«
»

Top

La psychogénéalogie ou analyse transgénérationnelle : qu’est-ce que c’est ?

Publié le 7 avr. 2023 • Par Marion Moulin

Et si une maladie chronique, un mal être… était le fruit d’un traumatisme ou d’un schéma répétitif familial ?  

Asthme, cauchemars ou échecs récurrents… La psychogénéalogie est une méthode thérapeutique plausible et efficace selon certains thérapeutes. 

Mais alors, qu’est-ce qu’est la psychogénéalogie ? Pourquoi passer par cette thérapie ? Comment cela fonctionne ? Est-il possible de se libérer de ses traumatismes grâce à la psychogénéalogie ? 

On vous dit tout ici ! 

La psychogénéalogie ou analyse transgénérationnelle : qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que la psychogénéalogie (analyse transgénérationnelle) ? 

La psychogénéalogie est une approche thérapeutique développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger, psychologue, psychothérapeute et universitaire française. Elle vise à apaiser le mal-être de l'individu qui consulte en lui proposant d’analyser la généalogie dont il est issu pour mieux comprendre la place et les missions qui lui ont été léguées par les générations de femmes et d’hommes qui l’ont précédé

Cette pratique étudie les douleurs, maladies, traumatismes, schémas de pensées, d’actions… sur plusieurs générations. C’est une discipline qui se concentre sur l’étude de la famille et de l’héritage psychologique

La psychogénéalogie est une méthode thérapeutique qui accepte l’idée qu’il y a une transmission d’inconscient à inconscient et que les non-dits traumatiques œuvrent toujours dans l’inconscient des descendants. La psychogénéalogie repose donc sur la découverte des événements qui, chez nos ancêtres, pourraient avoir une résonance avec nos propres problèmes

Ainsi, la psychogénéalogie est une forme de psychothérapie qui s’intéresse à la façon dont nos antécédents familiaux, culturels et sociaux affectent notre développement et notre vie actuelle

Elle peut aider à comprendre comment le passé familial peut influencer la façon dont nous nous comportons, pensons et ressentons aujourd’hui. Elle peut être utile au développement personnel et à l’épanouissement des individus.

Pourquoi se tourner vers la psychogénéalogie ? 

Etant donné que la psychogénéalogie aide à analyser l’histoire familiale et à connaître ses racines, elle peut aider la personne à se reconstruire afin de comprendre comment le passé peut troubler ses problèmes actuels. La transmission est un élément central dans la psychogénéalogie.  

Elle explique, par exemple, comment un petit fils de déporté peut être hanté par les cauchemars de celui-ci comme s’il avait vécu lui-même l’événement traumatisant. 

Autre exemple : depuis des années, un patient souffrait de maux de gorge et du syndrome de Raynaud… Ses tentatives de se faire traiter dans un parcours de soin conventionnel ont échoué, il a alors tenté l’expérience de la psychogénéalogie. En retraçant son arbre généalogique et en remontant jusqu’à la Révolution française, il s’est rendu compte que son aïeul, qui s’appelait François (comme lui), a été guillotiné le 9 janvier 1793. Lui-même est né 170 ans plus tard, le 9 janvier 1963. François et son thérapeute ont joué cet épisode historique en psychodrame, et tous ses symptômes ont disparu ! 

La psychogénéalogie, c’est donc identifier ce que nous avons hérité du passé et qui nous rend malheureux et/ou malade et donc de casser le mécanisme de la répétition inconsciente.

Comment se déroule une séance de psychogénéalogie ?

Le plus souvent, la personne qui consulte arrive avec un questionnement précis, une difficulté qui la concerne dans son quotidien : des difficultés sociales ou professionnelles récurrentes, par exemple.

Le praticien centre son travail sur ce questionnement, la quête personnelle dans l’ici et le maintenant. Après un rappel biographique, il utilise des médias comme le dessin, la mise en scène de figurines, les cartes graphiques, la mise en mouvement du corps… pour aider le patient à proposer une première représentation de sa famille

Assez vite, la personne élabore un génosociogramme ou génogramme (variante de l’arbre généalogique utilisé en thérapie) qui fait le lien entre le moment présent et le passé familial porté par l’individu. Celui-ci se fait de mémoire, en échangeant avec le praticien et, dans un premier temps, sur 4 générations, c’est-à-dire jusqu’aux arrière-grands-parents du patient. 

L’étude du génosociogramme sert à remonter dans l’histoire familiale, tisser des liens entre l’avant et l’aujourd’hui et ainsi mieux comprendre l’origine de la souffrance du patient.

Qui peut pratiquer la psychogénéalogie ?

Le thérapeute est appelé psychogénéalogiste ou analyste transgénérationnel. Il a reçu une formation spécifique auprès d'un centre de formation certifiant et adhère à une charte de déontologie exigeante

Comme dans toute pratique, il existe des dérives de la part des praticiens. La majorité, n’ayant pas de parcours universitaire, ne sont pas reconnus par le Conseil National de l’Ordre des Médecins. En effet, la psychogénéalogie n’est, pour le moment, pas enseignée dans les facultés de psychologie.  

Cependant, il existe des sites fiables comme Mon Psy qui vous aide à vous poser les bonnes questions avant de consulter et à trouver un spécialiste fiable.

