«
»

Top

Le Covid long peut-il être reconnu comme maladie longue durée ?

Publié le 3 mai 2021 • Par Candice Salomé

Le terme Covid long, aussi appelé “syndrome post-covid”, est employé pour caractériser les symptômes prolongés de la Covid-19 plusieurs semaines après l’avoir contracté. Fièvre, fatigue, essoufflement…un nombre croissant de malades connaissent des complications persistantes liées à leur contamination à la Covid-19. Pour ces patients, il est donc difficile de reprendre une activité et cela entraîne régulièrement des soucis professionnels les poussant à être en arrêt de travail.

Mais alors, le Covid long est-il reconnu comme une maladie longue durée ? Le Covid long pourrait-il être considéré comme une maladie professionnelle ? 

On vous dit tout dans notre article !

Le Covid long peut-il être reconnu comme maladie longue durée ?

Le Covid long désigne la persistance des symptômes liés à la Covid-19 plusieurs semaines après avoir été contaminé. 

>> Pour en savoir plus sur le Covid Long, découvrez notre article :
Covid long : quel est son impact sur le quotidien des membres Carenity ? <<

Le Covid long est-il reconnu comme une maladie longue durée ?

Les malades de la Covid long sont de plus en plus nombreux à être en arrêt maladie. Selon un grand nombre de témoignages, les symptômes perdurent et s’intensifient au fur et à mesure du temps. Certains ont du mal à se tenir debout, d’autres sont sujets aux troubles de la mémoire et de la concentration. Tous reconnaissent une grande fatigue les empêchant bien souvent de travailler.

Néanmoins, les patients touchés par le Covid long ne sont plus positifs lors d’un test de dépistage à la Covid-19. Pour ces raisons, les individus atteints par le Covid long subissent d’importants préjudices économiques et financiers. En plus d’être en arrêt de travail, ils sont contraints de prendre en charge leurs frais de soins.

A ce jour, le Covid long n’est pas reconnu comme une affection longue durée. Les patients ne pouvant pas travailler se voient proposer un arrêt de travail classique, renouvelable en fonction des cas.

Pour que les soins soient remboursés à 100 %, il est nécessaire que le Covid long soit reconnu comme une affection longue durée (ALD), ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle. 

Toutefois, la députée Patricia Mirallès (victime de la Covid long) a présenté, conjointement avec le député médecin de la Loire Julien Borowczyk, une proposition de résolution qui permettrait de reconnaître et prendre en charge les complications à long terme de la Covid-19.

Le 17 février, 120 députés ont adopté cette proposition visant à reconnaître et prendre en charge les complications à long terme de la Covid-19 sans critère de test PCR, ni sérologie mais sur la base d’un compte rendu médical constatant l’affection et les complications.

Selon Patricia Mirallès : “La reconnaissance du Covid-19 en maladie chronique, dite Affection longue durée (ALD), viendra peut-être à la fin. Cela suppose un consensus scientifique très long à obtenir, alors qu’on n’en sait pas encore assez sur cette maladie”.

Le Covid long est-il considéré comme une maladie professionnelle ?

La question de la reconnaissance en maladie professionnelle du Covid long se pose également. Le décret n° 2020-1131 du 14 septembre 2020 relatif à la reconnaissance en maladies professionnelles des pathologies liées à une infection au SARS-CoV-2 ne prend pas en compte les cas de Covid long.

A ce jour, seules les personnes infectées par la Covid-19 dans le cadre de leur activité professionnelle peuvent bénéficier d’une prise en charge spécifique en maladie professionnelle en réalisant une déclaration sur le site Internet declare-maladiepro.ameli.fr

Ainsi, la reconnaissance en maladie professionnelle du Covid-19 permet de bénéficier d’un remboursement des soins à 100 % sur la base du tarif de la Sécurité sociale. La reconnaissance permet aussi de bénéficier d’indemnités journalières plus avantageuses que lors d’un arrêt maladie courant.

L’Assemblée nationale a également voté, le 17 février, une résolution visant à reconnaître les complications à long terme de la Covid-19 comme maladie professionnelle dans le cas où celle-ci aurait été contractée au travail.

Pour l’heure, le gouvernement a accordé une reconnaissance automatique en maladie professionnelle seulement aux soignants malades de la Covid-19 avec des séquelles respiratoires.


Cet article vous a-t-il été utile ?

Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous ! 

Prenez soin de vous !


avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Community Manager France

Candice Salomé est Community Manager France chez Carenity. Elle participe également à la rédaction d’articles du Magazine Santé. Responsable de l’engagement des membres... >> En savoir plus

2 commentaires


boussafsafb
le 13/05/2021

Très bon article. Les infectiologues doivent le déterminer. Salut!


Lucette65
le 13/05/2021

Très bon article.  Nous ne pouvons pas savoir combien de temps , cela peut durer 3, 6, ou plus pour les symptômes 

Beaucoup de critères seront pris en considération, ALD, si les symptômes  disparaissent, on ne peut pas savoir , au fil du temps au bout de 6 mois, à voir, et pour la maladie professionnelle si il n'a pas été contractée au travail,  c'est un non sens. Il y a beaucoup à voir. C'est encore trop juste, on ne sait pas . On est dans le flou. J'ai essayé de distinguer ,car l'ALD, je l'ai eu avec 3 pathologies dont 1 cancer. Et, cela est déterminé par des médecins spécialisés,  et renouvelé tous les ans, ou tous les 5 ans. Tellement de choses à voir.  Lucette65. 

Vous aimerez aussi

Covid long : quel est son impact sur le quotidien des membres Carenity ?

Covid long

Covid long : quel est son impact sur le quotidien des membres Carenity ?

Lire l'article
Covid long et stress post-traumatique : tout savoir

Covid long

Covid long et stress post-traumatique : tout savoir

Lire l'article

Fiche maladie