«
»

Top

Les vasoconstricteurs oraux contre le rhume : sont-ils dangereux ?

Publié le 9 févr. 2024 • Par Équipe éditoriale de Carenity

Les médicaments vasoconstricteurs oraux ont fait l’objet d’une grande attention ces derniers mois. 

Cette attention accrue est due à un avis rendu par l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en France), en octobre dernier (2023), recommandant de ne pas utiliser ces traitements dans le cas d’une rhinopharyngite virale, sachant que la guérison est généralement spontanée en 7 à 10 jours. 

L’agence européenne du médicament a, quant à elle, proposé des mesures en décembre pour limiter les risques d’effets indésirables rares mais graves de ces médicaments. 

Mais alors, quels sont les vasoconstricteurs oraux connus ? Comment fonctionnent-ils ? Pourquoi sont-ils utilisés ? Quelles sont les recommandations d’utilisations ? 

On vous dit tout dans notre article ! 

Les vasoconstricteurs oraux contre le rhume : sont-ils dangereux ?

Vasoconstricteurs oraux : quels sont les médicaments connus ? 

Les vasoconstricteurs oraux en France sont dans les médicaments suivants :  

Actifed rhume®, Actifed rhume jour et nuit®, Dolirhume®, Humex rhume®, Nurofen rhume®, Rhinadvil rhume®, Rhinadvilcaps®, Rhinureflex® et Rhumagrip®  

Ils se composent d’un vasoconstricteur qui a pour but de décongestionner le nez (généralement la pseudoéphédrine) associé à un antalgique (paracétamol ou ibuprofène) et/ou un antihistaminique (antiallergique).   

Vasoconstricteurs oraux : comment fonctionnent-ils ? 

Le mode d’action des vasoconstricteurs oraux est le suivant : ils vont diminuer la sensation de nez bouché, en faisant rétrécir le diamètre des vaisseaux sanguins, provoquant sur la muqueuse nasale une diminution de son gonflement. Il faut savoir qu’ils n’agissent que sur les symptômes et ne réduisent pas la durée du rhume qui est de 7 à 10 jours sans traitement.  

Ils sont donc utilisés pour soulager les symptômes du rhume. Ils ne doivent pas être utilisés en première intention, les mesures d’hygiène suivantes sont à privilégier en première intention : lavage du nez avec du sérum physiologique ou un spray d’eau de mer ou thermale, boire suffisamment, dormir la tête surélevée et aérer les pièces régulièrement.  

Recommandations d’utilisation : 

La prise de vasoconstricteurs oraux afin de soulager les symptômes du rhume est néanmoins toujours possible malgré l’avis de l’ANSM. Il existe cependant des risques importants à connaitre auxquels les vasoconstricteurs exposent :  

  • Risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Il s’agit d’un blocage de la circulation sanguine vers, ou à l’intérieur du cerveau, à cause d’un vaisseau sanguin bouché, les symptômes les plus caractéristiques sont une déformation de la bouche, un trouble de la parole et une faiblesse d’un côté du corps accompagnés de maux de tête très intenses, 
  • Risques de troubles cardiaques pouvant aller jusqu’à l’infarctus du myocarde, type de douleur thoracique très forte accompagnée d’un essoufflement et d’une fatigue inexpliquée, 
  • Augmentation de la tension artérielle
  • Altération soudaine de la vue, par rétrécissement du flux sanguin au niveau des yeux, 
  • Convulsions
  • Rougeur de la peau plus ou moins généralisée  
  • Troubles psychiatriques (agitation, anxiété…). 

À la vue des potentiels effets indésirables, les recommandations d’utilisation de ces traitements sont donc les suivantes :  

  • Le traitement ne doit pas être utilisé chez la femme enceinte, ou allaitante, ni chez l’enfant de moins de 15 ans, ni en cas d’antécédents d’AVC, de convulsions, ou de facteurs de risques d’AVC, de glaucome ou de rétention urinaire liée à des troubles urétro-prostatiques, ou en cas d’hypertension artérielle (sévère, mal équilibrée),  
  • La prise ne doit pas dépasser 5 jours, si les symptômes persistent il faut consulter un médecin  
  • Il ne faut pas prendre plusieurs traitements vasoconstricteurs en même temps ni associer avec un autre antalgique contenant de l’ibuprofène ou du paracétamol.  

Ainsi, les médicaments vasoconstricteurs oraux sont disponibles en libre-service en pharmacie mais, si vous avez un rhume et que vous souhaitez vous en procurer, demandez conseil à votre pharmacien


Cet article vous a plu ?

Cliquez sur J’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !  


