«
»

Top

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (2/2)

15 juil. 2019 • 8 commentaires

Poursuivons l’interview d’Elisa Cloteau, diététicienne et nutritionniste à l'Espace Mieux Manger à Pornichet, en France. Elle nous parle de l’impact de ce que l’on mange sur notre santé, et notamment sur le fait de développer un cancer.

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (2/2)

Bonjour Elisa. Vous nous aviez parlé de la viande rouge comme possiblement cancérigène dans la première partie de votre interview. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Selon l'Organisation mondiale de la santé, il existe un lien entre le cancer colorectal et la consommation de viande. De même, plusieurs études suggèrent qu'un tel lien pourrait exister entre le développement du cancer de la prostate et celui du pancréas. Néanmoins, les gens qui mangent beaucoup de viande mangent souvent très peu de légumes, ce qui a un impact sur les résultats de cette recherche.

>> Lisez la première partie de l’interview d’Elisa en cliquant ici

La viande contient du fer et du fer oxydé, ce qui pourrait expliquer le lien entre l'apparition du cancer et la consommation de viande, mais il faut tenir compte de la quantité consommée, ainsi que la quantité d’antioxydants consommée. Si les repas comportent beaucoup de légumes, de fruits et d'épices, il n'y a pratiquement pas d'oxydation et le risque de cancer est ainsi réduit.

Faut-il privilégier certaines viandes plutôt que d’autres ?

Évitez les viandes issues de l'agriculture intensive, les viandes transformées et les viandes rouges (porc, bœuf, veau, agneau, mouton, cheval, chèvre). Il est également important de se concentrer sur la qualité de la viande et de préférer la volaille (poulet, canard, dinde, pintade) et la viande de lapin.

En termes de quantités recommandées, tout dépend de votre âge, de votre santé et de votre mode de vie. Les œufs, les produits laitiers et les produits végétaux contiennent également des protéines. La quantité de viande que vous devriez manger doit donc également déprendre de la quantité de ces protéines que vous consommez.

Les produits laitiers peuvent-ils favoriser l’apparition d’un cancer ?

Il y a beaucoup d'études contradictoires à ce sujet, d'autant plus que l'industrie laitière est un lobby très influent. Je ne peux donc pas affirmer que le lait favorise le cancer. Il ne faut pas oublier que la qualité du lait dépend de ce que les animaux mangent, avec quoi ils sont traités et comment le lait est conservé. L’aspect de la flore intestinale de chacun compte également dans le développement ou non d’un cancer.

Quel rôle jouent le sucre et ses dérivés comme le Stévia dans le développement d’un cancer ?

En petites quantités, le sucre n'est pas nocif dans une alimentation équilibrée et riche en fibres. Un peu de sucre de canne, un peu de sirop d'érable ou d'agave est parfait dans un dessert ou avec un café. Il est par ailleurs impossible de dire aux gens d’arrêter complètement le sucre, qui a un impact sur le psychisme et le moral : cela ne ferait qu’engendrer frustration, voire troubles alimentaires.

>> Témoignage : le régime sans sucres, sans gluten et sans lactose contre la maladie

Cependant, une trop grande quantité de sucre, en particulier de sirop de glucose-fructose, présent dans les sucreries, les produits de boulangerie prêts à l'emploi et les biscuits du commerce, est nocive. Il en va de même pour certaines sauces et céréales. Les « faux-sucres » sont souvent consommés en grande quantité, c’est également dangereux.

En ce qui concerne précisément le cancer, les cellules cancéreuses sont assez "gourmandes" en glucose. Le métabolisme de ces cellules ne fonctionne pas comme il le devrait ; les cellules cancéreuses ne peuvent pas brûler le sucre et se divisent donc rapidement, ce qui permet au cancer de grandir. Les cellules cancéreuses qui ne reçoivent pas de glucose cessent de se diviser. Pour les patients cancéreux, il est donc important de limiter drastiquement l'apport en glucose et de faire attention aux "sucres cachés".

Une consommation excessive d'alcool peut-elle entraîner le cancer ?

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) classe la consommation régulière d'alcool comme cancérigène. On est à peu près sûr du lien entre l’alcool et le développement du cancer du sein, de la bouche, de l'œsophage, de la gorge et des cancers colorectaux. En France, l’alcool est même le second facteur de risque pour développer un cancer ! Boire avec modération n’est donc pas qu’une parole en l’air, c’est essentiel pour notre santé.

