«
»

Top

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

30 nov. 2018

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Selon le Comité éthique et cancer, il n'existe aucune raison de s'opposer à la consommation de cannabis thérapeutique par des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse.

 

Y-a-t-il des raisons éthiques à s'opposer au cannabis thérapeutique ?

Le Comité éthique et cancer, une instance consultative, n'a pas trouvé de raison de s'opposer à l'usage du cannabis par 
des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse. Une patiente atteinte d'un cancer, qui affirme que la consommation de ce produit la soulage de douleurs intenses et chroniques et de ses nausées, avait saisi le Comité en l'interrogeant sur le caractère éthique ou non de l'interdiction du cannabis dans un contexte thérapeutique. Pour cette patiente, l'interdiction actuelle est un refus de soins.

Malgré les données encore insuffisantes sur les effets thérapeutiques du cannabis, le Comité s'est attaché à déterminer s'il existe des raisons éthiques de s'opposer à la consommation de cannabis par des malades qui s'en disent soulagés. Suite à leur étude, aucun des arguments possiblement en défaveur d'une telle consommation ne lui est apparu de nature à continuer de l'interdire. Aucun effet néfeste avéré ne leur semble assez sérieux pour s'opposer à cette pratique chez des adultes atteints d'une maladie grave et potentiellement mortelle. Néanmoins, le Comité recommande de ne pas le fumer mais de privilégier d'autres formes de consommation.

Encadrer l'accès au cannabis par les autorités de santé

Selon le Comité, il conviendrait que l'accès au cannabis ou à ses substances actives puisse être encadré par les autorités de santé, afin d'apporter aux personnes malades les garanties nécessaires quant à la qualité, aux concentrations et aux modalités d'utilisation optimale du cannabis ou de ses substances actives. Cet encadrement permettrait de surcroît aux personnes malades de se dispenser de faire appel à des circuits parallèles pour s'en procurer et leur éviterait également de risquer des poursuites pénales du fait de leur consommation. 

Un comité d'experts de l'Agence du médicament ANSM remettra ses premières conclusions d'ici à la fin de l'année sur l'intérêt de mettre en place en France un accès à du cannabis thérapeutique, au-delà de l'huile de CBD.

 

Qu'en pensez-vous ?
Seriez-vous prêt(e) à essayer le cannabis thérapeutique ?

À en consommer plutôt que de l'huile de CBD ?

avatar Louise-B

Auteur : Louise-B, Content & Community Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le vécu des patients et qui portent leur voix. Forte d'une formation pluridisciplinaire axée sur le journalisme, elle coordonne la rédaction des contenus des plateformes Carenity et facilite l'expérience des membres sur le site.

Commentaires

le 04/12/2018

Lamaline est prescrit alors que c'est de l'opium... on est shooté grave avec, mais, c'est pas grave, ça enrichi l'industrie pharmaceutique ! Le cannabis permet d'atténuer sensiblement les douleurs, redonne de l'appétit,  détend tout cela en gardant l'esprit clair  par rapport à Lamaline. Alors entre drogue dure : Lamaline ou Cannabis : drogue douce ??   D'autant que s'il était possible de cultiver une certaine quantité, cela permettrait d'avoir un médicament pas cher ! Ce serait bien !  Pour  !! Et s'il pouvait y avoir une accélération du processus, cela serait parfait pour les personnes qui souffrent et qui ne veulent pas être stone en prenant de la poudre d'opium !!! Le cannabis médical est retiré de la pharmacopée française depuis 1953 (wikipédia)

le 05/12/2018

Oui, bien sur je suis prête à essayer.

Sincèrement, il serait temps !!

le 10/12/2018

oui et j'ai hâte bien sûr dommage que ça traîne autant à cause de  nos ministres de la santé trop frileuses !!!!!!!!!!!!!!!!!!

mais leur famille de doit pas être touchée ou  et ont des moyens financiers élevés et vont le chercher à l'étranger

comme des médecins qui ne s'en cachent pas (magasine de la santé sur la 5)

le 13/12/2018

Le Comité Scientifique Spécialisé Temporaire de l'Agence du Médicament s'est exprimé aujourd'hui en faveur d'une évolution de la législation concernant le cannabis médical. Ce n'est pas encore une conclusion définitive.

Plus d'infos : 

http://sante.lefigaro.fr/article/cannabis-medical-un-comite-d-experts-juge-son-autorisation-pertinente-/ 

le 15/12/2018

Oui bien sur j'accepterai d'utiliser du cannabis s'il y a un encadrement strict.

Vous aimerez aussi

Quels symptômes sont les plus contraignants pour les patients ?

Quels symptômes sont les plus contraignants pour les patients ?

Lire l'article
Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec le paracétamol ?

Quelles maladies et quels médicaments sont incompatibles avec le paracétamol ?

Lire l'article
Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Rencontrez Louise, votre animatrice de communauté

Lire l'article
Vie professionnelle et maladie chronique : le vécu et les solutions des membres Carenity

Vie professionnelle et maladie chronique : le vécu et les solutions des membres Carenity

Lire l'article