«
»

Top

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

30 nov. 2018 • 150 commentaires

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Selon le Comité éthique et cancer, il n'existe aucune raison de s'opposer à la consommation de cannabis thérapeutique par des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse.

 

Y-a-t-il des raisons éthiques à s'opposer au cannabis thérapeutique ?

Le Comité éthique et cancer, une instance consultative, n'a pas trouvé de raison de s'opposer à l'usage du cannabis par 
des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse. Une patiente atteinte d'un cancer, qui affirme que la consommation de ce produit la soulage de douleurs intenses et chroniques et de ses nausées, avait saisi le Comité en l'interrogeant sur le caractère éthique ou non de l'interdiction du cannabis dans un contexte thérapeutique. Pour cette patiente, l'interdiction actuelle est un refus de soins.

Malgré les données encore insuffisantes sur les effets thérapeutiques du cannabis, le Comité s'est attaché à déterminer s'il existe des raisons éthiques de s'opposer à la consommation de cannabis par des malades qui s'en disent soulagés. Suite à leur étude, aucun des arguments possiblement en défaveur d'une telle consommation ne lui est apparu de nature à continuer de l'interdire. Aucun effet néfeste avéré ne leur semble assez sérieux pour s'opposer à cette pratique chez des adultes atteints d'une maladie grave et potentiellement mortelle. Néanmoins, le Comité recommande de ne pas le fumer mais de privilégier d'autres formes de consommation.

Encadrer l'accès au cannabis par les autorités de santé

Selon le Comité, il conviendrait que l'accès au cannabis ou à ses substances actives puisse être encadré par les autorités de santé, afin d'apporter aux personnes malades les garanties nécessaires quant à la qualité, aux concentrations et aux modalités d'utilisation optimale du cannabis ou de ses substances actives. Cet encadrement permettrait de surcroît aux personnes malades de se dispenser de faire appel à des circuits parallèles pour s'en procurer et leur éviterait également de risquer des poursuites pénales du fait de leur consommation. 

Un comité d'experts de l'Agence du médicament ANSM remettra ses premières conclusions d'ici à la fin de l'année sur l'intérêt de mettre en place en France un accès à du cannabis thérapeutique, au-delà de l'huile de CBD.

 

Qu'en pensez-vous ?
Seriez-vous prêt(e) à essayer le cannabis thérapeutique ?

À en consommer plutôt que de l'huile de CBD ?

Carenity

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

Commentaires

natachou
le 19/02/2019

Cc courage... c chiant .. de tout coeur avec toi valou...jespere surtout que tu auras de bonnes nouvelles..

Bisoux courage a tous

Cyrielle76
le 20/02/2019

Sous lamaline  et ketoprofrene je tiens plus que 

Angelus31
le 25/02/2019

Bien évidemment... Pour en avoir consommé étant plus jeune, j'ai bien vu les effets bénéfiques sur la douleur et la qualité du sommeil entre autre choses... Atteint de plusieurs maladies lourdes, douloureuses et invalidantes, je trouve inadmissible que cela ne soit pas mis en place pour un usage thérapeutique ! On préfère nous bourrer d'opiacés et de morphiniques bien plus dangereux, c'est scandaleux, merci les lobis pharmaceutiques !  

J'ai déjà plusieurs médecin qui m'ont préconisé de consommer du cannabis, dont ma neurologue, qu'en dire de plus si ce n'est la perte d'espoir car cela fait de nombreuses années et sous plusieurs gouvernement que le sujet est remis sur la table et que rien ne bouge. Le Sativex est une grande avancée mais la France ne veux pas le commercialiser sous prétexte de mésentente sur le prix de vente, excuse bidon et histoire de gros sous a mon avis avec les labos. J'avais a l'époque repris espoir car après le traitement des scléroses, cela devait s'étendre aux Spondylarthrite... Quel dégoût... 

Voilà bon courage a tous et espérons que enfin le gouvernement pense a nous les oubliés qui souffrons de maladies chroniques incurables...

Amicalement

natachou
le 28/02/2019

Cc

Jme dis que pourtant si y'a des emission qui passe comme la derniere d'envoyé  speciale c que ca devrait bouger...

Et que c pas que pour faire chier le peuple, on flippe deja assez comme ça  pour savoir comment on peut survivre!!!

Entre la douleur la sollitude et le manque de fric!!! Jme dit que jcomprend ceux qui passe a plus fort!

S'il faut se payer de l'heroine ça va devenir compliqué 😁😁😁😁😁

Pk sil faut se sevrer et continuer de souffrir quand même et plus fort,,, on fait comment?

Déjà quand crise avec les medocs (skenan oxynorm accupant valium tramadol lamaline zamudole ) et j'en passes rien y fait, ça va être le  bordel!!!

Pfff ils attendent quoi pour legaliser et nous proposer des therapies douces de confort massage discussion Qui gong sofro accuponcture remboursée. ..

Voila coup de gueule! Ben oui jdors pas ....coyrage a tous.. bon rompich

Lucile*
le 28/02/2019

Bonjour à tous, j ai beaucoup suivi vos postes sur le CBD et j ai fini par en acheter. J en prends matin et soir depuis samedi et je dors mieux. 

Par contre j ai fait un test bandelette de détection de THC ce matin et il est positif... je prends seulement 5 gouttes matin et soir et ça a bien marqué !  Est ce que quelqu'un s est déjà testé ?  

Du coup dilemme... j ai vraiment pas envie d arrêter mais j ai peu de me faire arrêter un jr pr un contrôle et d'y passer... 

En même temps est illogique leur truc, je ne suis pas du tout shootée par contre avec lamaline ou tramadol c était pas la même,  et je devais était prendre matin midi et soir, c est à dire avant d aller bosser ce qui était bien pire pr ma sécurité et celle des autres sur la route! 

Si quelqu'un est dans la même situation que moi... 

En attendant bonne journée à tous

Vous aimerez aussi

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lupus
Polyarthrite rhumatoïde

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lire l'article
Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

Arthrose
Capsulite rétractile de l'épaule
Cruralgie
Discopathie dégénérative
Douleur myofasciale
Douleurs chroniques
Fibromyalgie
Hernie discale
Lupus
Mal de dents
Mal de dos
Malocclusion dentaire
Migraine
Ostéomalacie
Personnes de petite taille
Polyarthrite rhumatoïde
Pseudoachondroplasie
Sciatique
Spondylarthrite ankylosante
Tendinite
Tendinite calcifiante
Torticolis
Transformation kystique des acini

Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

Lire l'article
Voir le témoignage
Fibromyalgie et confinement : se sentir seule face à la maladie

Fibromyalgie

Fibromyalgie et confinement : se sentir seule face à la maladie

Voir le témoignage