«
»

Top

Mort de Naomi Musenga : le paracétamol, un médicament courant mais dangereux

12 juil. 2018 • 15 commentaires

Mort de Naomi Musenga : le paracétamol, un médicament courant mais dangereux

Tout le monde a du paracétamol dans son armoire à pharmacie mais mal utilisé, ce médicament peut être dangereux voire mortel, comme le rappelle l'affaire Naomi Musenga, et est à l'origine d'une centaine de greffes de foie chaque année.

paracétamol

"Le paracétamol, c'est la meilleure et la pire des choses. C'est un médicament anodin, très bien toléré dans 99,999% des cas mais qui devient une arme extrêmement dangereuse quand il est utilisé en dehors des clous, explique le pharmacologue François Chast. C'est comme un couteau de cuisine : c'est un outil efficace et sans danger quand on le tient par le manche, mais si on est maladroit, on peut se couper.Doliprane, Dafalgan, Efferalgan... De nombreux médicaments à base de paracétamol sont vendus sans ordonnance et couramment utilisés contre les douleurs et les fièvres. Mais à doses trop élevées, cette substance peut s'attaquer au foie.

La mort de Naomi Musenga, décédée le 29 décembre à 22 ans après avoir été raillée au téléphone par une opératrice du Samu de Strasbourg, est "la conséquence d'une intoxication au paracétamol absorbé par automédication sur plusieurs jours, a indiqué mercredi la procureur de cette ville, Yolande Renzi. La destruction évolutive des cellules de son foie a emporté une défaillance de l'ensemble de ses organes conduisant rapidement à son décès", selon Mme Renzi.

Des conclusions contestées par la famille : "Je ne crois pas que la prise de paracétamol soit la cause qui a précipité le décès de ma fille", qui était "bien informée sur la manière de prendre ce médicament", a réagi le père de la jeune femme.

"Problème d'information"

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "une dose unique de 10 à 15 grammes suffit à provoquer une nécrose hépatique pouvant être mortelle". C'est pourquoi le paracétamol est souvent utilisé dans les suicides. La dose maximale est 3 grammes par 24 heures, en espaçant les prises. "Quand on prend 4 grammes par jour pendant plusieurs jours, en particulier si on consomme de l'alcool en même temps, c'est de nature à provoquer une hépatite médicamenteuse dite fulminante, c'est-à-dire radicale rapidement", souligne le Pr Chast.

Il s'agit d'une urgence, qui nécessite l'administration d'une molécule appelée N-acétylcystéine. Faute de traitement rapide, cette affection du foie peut être fatale. Une surdose de paracétamol provoque d'abord des "signes discrets d'irritation gastro-intestinale", selon l'OMS. Ils "sont généralement suivis deux jours plus tard d'anorexie, de nausées, de malaise, de douleurs abdominales, puis de signes progressifs d'insuffisance hépatique et, finalement, de coma hépatique".

"Chaque année en France, près d'une centaine de transplantations hépatiques (sur environ 1.200 au total, ndlr) sont liées à une intoxication au paracétamol, déplore le Pr Chast. C'est une proportion considérable, tout ça pour un mésusage d'un médicament réputé anodin". 

Et même si on est vigilant, on peut parfois dépasser la dose maximale sans le savoir. "Il existe 200 médicaments qui contiennent du paracétamol, je suis spécialiste des médicaments depuis 50 ans et je suis incapable de tous les citer, explique le professeur Jean-Paul Giroud. Si vous en prenez deux, par exemple l'un prescrit par un médecin et l'autre en automédication, vous pouvez vous retrouver à des doses supérieures à 4 grammes par jour."

Le professeur Giroud plaide pour une meilleure information du grand public sur les dangers potentiels du paracétamol : "Il y a un problème d'information pour lequel je me bats depuis 40 ans, mais on ne peut pas dire que les pouvoirs publics s'en saisissent. C'est à eux d'insister là-dessus".

AFP

Commentaires

mysteryy29
le 16/07/2018

je pense qu’il y aurait moins d’automédication , que les patients consulteraient davantage si les médecins étaient plus disponibles et mettaient des rdv moins espacés , il faut parfois attendre des semaines pour un rdv , quant à sos médecins , ils n’ont pas le dossier du patient ce qui complique les choses, il y a des choses à améliorer voire à changer . 

elec77
le 16/07/2018

Le DMP ( dosier medical personnalisé )  existe, il est dommage qu'il ne soit pas plus utilisé et consulté par les professionnels de santé. Le patient doit faire aussi l'effort de le completer pour que celui ci soit a jour, et prenne en compte les médicaments pris en automédication ! 

mariebleu
le 16/07/2018

Pour ma part, je suis obligée de prendre du Paracétamol car mon corps a développé une intolérance à la plupart des médicaments.  Le spécialiste de la douleur m'a prescrit de l'Acupan,  gros incident,  et m'a assuré que je pouvais prendre jusqu'à 8g par jour de paracétamol. Pas très sérieux ce médecin. L'oncologue me déconseille de ne pas dépasser 3g, surtout que je pèse 44 kg. Elle ne fait jamais allusion aux effets sur le foie et cela commence à  m'inquiéter. 

Quand au DMP, j'en ai un depuis 6 ans, une seule structure hospitalière a transmis 3 documents,  le généraliste a toujours dit qu'il ne pouvait pas y accéder,  j'ai questionné les uns et les autres , sans réponse.  Dans les hopitaux, la personne responsable n'est jamais là . Merci de me donner un conseil si cela fonctionne pour vous, je suis en Nouvelle Aquitaine .

Bon courage à tous 

Marie-Sylvie 

thina
le 17/07/2018

Prescrit par mon médecin et aussi par mon rhumatologue je prends suivant la douleur du Tramadol 50 mg 3 comprimés par jour, parfois le soir je remplace le Tramadol par 2 ampoules d' Acupan que je prends par voie orale avec 1 petit carré de sucre. Et je prends aussi du Paracétamol 2 à 3 g par jour pour mes maux de tête. J'ai fait remarqué au médecin que j'avais assez souvent mal au foie ayant eu un ictère à 20 ans et 4 jours dont je ne me souviens pas...Le généraliste me dit que tout cela est ancien et n'a aucune incidence actuellement, mais cette douleur et pointe au foie m'inquiète.  Je ne bois pas, je ne fume pas.

J'essaie d'éviter de prendre Acupan, mais je reste avec mes 1 ou 2 Tramadol et 2 voir 3 Paracétamol par jour.Dans l'attente d'un conseil,

Bien cordialement.

Chris31
le 17/07/2018

Bonjour thina , les associations médicamenteuses antalgiques (= analgésiques)  Tramadol et Paracétamol t'ont été prescrites pour agir contre tes douleurs par des médecins qui te connaissent  et ont connaissance de ton dossier médical  , tu sais aussi apparemment comment et quand utiliser ces médicaments. Occasionnellement   tu dis remplacer un Tramadol par du Néfopam par voie sub-linguale , sur un sucre .

Etant donné tes douleurs récurrentes au foie (dixit ci-dessus)  tu devrais  demander à ton MG (si cela n'a pas été fait) une prescription pour une prise de sang ( à faire dans un laboratoire d'analyses médicales) , comportant (entre autres) un bilan hépatique complet ( Transaminases TGO &  TGP , PAL , GGT et bilirubine) afin de vérifier le bon état et fonctionnement de ton foie ... ainsi tu seras pleinement rassurée ( un ictère il y a 20 ans ne doit pas t'inquiéter  )et/ou te montreras plus prudente quant à la prise de ces molécules ...

Quand tu prends 3 paracétamol ( 1g) / jour , veille à bien espacer les prises d'au moins 4 heures  et il faut que cela reste court sur la durée , quant au Néfopam  la prise de sang recommandée ci-dessus permettra de vérifier ton foie mais aussi tes reins si ton  MG  le juge nécessaire ( et donc te rassurer quant à  ses précautions d'emploi recommandées) etc...

Bonne journée 

Vous aimerez aussi

Les meilleures applis nutrition, comment bien s'alimenter simplement ?

Les meilleures applis nutrition, comment bien s'alimenter simplement ?

Lire l'article
Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Lire l'article
Masque de protection contre le coronavirus (Covid-19) : législation, types de masques, tarifs...

Masque de protection contre le coronavirus (Covid-19) : législation, types de masques, tarifs...

Lire l'article
Le diagnostic de l'épilepsie raconté par les membres Carenity

Epilepsie

Le diagnostic de l'épilepsie raconté par les membres Carenity

Lire l'article