«
»

Top

Témoignage photo : le syndrome du côlon irritable empêche de vivre

12 févr. 2019

Témoignage photo : le syndrome du côlon irritable empêche de vivre

 

Le témoignage de Marie
Le syndrome du côlon irritable empêche de vivre

 

Témoignage-colon-irritable

"Cela fait maintenant 5 ans.

Après de nombreux allers-retours chez des généralistes, hôpitaux et spécialistes, après avoir entendu à répétition  « c’est une gastro » de médecins généralistes ou « c’est une gastro contagieuse, restez dans la salle d’attente »  à l’hôpital alors que j’étais en pleine crise tétanisante de douleur, on a enfin su mettre un nom sur cette douleur qui surgit sans aucun signe au préalable.

La maladie du côlon irritable, aussi connue sous le nom de « colopathie fonctionnelle », présente des périodes sans que rien ne se passe puis, tout à coup, c’est reparti entre crises qui vous paralysent, troubles importants de la digestion et crampes. Les douleurs surgissent généralement pendant ou après un repas. Une sensation de ballonnement constante, une diminution de l’appétit mais aussi une terrible fatigue y sont liées.

Ces symptômes en viennent au point où tu as peur de sortir de chez toi par crainte de pas te sentir bien, peur d’accepter certaines sorties car toutes les conditions ne sont pas toujours favorables… Il faut toujours avoir des calmants en cas de crises de douleur mais ils ne feront que minimiser celles-ci et non l’éradiquer. Au quotidien, tu en viens à faire attention à tout ce que tu manges, tout ce que tu fais, tout essayer pour éviter les crises et si elles surviennent, pour parvenir à les calmer, mais rien n’y fait."

 

Ce témoignage s'inscrit dans le projet de fin d'études de Gaëlle Regnier, étudiante en photographie à l’école de photographie et de techniques visuelles Agnès Varda, à Bruxelles. Elle a choisi comme thème de ce reportage photo la douleur chronique afin de mettre en lumière les patients et leur combat. 

 

Autres témoignages

Claire : continuer à travailler avec une polyarthrite déformante
Alain : le marché du travail exclut les malades chroniques
Delphine : des années d’errance diagnostique face au syndrome d’Ehlers-Danlos de type hypermobile
Ornella : le syndrome de KISS, d'une mère à son fils
Virginie : garder espoir malgré les effets secondaires des traitements contre la polyarthrite rhumatoïde
Quentin : la rectocolite hémorragique et le voyage
Emmanuelle : si le syndrome d'Ehlers-Danlos pouvait parler
Natacha : se réveiller avec la fibromyalgie et la polyarthrite

 

avatar Louise-B

Auteur : Louise-B, Content & Community Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le vécu des patients et qui portent leur voix. Forte d'une formation pluridisciplinaire axée sur le journalisme, elle coordonne la rédaction des contenus des plateformes Carenity et facilite l'expérience des membres sur le site.

Commentaires

le 16/02/2019

j ai cette maladie et je sais ce que c'est . je me suis aperçu souvent que c'est le stress qui actionne les troubles . le smecta est mon médicament préféré . j en ai toujours dans mon sac . et je prend un antidépresseur a petit dose depuis cela va un peu mieux .

le 18/02/2019

J'ai une cholite, maladie du colon. Je risque à tout moment de déféquer sans avoir le temps d'aller aux toilettes. je n'ai pas de douleurs mais je prends de l'imodium et du météosplasmil... Et je suis obligé de mettre une couche !!!

le 18/02/2019

Bonjour,

J'ai une SEP PP et prends du Colilen pour tenter de protéger mon intestin, c'est un produit contre le syndrome de l'intestin / du colon irritable.

Colilen IBS
"Pour le traitement du syndrome de l'intestin irritable caractérisé par des douleurs, ballonnement abdominal et irrégularité intestinale"

Je ne sais pas si votre médecin trouve ce produit utile, mais on ne sait jamais, je l'indique ici. Il m'évite ballonnements (muscles lisses dans la SEP => fermentations) et autres problèmes de transit pour le moment.

Amitiés.

le 18/02/2019

Bonjour

Pour lui aussi (Mr) le stress est terrible, mais il est stressé continuellement . Le généraliste lui donne du poly-karaya (pour éviter l effet yoyo du smecta) et du Laroxyl (comme anti-dépresseur et anti-douleur) plus les antalgiques en cas de crise.

Mon ex-voisin (96 ans) prenait du Kijimea, il avait aussi une tension basse et était sujet aux infections.

Pas facile de trouver un gastro qui soit à l'écoute, et qui ne considère la colon irritable que comme un inconfort

le 18/02/2019

@pseudo-masqué @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ @pseudo-masqué‍ bonjour à tous et merci pour vos commentaires !

Savez-vous que vous pouvez ajouter des traitements à votre profil et les évaluer ? Je vous donne le lien pour rechercher un traitement ou un médicament si cela vous intéresse : https://membre.carenity.com/medicaments/recherche

Passez une excellente fin de journée

Vous aimerez aussi

Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Lire l'article
Vie professionnelle et maladie chronique : le vécu et les solutions des membres Carenity

Vie professionnelle et maladie chronique : le vécu et les solutions des membres Carenity

Lire l'article
Les aides financières contre la perte totale ou partielle de revenus

Les aides financières contre la perte totale ou partielle de revenus

Lire l'article
La thèse de Damien de Carenity : la plasticité, ou quand le cerveau se rééduque

La thèse de Damien de Carenity : la plasticité, ou quand le cerveau se rééduque

Lire l'article