>> Tabac, alcool, malbouffe, obésité : 40% des cancers seraient évitables

 

Merci à Elisa Cloteau pour ses explications ! Pour lire la première partie de son interview, cliquez ici. Et vous, avez-vous changé votre alimentation face à la maladie ? Quels efforts faites-vous au quotidien ?

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également Content Manager pour proposer à tous les membres articles, vidéos et témoignages. Spécialisée dans le Brand Content, son objectif est de porter la voix des patients et de faciliter leur expérience sur le site.

Commentaires

le 17/07/2019

Pour quoi se privé de se qu'ont aime le plus oui il y à des allimends que l'on doit pas manger mais moi ses allimends je ne les mangeais déjà pas avec la chimio il y a des produits qu'ont ne suporte plus comme la viande rouge mais je compense par de la viande blanche ou des œufs voir poisson je ne suporte plus le coca mais je bois beaucoup d'eau le matin je déjeune normalement cacao et pain beurre ou gâteau 

le 21/07/2019

bonjour

les viandes griller n'éviterait ils pas le risque de cancer sachant que l'on injecte des hormones de croissance aux bétails ,ayant  eu le cancer du colorectal moi je mange toute sorte de viande mais pas saignante quant au fibré pas de torp car je suis cardique.

le 21/07/2019

Elisa est beaucoup plus dans dans les bons conseils que la première partie. Je me "mouille" pour elle pour le lait de vache qui est un poison pour les adultes pas suffisamment dénoncé, le sucre, la farine blanche,  peut créer  un cancer des intestins ou du colon. 

Si un cancer vous est découvert , pendant le traitement et  à vie  supprimez les trois ingrédients  sans oublier  toutes les  céréales, Mais c'est vous qui choisissez une continuité de vie heureuse ou pas...

le 21/07/2019

Avis personnel. Bien ecrit, toujours il y a et d'autre information pour verification.

le 22/07/2019

Article bien écrit mais déprimant!! 
On mange quoi quand on est atteint du cancer du sein ?
Plus de viande rouge, que les viandes blanches bof bof surtout avec tous les hormones,
les légumes avec les pesticides, plus de sucre, et plus d'alcool. 
Franchement j'ai 50 ans, j'aime les plaisirs de la table, et si à cause du cancer que je suis entrain de me battre  (chimio, radiothérapie, mammectomie, et hormonothérapie) je ne peux plus prendre du plaisir avec ma fourchette autant laisser ce cancer m'emporter.

Vous aimerez aussi

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Adamantinome
Cancer
Cancer colorectal
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'ovaire
Cancer de la peau
Cancer de la prostate
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer du col de l'utérus
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du sein
Cancer du testicule
Cancer endocrinien
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Corticosurrénalome
Leucémie
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Maladie d'Ollier
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Neuroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Pseudomyxome péritonéal
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Syndrome de Sézary
Tumeur au cerveau
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur sécrétrice de cathécolamines
Tumeur stromale gastro-intestinale
Tumeurs du coeur

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Lire l'article
Manger bio permet-il d'éviter les cancers ?

Adamantinome
Cancer
Cancer colorectal
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'ovaire
Cancer de la peau
Cancer de la prostate
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer du col de l'utérus
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du sein
Cancer du testicule
Cancer endocrinien
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Corticosurrénalome
Leucémie
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Maladie d'Ollier
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Neuroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Pseudomyxome péritonéal
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Syndrome de Sézary
Tumeur au cerveau
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur sécrétrice de cathécolamines
Tumeur stromale gastro-intestinale
Tumeurs du coeur

Manger bio permet-il d'éviter les cancers ?

Lire l'article
Des protéines pour guérir du cancer

Adamantinome
Cancer
Cancer colorectal
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'ovaire
Cancer de la peau
Cancer de la prostate
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer du col de l'utérus
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du sein
Cancer du testicule
Cancer endocrinien
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Corticosurrénalome
Leucémie
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Maladie d'Ollier
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Pseudomyxome péritonéal
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Syndrome de Sézary
Tumeur au cerveau
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur stromale gastro-intestinale

Des protéines pour guérir du cancer

Lire l'article
Tabac, alcool, malbouffe, obésité: 40% des cancers sont évitables

Adamantinome
Cancer
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'ovaire
Cancer de la peau
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du testicule
Cancer endocrinien
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Corticosurrénalome
Leucémie
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Maladie d'Ollier
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Pseudomyxome péritonéal
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Syndrome de Sézary
Tumeur au cerveau
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur stromale gastro-intestinale

Tabac, alcool, malbouffe, obésité: 40% des cancers sont évitables

Lire l'article