«
»

Top

Masque de protection contre le coronavirus (Covid-19) : législation, types de masques, tarifs...

15 sept. 2020 • 18 commentaires

Face à l'augmentation exponentielle du nombre de cas de contaminations au Covid-19 (coronavirus), de nouvelles mesures, plus restrictives, voient le jour un peu partout en France : port du masque rendu obligatoire dans de nombreuses villes ainsi qu’en entreprise ou à l’école. Mais que savons-nous exactement de ces mesures ? Que risquons-nous si nous ne les appliquons pas ? Quels types de masques devons-nous utiliser et quelle est leur durée de vie ? Qui bénéficie de la gratuité des masques ?

On vous éclaire sur toutes ces questions dans notre article !

Masque de protection contre le coronavirus (Covid-19) : législation, types de masques, tarifs...

A quoi sert le port du masque ?

Le masque permet de limiter les risques de propagation d’un virus, que ce soit la Covid-19, la grippe ou tout autre virus respiratoires. Il fait office de “barrière” empêchant le passage des particules bactériennes et virales. En portant un masque, on se protège soi-même, mais aussi et avant tout, les autres.
Depuis le 20 juillet, le port du masque a été rendu obligatoire dans tous les espaces clos en complément des gestes barrières, le but étant de limiter les risques d'une reprise de l'épidémie.

masque

Source : www.gouvernement.fr

"Le mode de transmission du coronavirus est sensiblement le même que celui de la grippe, c'est-à-dire qu'il se transmet d'homme à homme lors de contacts rapprochés (se toucher ou se serrer la main par exemple) et par voie aérienne en toussant ou en éternuant (gouttelettes de salive, postillons)" précise Pierre Parneix, médecin hygiéniste et praticien hospitalier en Santé publique au CHU de Bordeaux.

Il est donc important de porter un masque en dehors de son foyer afin de limiter les risques de contracter le virus Sars-CoV-2, ou de le transmettre si l’on est contaminé.

Quelles sont des dernières mesures prises quant au port du masque ?

Les mesures changent régulièrement, n’hésitez pas à consulter le site du gouvernement pour les dernières mises à jour : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Petit tour d’horizon des dernières mesures entrées en vigueur :

Le port du masque dans les lieux publics clos :

Depuis le 20 juillet, le port du masque est rendu obligatoire dans tous les espaces publics fermés. Il s’agit des restaurants et débits de boissons (bar, cafés… sauf à table), toutes les salles de spectacles, de conférences et cinéma, les hôtels et pensions de famille, les établissements sportifs couverts (gymnases, salles de sport…), les magasins de vente et les centres commerciaux, les marchés couverts, dans les transports en commun… (retrouvez la liste complète des espaces où le port du masque est obligatoire ici).

Le port du masque dans les lieux publics ouverts :

Depuis le 31 juillet, le ministre de la santé, Olivier Véran, a annoncé que les préfets pouvaient, par arrêté, étendre l'obligation du port du masque aux lieux publics ouverts (en plus de tous les lieux publics clos où le masque y est obligatoire depuis le 20 juillet 2020). C’est ainsi que plus de 13 000 villes en France ont décidé de rendre le port du masque obligatoire partout dans les rues et les espaces clos. Il s’agit notamment de grandes villes comme Paris et tous les départements limitrophes, Nice, Strasbourg, Marseille, Bordeaux, Toulouse … (retrouvez toutes les villes et zones concernées ici).

Le port du masque est désormais obligatoire en entreprise :

Depuis le 1er septembre, le port du masque est également obligatoire en entreprise (retrouvez le protocole national du Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion ici).  Il doit être porté dans tous les espaces partagés, c’est-à-dire dans les open-space, les salles de réunion, les couloirs mais aussi les espaces de déjeuners, la machine à café, vestiaires… Même si la distanciation physique d’un mètre peut être respectée.

Le port du masque dans collèges, lycées et universités :

Le port du masque est obligatoire pour tous les élèves à partir de la classe de sixième ainsi que pour le personnel enseignant, et ce depuis le 1er septembre (date de la rentrée scolaire 2020), que ce soit dans les lieux intérieurs comme extérieurs.

Y a-t-il des dérogations possibles au port du masque ?

Au sein de l’entreprise, il existe deux cas possibles de dérogation au port du masque :

  • si le salarié travaille seul, dans un bureau individuel et fermé.
  • dans les ateliers, où l’effort physique est important et si, et seulement si, l’aération est conforme à la réglementation, qu’il y a peu de personnes présentent et une grande distanciation entre elles, alors elles peuvent porter une visière.

Les personnes reconnues en situation de handicap et dont le handicap rend le port du masque difficile. Ces personnes devront se munir d’un certificat médical justifiant du handicap et ne pouvant porter le masque. Elles seront également tenues de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port d’une visière par exemple et respect de tous les autres gestes barrières).

