«
»

Top

L’hypnose thérapeutique : que soigne-t-elle ?

Publié le 20 mai 2022 • Par Candice Salomé

Selon de nombreuses théories, la plupart de nos problèmes, qu’ils soient personnels ou psychiques, ont pour origine notre inconscient. Ce dernier stockant des milliers d’informations auxquelles nous n’avons souvent pas accès. 

L’utilisation de l’hypnose à des fins thérapeutiques permet à l’inconscient de se défaire de ces données et de les remplacer par d’autres. Cette spécialité se nomme l’hypnothérapie. 

Mais alors, l’hypnose peut-elle être utilisée dans le domaine médical et plus particulièrement dans le traitement d’une maladie chronique ? 

On vous dit tout dans notre article ! 

L’hypnose thérapeutique : que soigne-t-elle ?

Qu’est-ce que l’hypnothérapie ? 

Le principe de l’hypnose 

En France, l’hypnose a été reconnue comme procédé médical en 1992 par lINSERM après une conférence sur ses mécanismes et sur ses effets par le Dr Bongartz. En 2001, la première formation universitaire consacrée à l’hypnose voit le jour à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. 

L’hypnothérapie, lorsqu’elle est pratiquée par un professionnel de santé, permet de soulager et de résoudre de nombreux troubles : douleurs, addictions, phobies, dépression, digestion ou encore troubles du sommeil

En effet, lorsqu’un patient entre en état d’hypnose, son esprit parvient à faire abstraction de ce qui l’entoure et cela provoque chez lui une hyperréactivité et une hypersensibilité à la parole de l’hypnotiseur. 

Le patient perçoit ainsi les choses de façon plus large, dans leur ensemble et avec une prise de recul. Il peut alors se confronter plus facilement à ses problèmes et à leur résolution, calmer une peur ou modifier un comportement qui ne convient plus à sa vie présente. 

C’est cet état de lâcher-prise qui permet d’entrevoir des possibilités d’actions sur l’esprit, sur le traitement de l’information, sur les réactions émotionnelles et sur le corps. Réalisé au niveau de l’inconscient, ce travail psychologique permet de mettre à l’état de sommeil les activités conscientes. 

La pratique de l’hypnose 

La plupart du temps, l’hypnose se pratique en séance individuelle chez un hypnothérapeute. 

L’hypnothérapeute dispose de multiples propositions permettant au patient de se focaliser : 

  • Proposition visuelle : le praticien demande au patient de visualiser des images apaisantes ou peut lui en montrer, 
  • Proposition auditive : c’est le plus souvent la voix du praticien qui fait office de fil conducteur, 
  • Proposition tactile : un contact tactile est souvent maintenu entre le praticien et le patient. 

Ces techniques sont à adapter à la personnalité du patient afin de lui permettre d’entrer le plus facilement possible en état d’hypnose. En effet, la focalisation prolongée induit l’état d’hypnose. 

Les différentes techniques d’hypnose 

Il existe deux grands types d’hypnose : 

  • L’hypnose dite classique ou traditionnelle : il s’agit de la première forme d’hypnose connue. Elle repose majoritairement sur des suggestions directes du praticien. Ces suggestions seront les mêmes pour tous les patients traités pour la même pathologie. 
  • L’hypnose moderne dite Ericksonienne : elle porte le nom de son fondateur, le psychiatre américain Milton Erickson. Cette forme d’hypnose est la plus pratiquée en psychothérapie et en médecine. Le patient est dirigé vers un état de conscience modifié grâce à sa propre participation. Cette technique est aussi appelée “autohypnose”. Le praticien permet au patient, grâce à plusieurs techniques de communication, de relier son conscient à son inconscient dans le but d’opérer un changement. Ainsi, l’hypnothérapeute dialogue avec son patient en lui proposant des solutions sous forme de métaphores, de suggestions indirectes, d’activation de rêves ou de souvenir, dans le but de régler son problème. Une fois de retour à l’état de conscience, le patient choisira inconsciemment une des solutions proposées par le praticien : c’est l’autosuggestion. 

Quel est son champ d’application ? 

L’hypnose est efficace pour de nombreuses problématiques de santé. Voici celles ayant fait l’objet d’études scientifiques : 

L’hypnose pour traiter le stress chronique 

L’hypnose, en s’attaquant à la cause sous-jacente du stress et en en modifiant ses perceptions permet de réévaluer ses automatismes et à revoir la vision du monde du patient. Ainsi, il devient alors plus facile d’apprendre à bien vivre les situations de stress “normales” et à se libérer du stress superflu. 

L’hypnose permet également de traiter le syndrome de stress post-traumatique chez l'adulte. 

L’hypnose pour la perte de poids 

L’hypnose peut aider à modifier les habitudes alimentaires des patients atteints d’obésité. Elle est pertinente sur la perte de poids mais aussi sur l’amélioration de l’image corporelle des patients. 

L’hypnose pour arrêter la cigarette 

De nombreuses études ont montré que dans les 6 mois suivant une séance d’hypnose, le taux d’abandon du tabagisme était entre 30% et 40%.

Une récente étude a démontré que l’hypnose seraient plus efficace que les substituts nicotiniques pour traiter la dépendance au tabac. 

L’hypnose pour aider à diminuer l’anxiété vis-à-vis de la grossesse et de l’accouchement 

Lors de la grossesse, l’hypnose peut aider à réduire petit à petit l’anxiété liée à l’accouchement et, ainsi, créer un climat de confiance favorable lors de celui-ci. 

L’hypnose permet aussi de modifier et d’améliorer les perceptions corporelles de la femme enceinte. 

L’hypnose pour traiter le syndrome de l’intestin irritable (SII) 

Des études ont montré que l’hypnose améliorait de façon importante les douleurs abdominales, les habitudes de défécation, la distension abdominale, l’anxiété ainsi que la dépression liée à ce syndrome. 

En outre, il semble que les bénéfices de l’hypnose se poursuivent à moyen terme (2 ans et plus). A plus long termes (environ 5 ans), la pratique de l’hypnose contribuerait à une amélioration des symptômes et à une diminution de la consommation de médicaments. 

Et vous, avez-vous déjà fait une séance d’hypnose ? Qu’en avez-vous pensé ? 

Cet article vous a-t-il été utile ?     
     
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !       
    
Prenez soin de vous !      


57
avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Rédactrice Santé

Créatrice de contenus chez Carenity, Candice est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, du bien-être et du sport.

Candice est... >> En savoir plus

23 commentaires


aquarella
le 20/05/2022

oui j'ai fait l'hypnose eriksonienne avec un thérapeute à Rodez j'avais perdu du poids, et j'avais un meilleur moral c'est ait après une TS mais ça n'a pas duré dans le temps, j'en ai cherché un à Bourges et je suis tombée sur une psycho généalogiste qui m'a dit que pour guérir il fallait chercher l'origine et avec les constellations familiales j'ai pu arrêter les 10 psychotropes que je prenais par jour mais je ces médicaments mon détraqué la thyroïde et je n'arrive pas à perdre les 60 kg que j'ai pris avec les régulateurs d'humeur comme le lithium, le dépakote et j'ai oublié le nom de l'autre à chaque changement de médocs je prenais 20 kg en 2 mois, le moral va tellement mieux que maintenant ma nouvelle bataille c'est mes kilos, j'y arriverais un jour j'y arriverais ! :)


Nathali57
le 20/05/2022

Merci @Candice.S pour cet article,

J apprends que l hypnose peut également améliorer le SII, le plus difficile va être de convaincre le sceptique.

Je viens de terminer 10 séances avec une hypnothérapeute, je verrai les bienfaits persistent dans la durée.

Sinon je suis partie rapidement, mes séances de yoga m avaient déjà appris à respirer et à me relaxer. C est légèrement différent et surtout plus adapté que les vidéos que je suis sur Internet.



Nathali57
le 20/05/2022

De la contrainte des rdv au début, les séances se sont transformées en moments de détente avec une personne que j étais contente de revoir


Laliecorne
le 21/05/2022

Merci pour cet article!

Je suis pour ma part convaincue des bienfaits de l’hypnose, pratiquée plusieurs fois avec mon médecin généraliste, qui en a fait une spécialité depuis quelques années.

Outre les bénéfices immédiats de relaxation et de détente, j’ai surtout jugé de son efficacité sur mes troubles du sommeil. Insomniaque depuis des années et ayant un peu tout essayé, 3 séances ont suffi pour retrouver un sommeil « normal ». Le résultat a été assez bluffant.

Je pense aussi que la grande confiance que j’avais en mon praticien (qui me suit depuis des années) m’a aidée à lâcher prise totalement pendant les séances. Il me semble qu’une relation de confiance est particulièrement bénéfique dans le cadre de cette thérapie.

Vous aimerez aussi

Maladies chroniques et utilisation du CBD : qu’en pensent les membres Carenity ?

Maladies chroniques et utilisation du CBD : qu’en pensent les membres Carenity ?

Lire l'article
Groupes sanguins (O, A, B, AB) : tout savoir !

Groupes sanguins (O, A, B, AB) : tout savoir !

Lire l'article
Fortes chaleurs : quels sont les risques liés à la prise de certains médicaments ?

Fortes chaleurs : quels sont les risques liés à la prise de certains médicaments ?

Lire l'article
Hypersensibilité et hyperémotivité : quelles différences ?

Hypersensibilité et hyperémotivité : quelles différences ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées