«
»

Top

Migraines : "Mon médecin avait l'habitude de les traiter comme un simple mal de tête".

Publié le 24 mars 2021 • Par Andrea Barcia

@Marlenebarcia membre de Carenity Espagne a accepté de nous parler de ses migraines : du diagnostic à la gestion de ses crises, en passant par ses traitements.

Découvrez vite son histoire !

Migraines :

Bonjour @Marlenebarcia, vous avec accepté de témoigner pour Carenity et nous vous en remercions.

Tout d'abord, pourriez-vous nous en dire plus sur vous ?

Bonjour, je m'appelle Marlene, j'ai 54 ans, je suis originaire de Galice, je vis dans une belle ville côtière appelée Burela (Espagne) et je souffre de migraines depuis des années.editor_meta_bo_img_d670abe9149fca77fa010412b5374f97.JPG

Comment les migraines se sont-elles manifestées la première fois ? Qu'est-ce qui vous a amené à consulter un spécialiste ? 

Je ne me souviens pas exactement comment cela s'est produit la première fois, je me rappelle simplement que j'avais des maux de tête assez récurrents. À l'époque, je les associais moi-même à diverses causes : exposition au soleil, manque de sommeil, stress, menstruations (on me disait qu'avec les années et les premiers signes de la ménopause, je constaterai un soulagement), odeurs fortes...

Combien de temps a-t-il fallu pour diagnostiquer officiellement vos migraines et trouver un traitement répondant à vos besoins ?

Eh bien... il a fallu en fait pas mal de temps pour me diagnostiquer, car mon généraliste avait l'habitude de traiter cela comme un simple mal de tête (en me prescrivant, à l'époque, du Tonopan). Jusqu'à ce que les épisodes commencent à apparaître de plus en plus régulièrement et douloureusement (sans me faire vomir à l'époque). Mais il m'a quand même fallu du temps pour obtenir un rendez-vous avec le neurologue. 

Une fois chez le neurologue, j'ai fait un électrocardiogramme et un scanner. Cela a confirmé mes migraines et on m'a finalement prescrit du Zomig 2,5 mg.

Si ce traitement a fonctionné très rapidement au début, mes crises sont devenues de plus en plus douloureuses, me faisant vomir et m'empêchant de travailler ou de faire quoi que ce soit d'autre le jour même, voire le lendemain. Pourtant, on m'avait dit qu'à l'approche de la ménopause, elles s'atténueraient ! Quelle blague ! Dans mon cas, c'était de pire en pire ! J'ai fini par remarquer que ce médicament mettait beaucoup plus de temps à agir. Je suis donc retournée chez mon généraliste, qui m'a renvoyée chez le neurologue. 

Mon corps s'étant déjà habitué au Zomig, le neurologue m'a conseillé de commencer le Maxalt Max 10 mg (selon lui, cela fonctionne généralement bien chez les femmes). 

Avez-vous souvent des crises ? Quelles en sont les causes ? 

Dieu merci, les épisodes sont maintenant plus espacés dans le temps. 

Dans mon cas, je pense que c'est le manque de repos, le stress, et même les moments que je perçois comme angoissants qui provoquent les crises.

Comment se développent-elles et comment les contrôler ?

Mon corps a appris à identifier s'il s'agit d'une migraine, ou si elle est causée par une douleur dans le cou... ou pour une autre raison. 

Lorsqu'il s'agit d'une migraine, je remarque d'abord une pulsation dans ma tempe gauche (comme si j'avais reçu un coup). Puis il y a les "auras", comme une étincelle dans laquelle il me semble perdre la vue et je perçois un point de lumière (très léger) en mouvement. Il est là, juste au moment où je prends la première dose de mon médicament. Si au bout de 15-20 minutes je ne constate aucun effet, je prends la deuxième dose (il n'y en a que deux)… et si mon état ne s'améliore pas : je vais directement aux urgences car je sais que cela va être long. Dans ce dernier cas, j'ai même besoin d'aide pour m'habiller, je ne peux même pas ouvrir les yeux.

Une fois aux urgences, ils me donnent généralement du Nolotil en intraveineuse (pour le moment, ça marche). 