39

5 commentaires


kenzo0012
le 09/02/2024

Face à cet article traitant des vasoconstricteurs oraux et de leur utilisation dans le contexte des rhumes, il est indubitable que la nécessité d'une compréhension approfondie de ces médicaments se profile, particulièrement à la lumière des recommandations émises par l'ANSM en octobre dernier et des mesures proposées par l'agence européenne du médicament en décembre, visant à restreindre les risques d'effets indésirables rares mais potentiellement graves liés à leur usage.L'énumération des vasoconstricteurs oraux bien connus en France, tels que Actifed rhume, Dolirhume, Humex rhume, Nurofen rhume, Rhinadvil rhume, Rhinureflex, entre autres, dévoile la composition de ces médicaments associant un vasoconstricteur, généralement la pseudoéphédrine, à un antalgique comme le paracétamol ou l'ibuprofène, ainsi qu'à un antihistaminique.Le mécanisme d'action de ces vasoconstricteurs oraux, visant à réduire la sensation de nez bouché en rétrécissant les vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale, soulève des questionnements légitimes quant à leur efficacité réelle, notamment compte tenu du fait qu'ils n'influent pas sur la durée du rhume, dont la guérison est spontanée en 7 à 10 jours sans traitement.Les recommandations d'utilisation, mises en évidence dans l'article, mettent en garde contre des risques majeurs tels que les accidents vasculaires cérébraux, les troubles cardiaques, l'augmentation de la tension artérielle, les altérations de la vue, les convulsions, les rougeurs cutanées, ainsi que des troubles psychiatriques, créant ainsi un cadre restrictif à l'administration de ces médicaments.Dans cette perspective, il devient impératif de souligner l'importance de suivre ces recommandations à la lettre, notamment en évitant l'utilisation chez la femme enceinte, l'enfant de moins de 15 ans, ainsi que chez les individus présentant des antécédents d'AVC, de convulsions, de glaucome, de rétention urinaire ou d'hypertension artérielle sévère.Ainsi, dans le tumulte des choix thérapeutiques, l'article insiste sur la nécessité de la consultation d'un professionnel de la santé, limitant la prise de vasoconstricteurs oraux à une durée de 5 jours maximum et soulignant l'importance de ne pas combiner plusieurs traitements simultanément, tout en incitant à un dialogue avec le pharmacien pour des conseils avisés.En conclusion, cet article incite à une réflexion approfondie sur l'utilisation des vasoconstricteurs oraux dans le traitement des rhumes, appelant à une approche mesurée et à une prise de décision éclairée, tout en mettant en exergue l'importance cruciale de la santé et du bien-être dans le choix des thérapies.


dinouille
le 10/02/2024

Des médocs qui servent à rien, si ce n'est vendre et faire du fric , sans compter se ruiner la santé ANSM En cas de rhume, évitez les médicaments vasoconstricteurs par voie orale ! Actualisation du 1er décembre 2023


A l’issue de l'évaluation menée à notre demande par le comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) sur les nouvelles données de sécurité relatives aux vasoconstricteurs sous forme orale (pseudoéphédrine), celui-ci recommande l’ajout de nouvelles contre-indications et mises en garde dans les notices et résumés des caractéristiques du produit (RCP) de ces médicaments.


Considérant que les recommandations du PRAC sont insuffisantes et ne permettent pas de réduire le risque d’effets indésirables possiblement graves pour les patients - alors que la pseudoéphédrine ne fait que soulager les symptômes du rhume - nous avons exprimé un avis divergent lors du vote des conclusions du comité. Notre position est fondée sur la persistance des risques (accidents vasculaires cérébraux, infarctus du myocarde, etc.) et l’apparition de nouveaux risques tels que les syndromes d'encéphalopathie réversible postérieure (PRES) et les syndromes de vasoconstriction cérébrale réversible (RCVS) rapportés sans aucun antécédent médical notable ni facteur de risque, malgré les mesures de réduction de risque déjà existantes en France.


Nous renouvelons donc notre recommandation, exprimée en octobre 2023 avec les représentants des professionnels de santé Français, médecins et pharmaciens, de ne pas utiliser les formes orales des médicaments vasoconstricteurs pour soulager les symptômes du rhume, une rhinopharyngite bénigne d’origine virale qui guérit spontanément en 7 à 10 jours.


dinouille
le 10/02/2024

https://ansm.sante.fr/actualites/en-cas-de-rhume-evitez-les-medicaments-vasoconstricteurs-par-voie-orale


Nono33870
le 10/02/2024

Bonjour à tous, à l occasion d une opération des sinus, mon chirurgien m avait prescrit des lavementsde nez à base de sachets de respimer que je diluais dans de l eau bouillie. Il m à recommandé de le faire à chaque commencement de rhume et état grippal (le soir par ex) et je confirme que c'est radical, j ajoute les tisanes eau miel thym citron plusieurs fois dans la journée, éventuellement 1 comprimé de doliprane 1000 dans la journée et le rhume ne dure pas 10 jours mais 3. Ma boîte de sachets respimer dure longtemps. Pourquoi les généralistes continuent à prescrire des vadoconstricteurs ?? Le chirurgien se posait la question aussi.


SepSepien
le 14/02/2024

Bonjour à tous,

Pas eu de rhume depuis plus de 20 ans, depuis que je me nettoie le nez sous l'eau tiède en soufflant (modérément pour éviter les saignements - je suis sous anticoagulants) en refermant légèrement l'autre narine pendant que par capillarité l'autre attire l'eau.

Au pire, j'ai eu un début de gorge rouge, ai pris un Aérius, un peu d'Actisoufre, un Strepsils (miel / citron), et hop, fini.

Bravo au site, @Candice.S , cette page a un nom qui permet de la sauvegarder et ne s'appelle plus de façon générique "Carenity.htm" (avec Fichier - Enregistrer sous ...).

🍀🐝!!!!!!!!!!!!!


Vous aimerez aussi

Maladies et douleurs chroniques : quels sont les bienfaits de la kinésiologie ?

Maladies et douleurs chroniques : quels sont les bienfaits de la kinésiologie ?

Lire l'article
L'épigénétique, qu'est-ce que c'est ? Comment influence-t-elle notre santé ?

L'épigénétique, qu'est-ce que c'est ? Comment influence-t-elle notre santé ?

Lire l'article
Acide hyaluronique : les bienfaits sur notre santé

Acide hyaluronique : les bienfaits sur notre santé

Lire l'article
La spiruline : décryptons les bienfaits de ce superaliment naturel

La spiruline : décryptons les bienfaits de ce superaliment naturel

Lire l'article

Discussions les plus commentées