«
»

Top

Les personnes en situation de handicap sont-elles incluses dans notre société ?

Publié le 3 déc. 2020 • Par Gilda Teissier

En 1992, l'Organisation des Nations Unies (ONU) a décidé que le 3 décembre serait la Journée Internationale du handicap et ce dans le but de sensibiliser à la situation des personnes ayant un handicap dans les différents aspects de la vie : politique, sociale, économique et culturelle.

Aujourd'hui, nous nous joignons à l'effort de sensibilisation en revenant sur les défis auxquels les personnes en situation de handicap sont confrontées au quotidien, ainsi que sur les moyens de faire tomber les barrières de l'incompréhension, de l'indifférence et de l'exclusion.

Qu'est-ce qu'un handicap ? Qu'est-ce qu'une société inclusive ? Quels sont les efforts déployés pour parvenir à l'inclusion ?  

On vous dit tout dans notre article !

Les personnes en situation de handicap sont-elles incluses dans notre société ?

Selon l'Organisation des Nations Unies (ONU), la population des personnes en situation de handicap dans le monde représente un milliard de personnes. En France, ce chiffre est d'environ 12 millions de personnes. Parmi ces personnes, 19% sont touchées par une déficience motrice, 43% sont touchées par une déficience auditive, 14% par une déficience visuelle et 6% par une déficience intellectuelle. Deux tiers de ces personnes ne chercheront pas à obtenir une aide médicale professionnelle, en grande partie à cause de la stigmatisation, de la discrimination et de la négligence. C'est pourquoi, cette année, la devise de la Journée Mondiale des personnes en situation de handicap est "Tous les handicaps ne sont pas visibles". 

Qu'est-ce que le handicap ?

De manière générale, le terme handicap désigne l'incapacité d'une personne à vivre et à agir dans son environnement en raison de déficiences physiques, mentales, ou sensorielles. Il se traduit la plupart du temps par des difficultés de déplacement, d'expression ou de compréhension chez la personne atteinte. Il existe plusieurs types de handicaps :

  •  le handicap moteur,
  •  le handicap sensoriel (visuel, auditif),
  •  le handicap psychique (pathologies perturbant la personnalité),
  •  le handicap mental (déficiences intellectuelles)
  •  et les maladies invalidantes.

editor_meta_bo_img_4e426e25b838bd8347c3f7b6d7cfba75.png

by accesible canada

Le handicap est considéré par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme une combinaison de plusieurs facteurs qui sont : la limitation d'activité ou restriction de la participation à la vie en société subie par une personne en raison d'une altération d'une fonction ou d'un trouble de santé invalidant.

Les handicaps ont de nombreuses origines, ils peuvent être liés à

  • une lésion, comme celle de la moelle épinière
  • une affection de longue date, comme le diabète
  • une maladie progressive, comme la dystrophie musculaire
  • un état statique, comme la perte d'un membre
  • une affection intermittente, comme la sclérose en plaques
  • certaines conditions de développement qui se manifestent pendant l'enfance, comme l'autisme
  • les affections présentes à la naissance (troubles dans des gènes uniques, des chromosomes, etc.) et qui peuvent affecter des fonctions plus tard dans la vie comme la cognition, la mobilité, la vision, l'audition, le comportement et d'autres domaines. 

Un handicap peut être visible ou invisible, il peut être permanent ou temporaire et peut avoir un impact minime ou important sur les capacités d'une personne.

Qu'est-ce qu'une société inclusive ?

L'intégration des personnes ayant un handicap signifie les inclure dans les activités du quotidien et leur permettre de vivre comme les personnes n'étant pas en situation de handicap. Le "World Summit for Social Development" (le Sommet Mondial pour le Développement Social - Copenhagen 1995) affirme également qu'une société inclusive est une "société pour tous dans laquelle chaque individu, ayant les mêmes droits et responsabilités, a un rôle à jouer".