Puis… à la maison, dans le noir, sans bruit (je suis très gênée par les bruits pénétrants, comme les distributeurs automatiques, les réfrigérateurs… qui se connectent et se déconnectent). Je noue même une écharpe autour de mes tempes, parce que la sensation d'avoir la tête qui explose est incontrôlable, vous voulez mourir pour que ça s'arrête. 

Au moins deux fois par an, il m'est impossible d'éviter les migraines, et je ne quitte JAMAIS la maison sans mes médicaments

Vous m'avez parlé des jours qui suivent une crise, comment vous sentez-vous habituellement ?

Le lendemain de mon épisode, je suis une épave : incapable d'aller au travail. Là où je suis le mieux, c'est au lit. Après 3-4 jours, je suis de retour à la vie, mais je me sens fatigué, et mes sinus sont très surchargés, je ne sais pas exactement pourquoi cela m'arrive. 

Suivez-vous un traitement pharmacologique pour éviter ou vous aider à contrôler vos migraines ? Lequel ? N'hésitez pas à nous en dire plus !

Comme je l'ai déjà dit, mon traitement d'aujourd'hui est le Maxalt Max 10mg, qui, je dois le dire, est très pratique, car ce sont des pilules lyophilisées (elles se dissolvent sur la langue). Avant, j'avais toujours une bouteille d'eau sur moi, et c'était plus encombrant.

Pensez-vous que vos migraines ont une cause spécifique ?

Je ne suis pas vraiment sûre, mais ma mère a souffert de maux de tête pendant un certain temps.

En ce qui concerne votre vie quotidienne, pensez-vous que les migraines ont un impact sur celle-ci ?

Bien sûr, ils ont un impact, car en plus de m'empêcher ces jours-là de développer une quelconque activité, cela me conditionne au simple fait de toujours vérifier mon sac avant de sortir. Mon obsession est telle que si, pour une raison quelconque, je ne prends pas mes médicaments, cela me stresse tellement que j'ai mal à la tête. 

Que voudriez-vous dire et conseiller aux personnes qui souffrent également de migraines ?

Beaucoup de paix et de calme ! Même si j'admets que c'est très difficile quand on a un épisode. 

Un dernier mot ?

Merci de nous faire écho et de nous donner une voix, meilleures salutations !

Merci beaucoup à @Marlenebarcia pour son témoignage !

Ce témoignage vous a-t-il été utile ?

N'hésitez pas à partager vos réflexions et vos questions avec la communauté dans les commentaires ci-dessous !

Prenez soin de vous !


avatar Andrea Barcia

Auteur : Andrea Barcia, Rédactrice santé

Andrea est spécialisée dans la gestion des communautés des patients en ligne et dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la neuropsychologie, de la nutrition et du... >> En savoir plus

2 commentaires


Hookette
le 24/03/2021

Bonsoir Belle description des migraines 


arcane
le 26/03/2021

La description des migraines, telle qu'elle est faite, est exacte, je peux en témoigner, pour en avoir encore, environ, une fois par semaine, mais plus légères, contre tous les jours auparavant.

Ma migraine s'est vraiment aggravée après la ménopause, je suis aujourd'hui retraitée, mais lorsque je travaillais, je ne savais jamais si je pourrai aller au travail le lendemain, et toujours mes comprimés de relpax dans mon sac - quelquefois obligée de quitter mon travail, car la douleur était trop forte.

J'ai connu aussi l'impossibilité de tourner la tête dans le lit, car vomissement immédiat - les migraines c'est l'enfer sur terre.

Si le Relpax (ou les triptans autres) n'existait pas, je pense que je ne serai plus de ce monde aujourd'hui.

Vous aimerez aussi

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Migraine

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Lire l'article
Centres anti-douleurs : 20 millions de Français concernés par les douleurs chroniques

Migraine

Centres anti-douleurs : 20 millions de Français concernés par les douleurs chroniques

Lire l'article
Semaine contre les douleurs | Les médecines douces et thérapies alternatives contre la douleur

Migraine

Semaine contre les douleurs | Les médecines douces et thérapies alternatives contre la douleur

Lire l'article
Semaine contre les douleurs | La fibromyalgie et les douleurs chroniques

Migraine

Semaine contre les douleurs | La fibromyalgie et les douleurs chroniques

Lire l'article

Fiche maladie