«
»

Top

Sclérose en plaques : peut-on vivre normalement ? Les membres Carenity répondent !

Publié le 30 juil. 2022 • Par Claudia Lima

La sclérose en plaques peut représenter un défi de tous les jours pour les personnes touchées. 

Selon la forme de celle-ci, quel impact la maladie a sur la vie quotidienne ? Quelles habitudes adopter pour améliorer son quotidien ? 

Nous avons mené une enquête en France afin de recueillir l’avis des membres Carenity !  

Découvrez vite leurs réponses ! 

Sclérose en plaques : peut-on vivre normalement ? Les membres Carenity répondent !

Nous avons mené une enquête du 1er au 25 juillet 2022 à laquelle ont participé 79 membres de la communauté sclérose en plaques de Carenity en France. 

De quelles formes de sclérose en plaques les répondants sont-ils touchés ? 

Les membres ayant répondu à l’enquête sont 53% à être atteints de la forme de sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR), 33% de la forme secondaire-progressive (SEP-SP) et 14% de la forme progressive-primaire (SEP-PP)

editor_meta_bo_img_39200159f8491d9ddff2b9dcf118bb34.png

Depuis quand la sclérose en plaques est-elle diagnostiquée ? 

Les symptômes de la sclérose en plaques sont variables, ce qui rend le diagnostic difficile, puisqu’il n’y a pas d’examen spécifique. C’est un ensemble d’arguments comprenant des résultats cliniques, radiologiques et biologiques qui va permettre de mettre en évidence la maladie. Ainsi, même si la sclérose en plaques est souvent diagnostiquée entre 20 et 49 ans, sa préexistence sera très changeante

Parmi les membres interrogés, ¼ d’entre eux ont une antériorité de diagnostic de 20 à 30 ans, 16% entre 0 à 5 ans, 15% entre 15 et 20 ans. 13% ont une ancienneté de la maladie entre 5 et 10 ans, entre 10 et 15 ans ou entre 30 et 40 ans. Et enfin, 5% sont malades depuis plus de 40 ans. 

editor_meta_bo_img_7c9c0dd56b1ede6b8bb67dadb03b1afd.png

Quel est l’impact de la maladie sur le quotidien des membres Carenity ? 

La sclérose en plaques est une maladie chronique, elle affecte les patients tout au long de leur vie, et représente un frein pour les activités du quotidien, notamment pour le travail. 

Nous avons questionné les membres Carenity sur les facettes de leur vie quotidienne qui sont impactées.

C’est en moyenne 3 types d’activités au minimum qui sont concernés. Les symptômes pénalisent grandement les patients. Leur vie quotidienne est transformée : 

editor_meta_bo_img_7b3c4744bd57c6c75b6a555389508f75.png Impact sur la vie professionnelle – 23% 
editor_meta_bo_img_6a5b09e4ca81f88cec79eed5f33591ed.png Impact sur les activités physiques – 21% 
editor_meta_bo_img_71b7009995c7e205376362cd81263321.png Impact sur la vie sociale – 17% 
editor_meta_bo_img_b76aff2d1fb543f62de16389c255b8ba.png Impact sur les loisirs et vacances – 15% 
editor_meta_bo_img_c1d1702459ed7da1987de3960ee0c2b2.png Impact sur la vie familiale – 12% 
editor_meta_bo_img_6b14f0e5c6dcbd184f8a3fd1c2686692.png Impact sur la vie intime – 12% 
editor_meta_bo_img_c19d7052f8b4d68a07ec60e5042cfc86.png Autres types d’impact - 1% 

Quels sont les symptômes les plus handicapants de la sclérose en plaques ? 

Nous avons demandé aux membres Carenity quels étaient les symptômes qui les empêchaient le plus de mener une vie normale. Au moins 3 des symptômes suggérés sont cités

Le symptôme le plus impactant est la fatigue. En effet, ce sont 31% des réponses des membres, la grande majorité des personnes atteintes d'une sclérose en plaques déclarent l’éprouver. Ensuite, viennent les problèmes de mobilité pour 18%, ceux-ci touchent surtout les membres inférieurs et l’une des complications peut-être la spasticité qui est représentée à 11%.
13% des symptômes les plus impactant sont les troubles urinaires, les fuites urinaires et/ou envies fréquentes d'uriner sont liées à des altérations des commandes de la miction. 11% des symptômes les plus gênants sont les troubles visuels ainsi que les troubles cognitifs. De façon mois présente, c’est à hauteur de 6% que les troubles intestinaux sont les plus dérangeants.

editor_meta_bo_img_8b3767dadafc98c32487a08aab0c873e.png

Quels sont les changements de vie qu'ont dû faire les membres atteints de sclérose en plaques ? 

Pour mieux vivre avec une sclérose en plaques, certains membres ont apporté des modifications à leur quotidien. Les principaux changements sont : 

  • De moins sortir de chez soi : 20%
  • De moins voir ses amis et/ou sa famille14%
  • De ne plus pratiquer d’activité physique13%
  • D'arrêter de travailler12%

Ensuite, les changements amenés sont de moins travailler (10%), de moins partir en vacances (10%), de ne plus avoir de vie intime (8%), de ne plus conduire (7%) et enfin d’avoir besoin d’une aide extérieure (3%).

Seuls 2% des répondants affirment n’avoir rien changé dans leur vie. 

Que faire pour mieux vivre avec la sclérose en plaques ? 

