kinésiologie ?

Lire l'article
L'épigénétique, qu'est-ce que c'est ? Comment influence-t-elle notre santé ?

L'épigénétique, qu'est-ce que c'est ? Comment influence-t-elle notre santé ?

Lire l'article
Acide hyaluronique : les bienfaits sur notre santé

Acide hyaluronique : les bienfaits sur notre santé

Lire l'article
La spiruline : décryptons les bienfaits de ce superaliment naturel

La spiruline : décryptons les bienfaits de ce superaliment naturel

Lire l'article

Discussions les plus commentées