De nos jours, il existe beaucoup de barrières qui limite l'accès à une intégration complète des personnes en situation de handicap. Selon l'OMS, il existe des facteurs dans l'environnement d'une personne qui, par leur absence ou leur présence, limitent le fonctionnement et créent un handicap. Ces facteurs comprennent des aspects tels que :

  • un manque d'accessibilité comme dans les transports par exemple
  • un manque au niveau des technologies d'assistance (appareils d'assistance, d'adaptation et de réadaptation)
  • les attitudes négatives des personnes à l'égard du handicap comme les stéréotypes ou la stigmatisation, qui peuvent avoir un impact sur la socialisation ou même sur l'obtention d'un emploi
  • les services, systèmes et politiques qui sont soit inexistants, soit qui entravent la participation de toutes les personnes souffrant d'un problème de santé dans tous les domaines de la vie
  • les obstacles à la communication qui comprennent l'audition, la parole, la lecture, l'écriture et la compréhension

Quels sont les efforts déployés pour parvenir à l'inclusion des personnes en situation de handicap ?

Le 28 mai 2018, le rapport "Plus simple la vie" sur la simplification du parcours administratif des personnes ayant un handicap était remis au Premier ministre. Il comprenait 113 propositions permettant d'améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. Les auteurs Adrien Taquet et Jean-François Serres proposaient, entre autre, de conférer des droits sans limitation de durée.

En s'appuyant sur le rapport Taquet-Serres, deux décrets ont été pris en décembre 2018 pour permettre d'attribuer des droits à vie aux personnes dont le handicap n'est pas susceptible d'évoluer. Depuis le 1er janvier 2019, cette réforme est effective. Elle va permettre de changer le quotidien de centaines de milliers de personnes handicapées et de leurs familles.

Quatre droits sont concernés :

  • L'AAH (allocation aux adultes handicapés), pour les personnes ayant un taux d'invalidité d'au moins 80%
  • La RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé)
  • La carte mobilité
  • AEEH (allocation d’éducation de l’enfant handicapé) jusqu’aux 20 ans de l’enfant

Cette avancée majeure permet de mettre un terme aux démarches incessantes et épuisantes pour les personnes concernées par le handicap et leurs familles, et également à la surcharge administrative pour les MDPH.

Dans le monde, beaucoup de choses sont en train de se développer et commencent à changer la donne en matière d'inclusion.
En voici quelques exemples :

  • Une conception universelle : son objectif est de simplifier la vie de chacun en rendant les produits, les communications et l'environnement physique plus utilisables par le plus grand nombre de personnes possible, à un coût supplémentaire faible ou nul. Les exemples vont de choses simples comme un manuel d'instructions avec des dessins clairs et sans texte ou des comptoirs et des fenêtres de service suffisamment bas pour que tout le monde puisse les atteindre, à des choses plus élaborées comme des portes électriques avec des capteurs aux entrées qui sont pratiques pour tous les utilisateurs.
  • L'accessibilité : c'est lorsque les besoins des personnes handicapées sont pris en compte dans la manière dont les lieux et les produits sont conçus, construits ou aménagés. Il peut s'agir par exemple de places de parking plus proches de l'entrée, de professionnels de la santé utilisant le langage des signes ou ayant accès à un traducteur, etc.
  • Des aménagements raisonnables : il s'agit de modifications apportées à des articles, des procédures ou des systèmes qui permettent à une personne handicapée de les utiliser dans toute la mesure du possible. Il peut s'agir, par exemple, de livres en braille, en gros caractères ou de livres audio destinés aux personnes aveugles ou ayant des limitations visuelles.
  • Les technologies d'assistance : dispositifs ou équipements qui peuvent être utilisés pour aider une personne handicapée à s'engager pleinement dans les activités de la vie. Il peut s'agir, par exemple, d'un fauteuil roulant, d'une loupe ou d'un ordinateur qui parle et aide une personne à communiquer.
  • Vie autonome et/ou assistée : il s'agit de permettre aux personnes handicapées de s'exprimer, de faire des choix et de contrôler leur vie quotidienne. Il s'agit également d'avoir une personne ou un lieu pour les adultes qui ont besoin d'aide pour les tâches quotidiennes.