Quelles sanctions risquons-nous en cas de non respect du port du masque ?

Le non port du masque dans un lieux public, qu’il soit clos ou ouvert, est considéré comme une infraction et est punie par une amende de 135€. En cas de récidive dans les 15 jours, cette amende peut monter à 1500€ et même à 3 750€ et six mois de prison si l’individu est pris sans masque à trois reprises en un mois.

En entreprise, si le salarié refuse de porter le masque, son employeur peut considérer cela comme une faute et ainsi lui donner un avertissement, précise le ministre délégué en charge des PME, Alain Griset. La sanction pourrait même aller jusqu’à un possible licenciement mais pas tant “qu’il y ait eu de discussion avec l’employeur, et éventuellement une mise en garde. On est dans le cadre d’une procédure classique” ajoute Alain Griset.
Il a également précisé qu’il y aura des contrôles réalisés par l’inspection du travail afin de s’assurer que les mesures sont prises et appliquées.

Au contraire, si un employé estime que son employeur n’a pas mis de masques à disposition ou que les mesures ne sont pas respectées, il peut engager une procédure. Selon le code du travail, l’employeur a l’obligation “de santé et de sécurité de ses salariés sur leur lieu de travail”.

Quels sont les différents types de masques ? Quels en sont leur prix ? Où les acheter ?

Il existe plusieurs types de masques de protection contre le coronavirus. Sont majoritairement utilisés en France : les masques chirurgicaux, les masques grands publics en tissus et enfin les masques FFP.

Tous les masques doivent être manipulés de la même façon :

masque2
Source : www.gouvernement.fr

Les masques chirurgicaux :

Ils ont été longtemps réquisitionnés par l’Etat pour être distribués aux professionnels de santé. Ils sont également appelés “masques anti-projections” ou “masques sanitaires”. Un masque chirurgical est un dispositif médical (norme EN 14683). Ils sont vendus en pharmacie, dans certains magasins et désormais sur internet. Il stoppe au moins 95 % des particules de 3 microns et plus.
La durée du port du masque est de 4 heures sauf s’il devient humide avant cette durée, il faut alors le jeter et en changer.

Le prix des masques chirurgicaux est libre mais ils ne doivent pas dépasser le prix maximum de 95 centimes l’unité soit 47,5€ la boîte de 50 masques. Certaines grandes surfaces envisagent les masques comme “produits de première nécessité” et les revendent ainsi à prix coûtant soit aux alentours de 36 centimes d’euros (prix moyen relevé le 5 septembre par l’UFC Que choisir).

Les masques grand public (aussi appelés masques alternatifs ou masques en tissu) :

Ils sont en tissus, lavables et réutilisables. Ils ont des propriétés de filtration allant à au moins 70% de filtration des particules émises (vs 95% pour les masques chirurgicaux). Il peut être fabriqué artisanalement (retrouvez le tutoriel du CHU de Grenoble ici) ou acheté dans le commerce. Les masques doivent être fabriqués en tissu non sanitaire selon un processus industriel répondant aux normes de l'Association française de normalisation (Afnor). Un masque grand public aux normes doit présenter ce logo officiel bleu, blanc et rouge avec en sous-texte son nombre de lavages maximum :

logoSource : Ministère de l’économie

Ils sont généralement vendus entre 2€ et 5€ selon le nombre de lavages possibles. On peut les trouver notamment en pharmacie, en grande surface ou chez les buralistes.

Il est recommandé de les laver en machine minimum 30 minutes à 60°C, de les sécher puis de les repasser à une température adaptée au tissu.

Les masques FFP (dits de “protection respiratoire”) :

Selon la norme européenne EN 149, le numéro 1, 2 ou 3 définit le niveau de filtration du masque. Le masque FFP1 filtre 80 % des aérosols (pouvant transporter le virus), le FFP2, 94 % et le FFP3, 99 %. Ils protègent aussi des postillons et gouttelettes de salives potentiellement infectieuses projetés lors d'une toux ou d'un éternuement. Ils sont généralement réservés aux soignants.

Le port de ce type de masques de différentes formes (coque, 2 plis, 3 plis, becs de canard…) est plus contraignant (inconfort thermique, résistance respiratoire) que celui d’un masque chirurgical. Sa durée d'utilisation est de 8 heures. Une fois cette durée passée, il faut le jeter.

Les masques transparents (ou masques “inclusifs”) :

Les masques transparents (ou masques “inclusifs”) sont autorisés pour :

  • les enseignants en classe de maternelle dont les élèves sont en plein apprentissage du langage,
  • les enseignants qui aurait dans leurs classes des élèves sourds ou malentendants,
  • les orthophonistes,
  • les sourds et malentendants qui lisent sur les lèvres,
  • les personnes en situation de handicap cognitif ou intellectuel. 

Sophie Cluzel, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées a souligné “Actuellement, cinq modèles de masques transparents sont homologués, dont deux ont été conçus dans des entreprises employant des personnes handicapées. C’est plus de 100 000 masques transparents qui seront fabriqués d’ici à la fin du mois et disponible dans le courant de l’automne”.

Masques gratuits, qui y a droit ?

Les français les plus modestes sont concernés par la gratuité des masques (les bénéficiaires de la Complémentaire santé solidaire, l’aide pour une complémentaire santé (ACS), et de l’aide médicale d’État (AME)). Au moins d’août, l’Etat a envoyé plus de 40 millions de masques grand public, lavables vingt fois, à plus de 7 millions de Français (soit 6 masques réutilisables par personne).

De plus, selon l’arrêté du 10 juillet 2020, les personnes atteintes du Covid-19 peuvent bénéficier de masques chirurgicaux gratuits, sur prescription médicale, via le remboursement à 100% par l'Assurance Maladie. Les personnes ayant été identifiées comme «cas contact» par l’Assurance Maladie sont également concernées. 

Les personnes dites “à risque” (les personnes âgées de plus de 70 ans et les patients atteints de maladies chroniques) peuvent également bénéficier de la gratuité des masques chirurgicaux en pharmacie avec une ordonnance, sur prescription du médecin traitant.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté !

Prenez soin de vous !

Sources :
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14182
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2651345-masque-obligatoire-coronavirus-covid-entreprise-rue-paris-rennes-magasin-ecole-restaurant-transport-affiche-age-amende/
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/08/04/coronavirus-quelles-villes-imposent-le-masque-dans-le-centre-sur-les-marches-ou-dans-tout-l-espace-public_6048106_4355770.html
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/tout-savoir-sur-la-covid-19/article/port-du-masque-grand-public-obligatoire-en-lieux-clos-faq#:~:text=%C3%80%20compter%20du%2020%20juillet,savoir%20comment%20bien%20l'utiliser.
https://handicap.gouv.fr/actualites/article/le-port-de-masques-obligatoire-dans-tous-les-lieux-clos-la-derogation-pour-les
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35351
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2609189-masque-coronavirus-transparent-inclusif-homologue-protection-tissu-ffp2-chirurgical-obligatoire-achat-prix-normes-afnor/
https://www.quechoisir.org/actualite-coronavirus-ces-si-chers-masques-n82651/
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14040
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/retour-a-l-ecole#:~:text=Pour%20les%20adultes%20%3A%20encadrement%2C%20personnel,espaces%20ext%C3%A9rieurs%20de%20l'%C3%A9tablissement
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-infectieuses/maladies-virales/tout-savoir-sur-les-masques-de-protection-contre-le-coronavirus-433485





avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Community Manager France

Candice Salomé est Community Manager France chez Carenity. Elle participe également à la rédaction d’articles du Magazine Santé. Responsable de l’engagement des membres... >> En savoir plus

Commentaires

SAW1967
le 16/09/2020

Super article @Candice.S‍ , si bien fait , si clair , que celui ci , vous devriez essayer de le sortir de notre cadre et pour une première l'exposer au publique , que tout internaute puisse le consulter .

Si avec un aussi bon travail , les gens ne comprennent pas encore, moi la vraiment , je ne sais plus?

Candice.S
le 16/09/2020

Merci beaucoup @SAW1967‍ ! Votre message me touche beaucoup 

SAW1967
le 16/09/2020

J'ai pensé a le prendre sur Facebook , pour le partager sur ma page @Candice.S‍ , parce que la vraiment , il est bien , mais il semble que vous ne l'ayez pas encore mi sur ce réseau sociale?

Tenez moi au courant quand ce sera fait , il sera partagé par moi et sans doutes par ceux qui me suivent , c'est vraiment parfait , tout le monde peu comprendre .

Merci

Candice.S
le 17/09/2020

Merci encore mille fois @SAW1967‍ ! Le partage sur Facebook sera fait dans la journée.

boussafsafb
le 19/09/2020

Très bon article. Cela fait penser à la chute de l'empire romain. Salut!

Vous aimerez aussi

Les meilleures applis nutrition, comment bien s'alimenter simplement ?

Les meilleures applis nutrition, comment bien s'alimenter simplement ?

Lire l'article
Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Lire l'article
5 conseils pour se remettre au sport efficacement (même avec une maladie chronique) !

5 conseils pour se remettre au sport efficacement (même avec une maladie chronique) !

Lire l'article
Comment se faire dépister du coronavirus (COVID-19) ?

Comment se faire dépister du coronavirus (COVID-19) ?

Lire l'article