Des dérives sectaires ont été pointées du doigt par plusieurs associations suite à l’introduction de faux souvenirs (voir : l’UNADFI, l’Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes).  

Le syndrome du « faux souvenir » signifie le fait de faire émerger dans la mémoire du patient une « mémoire retrouvée ». En introduisant de faux souvenirs autour de dysfonctionnements familiaux graves tels que le viol, l’inceste… pour favorablement prendre en charge la victime et l’aider à se reconstruire.  

Combien coûte une séance de psychogénéalogie et combien de temps dure-t-elle ?

En moyenne, une séance dure 1h30 et coûte entre 50 et 100 euros. Il faut entre 5 et 6 séances avec la ou le thérapeute pour pouvoir analyser et se libérer des schémas familiaux.  

Il existe également des ateliers en groupe sur plusieurs jours pour environ 300 euros. 

Comment se libérer des traumatismes familiaux grâce à la psychogénéalogie ?

Après être remonté à la source du traumatisme hérité et avoir repéré la transmission au patient, en ayant interrogé les membres de sa famille, s’en vient le moment de compréhension et de remise en perspective.  

La libération peut se faire de différentes manières : cela peut passer par une séance d’hypnose ou être rompu de lui-même après avoir découvert la source du traumatisme. Le thérapeute surveillera toutefois le langage du corps et de la parole tel que les lapsus, l’émotivité ou les crispations du corps.


Cet article vous a-t-il été utile ? 
 
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !  
 
 
Prenez soin de vous ! 


24
avatar Marion Moulin

Auteur : Marion Moulin, Rédactrice santé

Marion est créatrice de contenu chez Carenity, spécialisée dans la rédaction d'articles santé. Marion poursuit sa formation de Community Manager et Social Media à l’IMCI. Pendant son temps libre, elle aime lire,... >> En savoir plus

10 commentaires


bibimet75 • Membre Ambassadeur
le 07/04/2023

Bonjour @Marion_M merci pour votre article.

Je pense que cette pratique a ses limites quand je vois l'exemple de cette personne qui fait son arbre généalogique en remontant jusqu’à la Révolution française pour y "trouver" la racine de son mal. Ce n'est pas parce que ça l'a "guéri" que ce n'est pas glauque... j'y vois un certain parallélisme avec des pratiques occultes de marabout.


aquarella
le 09/04/2023

Bonjour

Merci pour cet article ! il suffit de remonter sur 3 générations pour découvrir des secrets de famille car ça recommence de génération en génération, moi ça m'a permis d'arrêter les 10 psychotropes que je prenais par jour!

Pour moi c'est la meilleure des méthodes pour aller mieux, en ce moment sur Netflix il y a la série "le chemin de l'Olivier" qui parle des constellations familiales c'est vraiment bien


foumiwoug
le 11/04/2023

@bibimet75 et@aquarella cet article m'a beaucoup intéressée,une psy m'avais donné les références d'un ouvrage qui traitait de cette approche;j'ai oublié ces indications!!!

Cependant j'ai éprouvé le besoin de m'exprimer sur mes choix de vie et aussi pour occuper mon temps (je suis en fauteuil roulant avec une hémiplégie gauche et suis âgée de 79 ans) et j'ai donc décidé d'écrire mon récit de vie car on parlait souvent autour de moi des générations de femmes "fortes" qui s'étaient succèdées depuis le début du 20ième siècle.Cette analyse m'a beaucoup apporté et mon récit a été publié fin 2022 aux Editions RÉCITS sous le titre "VIES DE FEMMES". J'ai du rechercher des témoignages de la famille encore présente et rassembler tous mes souvenirs d'enfance qui ont fait de moi,celle que je suis devenue,une arrière grand-mère qui remet la planète et son devenir entre les mains de Lise mon arrière petite fille d'un an.

Le fil conducteur de ce récit est bien la transmission intergénérationnelle qui s'est imposée à moi.

Ce travail d'introspection vaut tous les coaches de développement personnel et ça coûte moins cher et sans dérive sectaire !!!


bibimet75 • Membre Ambassadeur
le 11/04/2023

@foumiwoug Bonsoir, bravo pour ce travail d'écriture. Je pense que votre livre doit particulièrement intéresser votre descendance.


aquarella
le 11/04/2023

@foumiwoug j'ai adoré le début de votre post mais j'ai regretté votre histoire de dérive sectaire, quand on ne connais pas on ne dit pas des trucs pareils, j'espère que votre petite fille en aura pas besoin et si elle en a besoin qu'elle sera plus ouverte d'esprit que vous...

Vous aimerez aussi

Le syndrome de l’imposteur : de quoi s’agit-il ?

Le syndrome de l’imposteur : de quoi s’agit-il ?

Lire l'article
Le tracking somatique pour la douleur chronique : qu'est-ce que c'est ?

Le tracking somatique pour la douleur chronique : qu'est-ce que c'est ?

Lire l'article
Vrai/faux sur les médicaments génériques !

Vrai/faux sur les médicaments génériques !

Lire l'article
La charge mentale, qu’est-ce que c’est et quel est son impact sur la santé ?

La charge mentale, qu’est-ce que c’est et quel est son impact sur la santé ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées