Mieux vivre au quotidien avec l’herpès génital

L’herpès génital est une maladie qui peut fortement altérer la qualité de vie des patients. Au-delà des conseils pour réduire les risques de contamination, il est aussi utile pour les patients de suivre les recommandations suivantes afin notamment d’éviter d’aggraver les symptômes de la maladie.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

- En cas de crise, porter des sous-vêtements en coton et des vêtements souples afin de limiter l’inconfort qui peut être ressenti pendant les crises.    
- Les sous-vêtements synthétiques ou en dentelles sont déconseillés car ils peuvent accentuer les démangeaisons. Les vêtements serrés du type « jean slim » sont aussi à proscrire en cas de crise car ils vont aggraver les douleurs causées par les frottements.    
- Durant les crises, il est conseillé de bien nettoyer la région atteinte. Cela permet notamment d’éviter une surinfection qui peut survenir au niveau des lésions herpétiques.    
- Après une toilette minutieuse, mieux vaut bien sécher la zone infectée en veillant cependant à ne pas frotter.
- Avant et après chaque contact avec les lésions, il est recommandé de se laver très soigneusement les mains. Par ce geste, le patient limitera les risques d’infection à d’autres parties du corps comme la bouche ou les yeux.

Que faire en dehors des périodes de crise ?

- Être à l’écoute de son corps afin d’anticiper les nouvelles crises.  En cas de poussée imminente, des signes annonciateurs de la maladie font leur apparition : sensations de décharges électriques irradiant dans la région, voire dans les jambes, sensation de lourdeur douloureuse, picotements, sensations de brûlure. Le patient doit être très attentif à ces premiers signes afin de démarrer un traitement au plus vite. 
- Consulter dès que possible son médecin ou son pharmacien lors de l’arrivée imminente d’une crise.  Plus la crise d’herpès génital est prise en charge précocement (prescription par le médecin d’un traitement anti-viral), plus les chances de réduire l’intensité et la durée de la crise seront grandes.      
- Ne pas négliger les traitements locaux : il existe un traitement sous forme de gel à base de triglycérides oxydés qui est capable d’agir sur les symptômes (douleur, sensations de brûlure, démangeaisons, picotements) et, en maintenant les tissus lésés dans un environnement humide, de diminuer le processus inflammatoire et favoriser ainsi la cicatrisation.    
- Ne pas hésiter à en parler à ses proches ou à son médecin afin de se sentir soutenu et mieux supporter la maladie au quotidien.

Dernière mise à jour : 10/04/2018

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Herpès génital