Fiche Névralgie d'Arnold

La névralgie d’Arnold, aussi appelée névralgie occipitale, ou encore arnoldalgie, est une maladie caractérisée par une douleur cervicale spontanée, continue et paroxystique, dans la zone des nerfs grand et petit occipitaux (qui correspond à la nuque jusqu’à la partie inférieure, à la partie supérieure de la tête, et latéralement jusqu’à l'oreille).

Névralgie d'Arnold

Ces douleurs ne trouvent cependant pas d’explication en lésions anatomiques évidentes des fibres nerveuses.

Les causes les plus fréquentes sont des traumatismes, souvent répétés, de la région cervicale, ou alors des pathologies de type dégénérativo-arthrosiques. La névralgie d’Arnold peut aussi être causée, dans de très rares cas, par des malformations de la charnière occipito-cervicale, ou encore par des tumeurs. Dans la plupart des cas, l’étiologie reste souvent inconnue.

Les symptômes de la névralgie d’Arnold sont caractérisés par une douleur paroxystique lancinante qui se développe à partir de la nuque, en irradiant la région occipitale, d’un côté de la tête ; la douleur peut alors s’étendre jusqu’au sourcil et derrière l’œil. On associe souvent les symptômes de la névralgie d’Arnold à une hypoesthésie (diminution de la sensibilité) ou une dysesthésie dans la zone touchée. Lorsque l’on effectue une pression sur le nerf, la zone est de plus douloureuse pour le patient.

En savoir plus sur la névralgie occipitale

Parce que le mal de tête est un symptôme commun à de nombreuses pathologies, la névralgie d’Arnold est souvent diagnostiquée comme des troubles plus fréquents tels que la céphalée de tension ou encore la migraine, avec lesquels elle peut quelque fois avoir en commun la rigidité de la nuque et la photophobie. Elle se différencie cependant avec une douleur cervicale qui se manifeste dans la région occipitale, et qui a pour origine l’articulation atlanto-occipitale, des articulations entre les vertèbres supérieures ou de zones de déclenchement dans les muscles du cou.

Le traitement de la névralgie d’Arnold peut se faire selon différentes approches :
- Traitement médical : l’administration de paracétamol et les AINS peuvent s’avérer efficaces à fortes doses pour soulager les crises de douleurs.
- Techniques non médicamenteuses : Les infiltrations d’anesthésiant local et éventuellement de stéroïdes peuvent soulager le patient. Pour de courtes durées, il est conseillé de recourir à la radiofréquence pulsée périphérique et éventuellement à l’implantation de systèmes de neurostimulation transcutanée. Dans des cas exceptionnels, le recours à la chirurgie peut se faire, en enlevant directement le ganglion rachidien C2 via une microchirurgie.

Sources : Ekman Therapie

Névralgie d'Arnold sur le forum

Forum
17/08/2017 à 12:27

Un membre a réagi à la discussion Narcolepsie (ou hypersomnie) = dépression et/ou prise de poids assurés ?

Voir sa réponse
Forum
16/08/2017 à 09:26

Un membre a réagi à la discussion Narcolepsie (ou hypersomnie) = dépression et/ou prise de poids assurés ?

Voir sa réponse
Voir le forum Névralgie d'Arnold

Enquêtes Névralgie d'Arnold

  • Je partage mon expérience
  • J'échange avec d'autres patients
  • J'obtiens des informations

La communauté Névralgie d'Arnold

  • 153 membres

  • 190 traitements

  • 153 membres

  • 153 membres

Rejoignez les 135 000 patients

inscrits sur la plateforme

Rejoindre

C'est gratuit