/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Dépendance à l'alcool

1 réponse

12 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Pour les buveurs excessifs, des épisodes de symptômes dépressifs sont souvent le résultat direct de leur consommation abusive d'alcool, selon cette étude de de l'Université de Californie, San Diego publiée dans l’édition de mars du Journal of Studies on Alcohol and Drugs. Si l’on sait depuis longtemps que l'abus d'alcool peut entraîner des épisodes temporaires de dépression « induite par substance », ces nouvelles conclusions viennent renforcer les éléments de preuve, et insistent sur l’incidence et l’importance de cet effet de l’alcool.

http://www.santelog.com/news/neurologie-psychologie/l-alcool-entraine-la-depression-plus-souvent-que-le-contraire_9912.htm

Début de la discussion - 07/07/2013

L’alcool entraîne la dépression, plus souvent que le contraire
Membre Carenity
Posté le

Bonjour. Je suis passée par la phase dépression, C'était cyclique. L'alcool m'a aidé au début, a noyé ma... mélancolie... comme on disait dans le temps, mon mal-être disons-nous maintenant, car c'est un très bon anti-dépresseur. Mais à la longue l'alcool a aggravé ma dépression et m'isolait de plus en plus, refermée sur moi-même, la tête dans les épaules, à la limite de la paranoïa, je me suis enfoncée. La honte a fait le reste. Prenez bien soin de vous. Muriel