«
»

Top

Quels sont les traitements alternatifs pour les MICI ?

Publié le 2 juil. 2022 • Par Berthe Nkok

La rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn sont des maladies chroniques inflammatoires qui touchent les intestins. Elles font toutes les deux parties des MICI et sont des maladies chroniques dont les symptômes peuvent être atténués mais pas guéris complétement.

Cependant, il existe des traitements alternatifs ou complémentaires qui permettent de mieux gérer ces maladies au quotidien.

Quels sont donc les traitements et thérapies alternatifs pour les MICI ?

On vous dit tout dans notre article !

Quels sont les traitements alternatifs pour les MICI ?

Les traitements conventionnels visent à améliorer la qualité de vie des patients en réduisant et en retardant les poussées. Les plus préconisés sont généralement les anti-inflammatoires fortement dosés, comme l'administration de corticoïdes, de dérivés de l'acide aminosalicylique ou d'anticorps anti-TNF-alpha. Les antidiarrhéiques, les antibiotiques, les antispasmodiques et les immunosuppresseurs sont également recommandés. Dans certains cas, les patients atteints de MICI doivent suivre ces traitements à vie.

En plus des médicaments, bon nombre de patients se tournent vers les médecines alternatives pour soulager leurs symptômes. Il en existe plus de 400, voici une liste regroupant quelques-uns de ces traitements et thérapies :

L’acupuncture

Le principe du traitement des MICI par l'acupuncture est, entre autres, de maintenir le bon fonctionnement des vaisseaux énergétiques en rééquilibrant les énergies de base du yin et du yang (le yin est associé aux essences ou plantes et le yang, à la force créatrice des esprits). Dans la médecine chinoise, trop de yin ralentit le fonctionnement du corps, et trop de yang l’accélère. L'excès de yang se retrouve dans la plupart des symptômes de la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

L’hypnose

L'hypnose est une technique d'intervention non médicamenteuse qui fait entrer le patient dans un état de conscience différent du sommeil. Elle peut être utilisée à diverses fins, en particulier en analgésique, en sédatif et en psychothérapie, pour les douleurs chroniques ou aiguës et les états de stress.

L’hypnotiseur est la personne qui permet à une personne hypnotisée d'atteindre cet état de conscience. Il peut aussi être provoqué par la personne elle-même : c'est ce qu'on appelle l'autohypnose.

L’ostéopathie

L'ostéopathie est une approche thérapeutique non conventionnelle basée sur l'idée que la manipulation manuelle du système musculosquelettique peut réduire certains troubles fonctionnels. La perte de mobilité naturelle des organes se reflète dans les muscles, les tendons, les intestins, les crânes ou les enveloppes, provoquant un dysfonctionnement. L’ostéopathie a donc un but préventif et thérapeutique.

La sophrologie

La sophrologie est une technique de relaxation proche de l'hypnose qui place le sujet dans un état de conscience que l'on peut qualifier de « purifié ».

Le patient peut alors être exceptionnellement focalisé sur un besoin particulier. La sophrologie peut, par exemple, réduire la douleur causée par un traitement, aider à se préparer à des examens et concours, sortir de la dépendance, ou atténuer les effets du stress.

L’homéopathie

L'homéopathie est une technique thérapeutique. Elle repose sur un principe de similitude : les substances qui peuvent provoquer des symptômes chez les personnes en bonne santé peuvent guérir les mêmes symptômes chez les personnes atteintes de MICI. Ce traitement s'oppose à la médecine dite allopathique, qui traite les symptômes avec la substance opposée. L’homéopathie prend en compte non seulement la maladie, mais également les personnes qui souffrent.

Les traitements naturels

La muqueuse intestinale est réparée à l'aide de diverses plantes, de la réglisse (anti-inflammatoire), du curcuma (hautement anti-inflammatoire également) et de la mélisse antispasmodique, ou à l'aide de l'acide aminé glutamine.

Les champignons, les champignons shiitake, reishi, cordiceps ou maitake aident à réguler le système immunitaire. La camomille allemande peut également soulager des indigestions.

La méditation

La méditation pleine conscience est une technique sans effet secondaire, qui consiste à simplement être là, en accueillant les pensées, les sentiments ou les émotions qui viennent. Elle pourrait être une technique efficace pour améliorer le bien-être quotidien des personnes atteintes de MICI.

L’activité physique

Pour finir, l’activité physique est un bon moyen d’améliorer la fonction digestive et de réduire le stress. Par exemple, le yoga pourrait aider à mieux vivre les poussées, sachant l'importance des aspects émotionnels et psychologiques. Certaines poses de yoga permettent de masser les intestins, ce qui favorise la relaxation.


Cet article vous a-t-il été utile ?     
     
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !     
        
Prenez soin de vous ! 


5

Commentaires

Vous aimerez aussi

Maladies intestinales et coronavirus

Maladie de Crohn
Rectocolite hémorragique

Maladies intestinales et coronavirus

Lire l'article
Diagnostic et traitements : être malade de Crohn à 18 ans

Maladie de Crohn

Diagnostic et traitements : être malade de Crohn à 18 ans

Voir le témoignage
Qu’est-ce qu’une biothérapie ? Spécial maladies inflammatoires

Maladie de Crohn

Qu’est-ce qu’une biothérapie ? Spécial maladies inflammatoires

Lire l'article
Savoir comprendre ses examens médicaux dans les MICI

Maladie de Crohn
Rectocolite hémorragique

Savoir comprendre ses examens médicaux dans les MICI

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiches maladies