«
»

Top

Histoire de la vaccination : les dates clés à retenir !

Publié le 12 avr. 2021 • Par Candice Salomé

Se faire vacciner, c’est se protéger soi-même mais aussi protéger les autres contre le virus que nous pourrions transmettre. Alors que la vaccination contre la Covid-19 bat son plein partout dans le monde, nous sommes à même de nous poser certaines questions.

Qu’est-ce qu’un vaccin ? Depuis quand se fait-on vacciner ? Quel a été le premier vaccin ?

On vous dit tout dans notre article !

Histoire de la vaccination : les dates clés à retenir !

Dès l’Antiquité est apparu le fait que les personnes touchées une première fois par certaines maladies infectieuses ne l’étaient pas une seconde fois. 

La vaccination a donc constitué une avancée majeure dans la prévention des maladies infectieuses. Le principe d’un vaccin est d’induire une protection contre un agent pathogène donné en éduquant le système immunitaire de l’être humain. Le vaccin permet de réduire le risque de complications et la mortalité en cas d’exposition ultérieure à l’agent infectieux.

Les dates clés de la vaccination

1796 : La variole et la vaccine

Au 18° siècle, la variole fait des ravages parmi les jeunes enfants. En Angleterre, on note que les fermiers ayant contracté la vaccine (forme de variole affectant les vaches, mais sans gravité pour l’Homme) sont protégés de la variole. 

Le médecin Edward Jenner a alors l’idée, en 1976, d’inoculer chez un enfant du pus prélevé sur une fermière infectée par la vaccine. L’enfant résista ainsi à la variole. Le médecin Edward Jenner devint alors le premier à expérimenter scientifiquement la vaccination.

1853 : le premier vaccin obligatoire

Dès 1853, le vaccin contre la variole devient obligatoire pour les enfants au Royaume-Uni. En France, ce vaccin deviendra obligatoire en 1902.

1885 : Louis Pasteur met au point le vaccin contre la rage

Dès 1881, Louis Pasteur énonce le principe de la vaccination : “[inoculer] des virus affaiblis ayant le caractère de ne jamais tuer, de donner une maladie bénigne qui préserve de la maladie mortelle”.

Louis Pasteur, à partir de cerveaux d’animaux morts de la rage, parvient à isoler, purifier et inactiver la souche de l’agent contagieux. En 1885, il met alors au point le premier vaccin humain à virus atténué

La première injection est réalisée sur Joseph Meister, un enfant de 9 ans mordu par un chien soupçonné d’être enragé.

Dans les années 1920 : le BCG, le tétanos et la diphtérie

Dans les années 1920 naissent plusieurs vaccins :

  • Le vaccin contre la tuberculose, appelé BCG et mis au point par Camille Guérin et Albert Calmette en 1921,
  • Le vaccin contre la diphtérie en 1923,
  • Le vaccin contre le tétanos en 1926,
  • Et le vaccin contre la coqueluche en 1926 également.

C’est aussi dans ces années qu’est découvert “l’effet adjuvant” de certaines substances, comme les sels d’aluminium, dont l'effet est d’augmenter le pouvoir immunogène du vaccin en boostant la création d’anticorps.

1944 : le premier vaccin contre la grippe

En 1944-1945 a lieu la première campagne de vaccination contre la grippe afin de protéger les soldats américains venus combattre en Europe. Ce vaccin a été créé par Jonas Salk, biologiste américain, qui mettra au point, 20 ans plus tard, le premier vaccin injectable contre la poliomyélite.

Dans les années 50-60 : les vaccins à plusieurs valences

C’est au cours de ces années que voient le jour les vaccins à plusieurs valences, c’est-à-dire qu’ils offrent une protection combinée contre plusieurs maladies en même temps. C’est le cas du vaccin trivalent (contre 3 maladies) diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) et du vaccin trivalent rougeole-rubéole-oreillons (RRO).

Après les années 60 : les biotechnologies et le génie génétique

Les biotechnologies et le génie génétique permettent à la vaccination de progresser continuellement.

Les vaccins peuvent désormais s’appuyer sur la technologie de l’ADN recombinant : un gène d’un virus est inséré dans une cellule pour produire un antigène. 

Ce nouveau procédé permet le développement du vaccin contre l’hépatite B dans les années 1980.

2006 : naissance du vaccin contre le papillomavirus

Ce vaccin, créé en 2006, permet de réduire l’incidence du cancer du col de l’utérus. Depuis 2021, le Conseil Supérieur de la Santé recommande cette vaccination aux jeunes filles et aux jeunes garçons âgés de 11 à 14 ans afin de se protéger contre d’autres cancers et verrues génitales. 

2018 : augmentation du nombre de vaccins obligatoires

Depuis 2018, le nombre de vaccins obligatoires en France est passé de 3 à 11 pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.


Cet article vous a-t-il été utile ?

Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous ! 

Prenez soin de vous !


3
avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Rédactrice Santé

Créatrice de contenus chez Carenity, Candice est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, du bien-être et du sport.

Candice est... >> En savoir plus

17 commentaires


rashid
le 17/04/2021

Bonjour 

Merci pour cet article sur la vaccination en générale en vous informons que j'ai reçu mes deux doses Sinopharm le 17 Mars et le 07 Avril 2021

Soit 21 jours d'intervalle 

Bonne Journée et à  bientôt 


lb084071
le 17/04/2021

Merci pour tous ces rappels, mais le vaccin actuel contre le covid, quel est son principe ? C'est une nouvelle méthode mais sur laquelle on travaille depuis plusieurs années .Merci d'avance 


Mysscaty
le 17/04/2021

Bonjour, 

Merci pour ce rappel, très instructif. Nous sommes au coeur du sujet avec la covid, se faire ou non "vacciner" nous les fibromyalgiques. 

Avez-vous fait le vaccin ? 

Merci à tous


FREDERIQUE80
le 17/04/2021

PASTEUR ET SON VACCIN CONTRE LA RAGE, UN FILM LE REMEMORE !


maryco
le 17/04/2021

@rashid @rashid @rashid   Bonjour . Je suis pour tous les vaccins que la science met à notre disposition . J'ai été vacciner covid  ...   Ne pas oublier que vaccin provient du mot " vache "  Bonne soirée à toutes et à tous . Et particulièrement à Candice    Maryco

Vous aimerez aussi

Médicament Losartan : pour quelles pathologies et quels effets secondaires ?

Médicament Losartan : pour quelles pathologies et quels effets secondaires ?

Lire l'article
Variole du singe : tout ce que vous devez savoir !

Variole du singe : tout ce que vous devez savoir !

Lire l'article
La préparation mentale s’applique-t-elle aux maladies chroniques ?

La préparation mentale s’applique-t-elle aux maladies chroniques ?

Lire l'article
Le syndrome métabolique, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome métabolique, qu’est-ce que c’est ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées