«
»

Top

E-santé : les patients veulent un dossier médical digital et partagé

Publié le 6 avr. 2018 • Par Léa Blaszczynski

E-santé : les patients veulent un dossier médical digital et partagé

A l’occasion de la Journée mondiale de la Santé ce samedi, Carenity a lancé une enquête auprès de sa communauté. Objectif : découvrir comment les patients perçoivent la santé du futur et comprendre ce qu’ils attendent d’elle.

hear-watch-connected

Aujourd’hui, il existe une quantité de solutions digitales et de services en ligne à la disposition des patients pourtant, même sur Carenity, 50% de nos répondants déclarent n’en avoir jamais entendu parler ! Moins de 10% connaissent une application mobile, un carnet de santé en ligne ou un objet connecté… Et à peine 24% se sert des groupes sur les réseaux sociaux comme Facebook. Enfin, même parmi ceux qui sont au fait de ces outils, 20% n’ont jamais utilisé une solution digitale.

Autant dire que la santé connectée, malgré ses nombreuses innovations, ne fait pas encore partie des acquis chez les patients. Ceux-ci peinent à s’informer sur Internet (15% via un moteur de recherche ou une communauté de patients en ligne comme Carenity, 13% via un réseau social ou un site spécialisé santé). Quant aux professionnels de santé, nos répondants estiment qu’ils ne les informent pas sur cette thématique. Celle-ci pourrait pourtant faciliter leur quotidien.

Santé connectée : réfractaires mais confiants

Parmi les « réfractaires du numérique », certains déclarent n’y avoir pas pensé tout simplement alors que d’autres ne savent pas quel outil existe pour leur maladie. 23% estiment qu’ils n’en ressentent pas le besoin et 36% avouent préférer une rencontre physique à une solution virtuelle.

Les patients sont pourtant bienveillants puisque 49% seraient « tout à fait » prêts à conseiller un outil digital. De même, nos répondants sont plutôt confiants puisque quand on leur demande quel serait le meilleur gage de fiabilité pour utiliser un service, un hypothétique label de l’Assurance maladie ne recueille que 17% des voix. 24% se contenteraient d’un commentaire positif sur Carenity et 23% d’une simple approbation d’un professionnel de santé.

Enfin, nos répondants ne sont pas contre faire entrer un objet connecté dans leur quotidien à condition que celui-ci soit remboursé par la Sécu (à 98%). Quant au contrôle à opérer par l’Assurance maladie, 42% se baseraient sur les résultats obtenus et 32% sur la fréquence d’utilisation. Certains membres soulignent pourtant que cela doit dépendre de l’usage de l’objet. Par exemple, une machine pour l’apnée du sommeil sera utilisée tous les soirs à l’inverse d’un objet en lien avec une poussée inflammatoire plus sporadique.

desertic

Télémédecine : le e-dossier et les ordonnances en priorité

Plusieurs services devraient logiquement apparaître dans le futur grâce à la télémédecine : la téléconsultation (plébiscitée par nos membres à 36%) soit une consultation médicale par visioconférence, la télésurveillance (21%) soit une surveillance via des données d’outils connectés ou encore le téléconseil (45%) soit la possibilité d’obtenir une information par téléphone ou mail.

Malheureusement les deux services les plus importants selon nos répondants ne font pas encore partie du vrai projet. En effet, 49% militent pour une « téléordonnance » qui permettrait de recevoir ses ordonnances par mail et 65% désirent avoir accès à leur dossier médical en ligne. Ils imaginent même un outil encore plus développé qui stockerait toutes leurs données de santé (effets secondaires, symptômes, résultats d’examens, imageries, bilan de consultations…). Un dossier très complet qui serait partagé immédiatement entre tous leurs médecins et auquel eux-mêmes auraient accès tout le temps.

Et nos répondants ne manquent pas de bonnes idées ! Certains rêvent d’une solution digitale qui mesurerait leur tension ou leur taux de cholestérol ou encore qui calculerait leur taux de glycémie en contenu. Un autre évoque un agenda qui rappellerait toutes les consultations à faire en fonction de l’âge, du sexe, de l’état de santé et des dernières analyses. Un autre encore souhaite un guide d’informations interactif et mis à jour sur toutes les pathologies. D’autres encore aimeraient une séance d’hypnose en ligne ou des exercices d’étirement à faire en fonction des maladies.

Quant aux nouveaux services de télémédecine, la moitié de nos répondants estime qu’ils devraient être réservés en priorité aux personnes isolées, aux personnes résidant dans un « désert médical » ou encore aux malades chroniques. Finalement, même si notre communauté n’est pas encore totalement « connectée », 47% se disent favorable à cette évolution des nouvelles technologies.

A noter qu’un de nos membre nous a confié espérer avoir dans un futur proche un robot pour faire le ménage et la cuisine. On l’attend aussi.

Enquête Carenity mars 2018

avatar Léa Blaszczynski

Auteur : Léa Blaszczynski, Rédactrice santé, experte en communication

Chez Carenity depuis 2013, la rédaction d’articles santé n’a plus de secrets pour Léa. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, de la nutrition et de l’activité physique.

Léa est... >> En savoir plus

76 commentaires


Chris31 • Membre Ambassadeur
le 06/04/2018

Bonjour 

Je constate au quotidien la nécessité d'être à l'aise ( bases informatique et numérique sur PC tablette smartphone  )  et donc  d'utiliser les nombreuses  applications dans un but d'information. ..(information absente à l'issue de consultation ou zapée  ) de consultarion de données à travers son DMP ( dossier médical personnalisé ) de prise ou gestion de RDV médicaux  , d'accés  aux remboursements SS sur Ameli, accès à sa mutuelle etc... mais pas que...les courses le jeu rompre la solitude etc....

Il est indispensable à notre époque de se former et acquérir ces outils ainsi qu'une imprimante ☺

La vie et les contacts réels sont toujours là mais notre société à évolué en imposant tout celà et la télémédecine en fait partie😉


CISSIA
le 07/04/2018

BONJOUR 

Solutions digitales télémedecine oui  mais 


CISSIA
le 07/04/2018

bon escient il ne faut pas cela devienne de l assistanat( tellement facile) sauf cas nécessaire ou urgent ;

une consultation interactive seraitelle moins  efficace qu une consultation en cabinet qui dure a peine 5 minutes????

quant aux outils  numériques  pour ce qui est information,dossier médical,surveillance,conseil il faudrait que tout le monde puisse y avoir accès s il le désire uniquement.

bonne journée

Cordialement


Christianhubert
le 07/04/2018

Bonjour 

il faut vivre avec son temps 

1ère priorité : plus de papiers ni d attente de résultats et dossiers pas à jour le DMP dossier médical partage fait gagner 30 % en efficacité à tous.

du généraliste au labo au pharmacien et plus encore à l'hôpital .....

sans oublier la recherche et les statistiques ....

Amicalement votre 

Christian 

je vous parlerais plus tard des suites à donner ....


Christianhubert
le 07/04/2018

Hôpital silence.
Bonjour,
Encore un petit coup de gueule ce dont je suis Coutumier ...
Suite à une grande fatigue et à des douleurs thoraciques mon médecin m'a pris un rdv direct à l'hôpital afin d'aller faire un petit voyage "photo" dans mes artères pour y chercher les embouteillages.
A) Une première bonne impression la veille on me confirme le rdv sur mon portable mais pas pour la bonne date, je rectifie et on me fait attendre afin de vérifier la disponibilité d'un lit.
Tout est O.K.
B) arrivée à l'hôpital : attente une heure bureau des enregistrements, je donne la lettre d'introduction de mon médecin avec tous mes renseignements et traitements, mais on le pose une dizaine de questions identiques.
C) arrivée dans le service: on me connaît et on m'attends mais il n y a pas de lit ??? On va me mettre dans un autre service.
Heureusement deux infirmières efficaces décalent le planning et me trouvent une place.
Et on me repose encore les même questions sur mes médications et allergies etc.
D) dans la chambre j'ai le plaisir de voir derrière la porte une fiche d'hôtellerie disant ce qu'il faut amener pour l'hospitalisation. Mais c'est un peu tard, elle m'eut été intéressante lors de la confirmation du rdv.
E) suivi efficace par des infirmières souriantes et motivées, mais était ce nécessaire de me faire :
Tension, glycémie, électro- cardiogramme plusieurs fois par jour ?
F) jour "j" passage à la salle d'opération ;
J'ai demandé d'y aller à pied ou en fauteuil : car je pouvais marcher sans problème.
C'est impossible ; Commande de 2 brancardiers ( 1h),
Transfert de mon lit dans un lit de transfert jusqu'au -1 salle d'op. à côté de la morgue, transfert dans un lit d'opération, au retour même cinema attente de deux brancardiers, lit d'opération, lit de transfert et lit de ma chambre avec un heure entre chaque. Et avec un goute à goute qui ne passe pas par les portes ni dans l ascenseur
G) l'opération :
On me repose toujours les mêmes questions au sujet de mes allergies et prise de médicaments ( en 2 jours six fois les mêmes questions, qui sont contenues dans la lettre d'introduction de mon médecin. )
Aucun suivi de dossiers.
Après une heure d'attente et Mon dieu 3 infirmières et deux chirurgiens, très sympathiques, mais des tenues vertes jetées à la poubelle entre chaque patients, avec des outils dans des emballages plastiques : une poubelle pleine pour chaque intervention, quel gâchis non écologique.
7 piqûres à droite et 5 à gauche afin de trouver mon artère, juste pour un petit souvenir de mon paradis bleu.
H) le grand manitou passe 3 mn : vos artères sont pourries, mais pour un vieux diabétique comme vous, vous n'avez pas à vous plaindre, ce n'est pas si mal , On va vous recommander un traitement médicamenteux afin de nettoyer vos artères,
( Mais après examen la nouvelle molécule est déjà dans mon traitement depuis 15 ans, Si elle avait lu mon ordonnance je prends du Ôkenzen au lieu de Kenzen qui contient déjà tout, donc tout cela ne sert à rien.)
" Mais il n'y a pas de fissures, Vous pouvez rentrer chez vous".
Elle me donne un dossier avec des DVD des photos etc...,
I) le retour dans ma chambre avec le même cinéma d'échange (3) de lit et l'attente 1 h des 2 brancardiers.
J) alors après nettoyage de mes poignets. c'était: "hallowyn " je constate que mon infirmière tousse beaucoup?
Je lui dis que je pensais que le infirmières grippées ne devaient pas être en contact avec les malades : oui mais nous, nous ne sommes que des étudiantes et si nous manquons un jour, nous avons avons des points en moins d'absentéisme pour nos résultats de fin d'année.
Je ne pensais pas que ces jeunes femmes si gentilles , disponibles étaient des étudiantes.
K) le retour :
Je me remets en civil très rapidement et réclame ma feuille de sortie, on me dit pas de problèmes d horaire pour les sorties.
Je réclame ma feuille de sortie et ?????
Réponse : On attends le compte rendu d'intervention :
Je pensais qu'il était contenu avec les "C.D." D'intervention.
Avant mon départ une charmante diététicienne passe pour voir le régime pour mes repas !!!
Un peu trop tard.
Après trois heures de réclamations, valise à la main :
Le professeur réclame a l'interne que je harcelais : Il est ou l emmerdeur du 5ieme ? Elle me remet le compte rendu : une page en s excusant pour son débordement, ( ce serait si simple d automatiser le compte rendu et de le joindre au dossier immédiatement après l'intervention ) mais elle comprend mon envie de partir, mais je lui explique que c'est surtout une nuit de moins pour la sécurité sociale.
Ils me rendent mon dossier avec la lettre d'introduction de mon médecin non ouverte.
À quand l utilisation du dossier médical partagé
D'AMÉLI.????
Au lieu de refaire x fois les mêmes analyses .
Encore un coup d'épée dans l'eau.
Z) Conclusions :
Je n ai jamais vu de personnel aussi disponible, agréable et motivé.
Mais comme spécialiste de l'organisation, c'est ici, moi le "docteur" en gestion, je pense ne jamais avoir vu de telles procédures inefficaces.
Tant de bonnes volontés gâchées par une désorganisation monstrueuse.
En mettant de l'ordre dans le synopsis et les procédures ridicules, il est possible de gagner, sur mon cas, environ 50 % d efficacité sur l'agrément et le temps de travail.
Amicalement votre ..
Christian ....

Vous aimerez aussi

Quelles sont les mesures de protection juridique d’une personne malade ?

Quelles sont les mesures de protection juridique d’une personne malade ?

Lire l'article
Notre guide pour un rendez-vous réussi chez le médecin

Notre guide pour un rendez-vous réussi chez le médecin

Lire l'article
Une nouvelle pratique pour éviter les erreurs médicamenteuses, même en cas d’hospitalisation

Une nouvelle pratique pour éviter les erreurs médicamenteuses, même en cas d’hospitalisation

Lire l'article
Fin de vie assistée : ce que veulent vraiment les patients et leurs proches

Fin de vie assistée : ce que veulent vraiment les patients et leurs proches

Lire l'article

Discussions les plus commentées