Il existe de nombreux moyens d’accompagnement de la sclérose en plaques. Cet accompagnement thérapeutique est pluridisciplinaire, il est mis en place parfois par le biais d’associations mais également avec l’aide sociale. Ainsi des actions peuvent être mises en place pour améliorer le quotidien des malades

C’est au moins une de ces actions proposées aux membres interrogés, qui est mise en place. Parmi elles : la pratique d’une activité physique adaptée à 29%, la modification de son régime alimentaire à 16%, le recours à la sophrologie à 10%, l’hypnose à 7%. La sollicitation d’une auxiliaire de vie représente 6% de ces actions, l’ergothérapie à 4% et une assistance sociale à 2%.

26% des répondants de l'enquête Carenity améliorent leur quotidien au moyen d’autres actions telles que des étirements réguliers, de la méditation. Certains s'occupent avec des petits loisirs, des jeux, ils surfent sur Internet, D'autres suivent une psychothérapie, et il y en a qui ont choisi d'utiliser le CBD

editor_meta_bo_img_ac0d7d57c517567bd401b0650fdad813.png

La sclérose en plaques est une maladie qui se présente sous plusieurs formes, à différents âges et au travers de multiples symptômes. Vivre avec une maladie chronique telle que celle-ci, c’est apprendre à gérer ses symptômes même invisibles au quotidien, afin d’en réduire l’impact sur le plan physique et aussi mental

Une éducation thérapeutique est bénéfique, il ne faut pas hésiter à en parler aux soignants, à solliciter ses médecins pour comprendre sa maladie, comprendre ses traitements, mieux gérer ses poussées et anticiper les complications quand cela est possible. Être acteur de sa maladie, c’est aussi vivre le plus normalement possible.


Cet article vous a-t-il été utile ?
         
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !
   
Prenez soin de vous !
39

Sources :
Enquête Carenity menée du 1er au 25 juillet 2022.

avatar Claudia Lima

Auteur : Claudia Lima, Rédactrice Santé

Claudia est créatrice de contenus chez Carenity, elle est spécialisée dans la rédaction d’articles santé.

Claudia est titulaire d’un Executive MBA en Direction Commerciale et Marketing et continue de se... >> En savoir plus

4 commentaires


douleur
le 04/08/2022

Ce n'est pas facile surtout avec ces pics de chaleurs qui m'ont déclaré de nombreuses crampes musculaire qui devraient bien diminuer lorsqu'il fera moins chaud d'après mon kinésithérapeute ! Je fait avec pas le choix, c'est les vacances pour mon médecin traitant et mon neurologue. Je reste chez moi quand je n'ai pas de kiné..


Elisabeth92210
le 04/08/2022

Bonsoir

Vous avez raison Douleur cette chaleur est insupportable avec cette maladie.

J'avais de gros problèmes pour marcher, à tel point que j'ai cru faire une poussée.

Aujourd'hui je suis restée dans une pièce climatisée et ce soir je marchai comme avant la canicule.

Bon courage






mikaducati
le 05/08/2022

Bonsoir à tous,

Je me présente, Michaël 55 ans de Bruxelles, ancien grand sportif, pas de cigarettes, pas d'acool, mange très sainement, hygiène de vie sérieuse, je savais très bien que j'avais quelque chose de sévère mais là en Décembre 2021, confirmation SPPP et fin Janvier 2022, je commence traitement Fampyra 10mg, après 3 mois je trouve que l'effet n'est pas terrible, les réactions désagréables de la prise s'estompent avec le temps mais je décide d'essayer de suspendre les 2 prises quotidiennes pendant 7 jours du Lundi matin au Dimanche soir pour être certain de ne pas être dans un schéma d'effet Placebo et là ... Mercredi soir début de spasmes et cripations musculaires involontaires en position couché, effectivement augmentation significative des picotements qui se transforment en effet de brûlures avec cette chaleur, donc Jeudi matin j'ai repris un comprimé mais celà m'a vraiment démontré qu'avec la chaleur, tous les symptômes augmentent avec essoufflements, manque de force et d'équilibre accru, sieste quasi obligatoire pour reprendre une activité physique genre peinture, mécanique, jardinage sérieux etc ... C'est vraiment tout mon côté droit qui est atrophié, étant droitier, j'ai développé depuis quelques années l'utilisation de ma jambe et bras gauche pour réaliser des efforts où la puissance est nécessaire, soulever un grand sceau plein d'eau etc ... je voudrais juste savoir quand je serai obligé de me déplacer en petite chaise car là je préfère arrêter cette vie et ne pas souffrir mentalement cette fois ...

Courage à vous tous

Mika



Chris3232
le 05/08/2022

La chaleur est ma hantise cet été.

J ai eu beaucoup de mal à avancer avec les gros pics de canicule, c était invivable. Du coup j ai pris du cbd pour m aider un peu.

Je passe mon temps devant le ventilateur. Prochaine étape, je fais installer la clim dans ma chambre. Ras le bol de dormir sur le canapé 🥱.

Courage à tous, d ici 15 jours les températures devraient baisser 🙏😊

Vous aimerez aussi

Quels sont les troubles psychologiques qui peuvent survenir au cours de la sclérose en plaques ?

Sclérose en plaques

Quels sont les troubles psychologiques qui peuvent survenir au cours de la sclérose en plaques ?

Lire l'article
Le virus d’Epstein-Barr : pourrait-il être la cause de la sclérose en plaques ?

Sclérose en plaques

Le virus d’Epstein-Barr : pourrait-il être la cause de la sclérose en plaques ?

Lire l'article
Traitements de la sclérose en plaques : avis des patients chroniques

Sclérose en plaques

Traitements de la sclérose en plaques : avis des patients chroniques

Lire l'article
Sensation d'oppression dans la sclérose en plaques : comment la gérer ?

Sclérose en plaques

Sensation d'oppression dans la sclérose en plaques : comment la gérer ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiche maladie