Un autre changement nécessaire pour parvenir à l'inclusion se situe au niveau de l'éducation et le changement des mentalités. Actuellement, de nombreuses associations et ONG tentent de parvenir à ces changements partout dans le monde.

Un exemple concret est celui de International Inspiration and Cheshire Foundation- Action for Inclusion qui ont travaillé ensemble, en Ethiopie, sur un projet mettant le sport au premier plan pour aider les enfants et jeunes handicapés à participer pleinement à la vie de la communauté. Le projet "Le sport pour un développement inclusif" a réuni communautés locales, clubs sportifs, gouvernements régionaux et locaux, ainsi que des milliers d'enfants et de jeunes, afin d'offrir des espaces sportifs aux personnes en situation de handicap ou non, leur permettant de se réunir.
En se réunissant par le biais du sport, le programme obtient des résultats incroyables en termes d'intégration, tant sur le terrain de sport qu'en dehors, avec une plus grande représentation des personnes en situation de handicap dans les processus décisionnels locaux, un changement tangible des attitudes envers le handicap et un nombre croissant de modèles locaux pour les enfants et les jeunes handicapés.

Conclusion

Le handicap se présente sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, il peut être visible ou non, c'est pourquoi il est si important que nous ayons tous une attitude inclusive envers tout le monde, puis que nous exigions l'égalité d'accès et de chances pour tous

Rappelons simplement que l'inclusion sociale ne signifie pas une uniformité des personnes, mais une société qui laisse de la place à la diversité et qui continue à favoriser l'engagement.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !


avatar Gilda Teissier

Auteur : Gilda Teissier, Rédactrice Santé

Gilda travaille dans le monde de la santé depuis 6 ans et rédige des articles de santé, humanitaires ou d’actualité depuis plus de 10 ans. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la neuropsychologie,... >> En savoir plus

4 commentaires


Hookette
le 03/12/2020

Article intéressant

Beaucoup de progrès ont été fait -                                                                                                                                                                         Je trouve dommage qu'il faut encore se battre pour les emplacements handicapés - Et qu'il manque aussi des places -


mona20
le 07/12/2020

Je trouve aussi que beaucoup de progrès ont été fait mais l'accès à énormément d'endroits ou activités reste encore inaccessible aux personnes en fauteuil alors que pour certains une simple rampe d'accès pourrait être installée. Il manque aussi cruellement de transport pour PMR ....ils manquent en nombre mais sont aussi généralement très chers.


moulino
le 19/12/2020

je pense que beaucoup de progrès ont été fait en ce qui concerne les aménagements urbains pour l'accessibilité au handicap mais il faudrait que la population française soit elle aussi formée sur l'attitude à avoir vis à vis des personnes handicapées 


Juran93
le 27/12/2020

merci pour cet article. attention qq erreurs. la carte mobilité s'appelle carte mobilité inclusion (CMI) qui remplace les cartes d’invalidité, de pénibilité et de stationnement. l'année de l'entre en vigueur du rapport de 2018 est bien 2020 (pas 2019 donc pas rétroactive) .la liste est celle des déficiences pas des handicap. vous avez oublié de précisez que 80% des handicaps sont invisibles d'où la difficulté pour tous ceux qui ont des maladies invalidantes ou psychiques de se faire comprendre par ceux qui ne sont pas concernés.

Vous aimerez aussi

Journée mondiale du don du sang : quelle est l'histoire de la transfusion sanguine et du don de sang ?

Journée mondiale du don du sang : quelle est l'histoire de la transfusion sanguine et du don de sang ?

Lire l'article
Covid-19 : tout savoir sur le virus et les différents variants !

Covid-19 : tout savoir sur le virus et les différents variants !

Lire l'article
Covid-19 : tout savoir sur les différents vaccins et les thérapies innovantes !

Covid-19 : tout savoir sur les différents vaccins et les thérapies innovantes !

Lire l'article
Les courbatures : les signes indiquant que votre douleur musculaire pourrait être plus grave

Les courbatures : les signes indiquant que votre douleur musculaire pourrait être plus grave

Lire l'article