https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/accident-vasculaire-cerebral.jpg

Patients Accident vasculaire cérébral

9 réponses

148 lectures

Sujet de la discussion

2

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

Bonjour à tous,

Et si nous discutions de la façon dont c'est déroulé votre AVC ou celui de votre proche ?

Étiez-vous seul ? Près d'un hôpital ? Les secours sont-ils arrivés rapidement et comment les avez-vous prévenus ? Comment pourrait-on améliorer la rapidité de la prise en charge des personnes qui font un AVC, selon vous ?

Bonne journée à tous,

Louise

Début de la discussion - 12/06/2019

Comment s'est passé votre AVC ?
2

Membre Carenity
Posté le

j'ai fais mon AVC sur une piste de ski 

Je suis tombée dans le  coma (3 semaines )j'ai été transporté à l'hôpital ils mon opérer .ensuite toujours dans le coma transporté à l'hôpital près de chez moi  après lmon réveil rééducation et ensuite chez moi .s'en est suivie une rééducation en ville .Je vois toujours un kiné et une orthophoniste bien que je garde encore des séquelles. 

Comment s'est passé votre AVC ?
Membre Carenity
Posté le

Bonjour

J'ai fait mon Avc au bloc chirurgical, a la fin d'une opération  de greffe cardiaque.

Étant endormi, l'équipe médical ne deb est pas rendu compte,  ni les infirmières en santé de réveil. 

C'est après mon retour dans ma chambre.  Après avoir repris mes esprits suite à l'anesthésie que ma femme s'est rendu compte que quelque chose n'allait pas.

Elle a de suite averti les médecins qui ont pris en charge le problème.

Ils ont fait les examens nécessaires et m'ont mis sous traitement. 

Depuis,  si j'ai récupéré tout ce qui est moteur,  il me reste un problème de sensibilité au bout des doigts et des douleurs neuropathiques que j'essaie de soulager : médicaments, neurostimulateur transcutané, ostéopathe, patience.

Comment s'est passé votre AVC ?
Membre Carenity
Posté le

"J'étais un homme pressé" de Christian Streiff. Ce grand patron a fait comme moi, il est d'abord allé dans un hôpital pour ISF +++ de Neuilly, puis une semaine plus tard, son chauffeur l'a amené dans un grand hôpital parisien qui a la taille d'un arrondissement. Tiens, j'ai pas sû s'il était devenu épileptique comme moi... effectivement, ça arrive et c'est la "double peine",  dans ce cas-là ! Je signale à tous que son livre vient de sortir en film avec LUCCHINI dans son rôle = ça promet !

Comment s'est passé votre AVC ?
1

Membre Carenity
Posté le
Je vais parler de l'avc de mon mari il y a 5 ans. Il roulait et une douleur subite dans tout le corps l'a submergée et surtout dans la tête . Il m'a téléphonée pour m'expliquer. Ça a duré 1 min. Je lui ai dit d'aller à 24 /24 urgences mais comme ça avait passé il m'a dit que ce n'était pas la peine mais ça l'avait inquiété. De retour au bureau m'a même chose a recommencé pas longtemps. Il est rentré à la maison. Et en me parlant il avait le regard flou, j'avais l'impression qu'il ne me regardait pas en face et avait du mal à parler. Je lui ai dit d'aller tout de suite chez le médecin. Courageux mais pas téméraire il a repris la voiture pour retourner au travail. Et dans la matinée ça a recommencé et il y est enfin allé. Le docteur qui l'a reçu lui a trouvé 18 de tension mais comme les symptômes étaient passés, il n'a pas pris au sérieux ce que lui disait mon mari. En lui faisant une ordonnance il a dû cogiter et a tél au centre neurologique à Lyon pour expliquer les symptômes de son patient. Et là ils lui ont dit, ambulance et direct aux urgences. Mon mari m'a tel pour que je l'emmène et le médecin l'a laissé partir. Je suis partie le chercher et je l ai amené aux urgences où ils nous attendaient. De suite sous perfusion, Irm. Caillot de sang derrière la tête. Ils nous ont dit 2h de plus et c'était séquelles graves voire pire. Ils l'ont gardé 2 jours pour résorber ce caillot et s'est avéré à un avc. J'ai incendié 24/24 au tel pour que la prochaine fois que quelqu'un se présente Avé lui ces symptômes on le prenne au sérieux. Inadmissible. Mon mari est resté un mois en arrêt car problème d'élocution et insensibilité de sa main. Il a fallu demander une prolongation d'arrêt car ils lui avaient mis 15 jours d'arrêt. Après un mois il est retourné au travail. Maintenant traitement à vie pour la tension et aspirine tous les jours.
Comment s'est passé votre AVC ?
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué courage à toi. 

Comment s'est passé votre AVC ?
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍ et @pseudo-masqué‍ , je pense que les médecins n'ont pas oublié de vous avertir que vous pourriez devenir épileptiques, à la suite de votre AVC.

Comment avez-vous pris ça ? moi, vraiment très mal après mon traumatisme crânio-cérébral grave qui a nécessité 6 mois d'hosto en 2011. Mais depuis que j'ai appris que nous étions 600 000 en France, et 3 millions en Europe, j'ai compris que nous n'étions pas au Rotary, l'épilepsie accueille tout le monde ! de Ste Jeanne d'Arc à Schumacher, en passant par les hommes politiques ! Le professeur Guy Carcassonne est décédé d'un AVC à St Pétersbourg, et je n'ai jamais autant pleuré de ma vie qu'à son enterrement, en 2013. Dire qu'il était l'époux de Claire Bretecher ! vraiment, les extrêmes s'attirent !

Comment s'est passé votre AVC ?
1

Membre Carenity
Posté le

En faite qu'en ont fait un AVC du cervelet  ont devient pas épileptique enfin je pense je suis pas médecin en tout cas j'ai aucun médicament.et je reconduis après avoir vu un médecin agréer par la préfecture. 

Comment s'est passé votre AVC ?
Membre Carenity
Posté le

très intéressant, @pseudo-masqué‍ je vais demander le pourcentage à mon épileptologue. J'ai bien 2 médecins dans ma famille, mais je ne les ai pas informés que j'étais devenue épileptique.

Comment s'est passé votre AVC ?
Membre Carenity
Posté le

je cite mes sources @pseudo-masqué‍ : c'est passeport santé

Quel est le risque pour les personnes ayant fait un AVC de présenter une crise épileptique ?

En moyenne, 1 patient ayant présenté un AVC sur 10 présente des phénomènes épileptiques ; on distingue des crises précoces (dans les quelques jours après l'AVC) et les crises intervenant plus tardivement (mais en général dans l'année suivant l'AVC). Ce risque est à entendre "sa vie durant" après l'AVC… sachant que le risque s'estompe avec les années qui passent et est surtout très important dans les suites immédiates d'un AVC. La plupart des crises épileptiques se passent dans les jours qui suivent l'AVC si elles doivent intervenir chez un patient.

Rappelons quand même que le risque de survenue d'une crise sera augmenté de façon très importante en cas de consommation d'alcool, de toxiques, de certains médicaments antidépresseurs et anxiolytiques…

La zone touchée par la crise d'épilepsie va généralement jouxter celle de l'AVC : c'est là que l'activité épileptique anormale des neurones va débuter, avec des symptômes proches de ceux de l'AVC (majoration ou réitération du trouble moteur, du trouble du langage, du trouble visuel…).

L'inquiétude d'une personne ayant un antécédent d'AVC lors d'une crise d'épilepsie, c'est la récidive de l'AVC. Les manifestations de la crise épileptique peuvent mimer les signes initiaux de l'AVC. La différence, c'est que les manifestations de la crise d'épilepsie vont être brèves. Des examens complémentaires seront néanmoins nécessaires afin de vérifier qu'il n'y a pas de nouveaux symptômes liés à une atteinte vasculaire (AIT ou AVC).