«
»

Top

Handicap et confinement

7 mai 2020 • 2 commentaires

Environ 12 millions de personnes seraient en situation de handicap en France. Des handicaps moteurs, sensoriels (visuel, auditif), psychiques (pathologies perturbant la personnalité) et mentaux (déficiences intellectuelles) mais aussi des maladies invalidantes.

Durant cette période de crise sanitaire sans précédent, comment éviter la rupture de soins à domicile ? Comment soulager les aidants ? Comment gérer ses droits ? Comment sortir pendant le confinement ? On répond à vos questions !

Handicap et confinement

Les personnes handicapées ont-elles le droit de sortir plus souvent et plus loin de chez elles ?

Le confinement entraîne un certain nombre de difficultés importantes chez les personnes handicapées, notamment les personnes touchées par un Trouble du Spectre Autistique, une déficience intellectuelle, un déficit de l’attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou des troubles psychiques. Le gouvernement a ainsi assoupli les règles de sortie depuis le 2 avril. Les sorties peuvent ainsi durer plus d’une heure, sans la restriction d’un kilomètre. Les personnes peuvent sortir à pied ou en voiture, dans un lieu de détente en plein air et ouvert au public. Les promenades en forêt, au bord des cours d’eau et dans les parcs peuvent être autorisées plusieurs jours par semaine, même si ces espaces sont fermés au grand public. “On a cependant le retour d’un certain nombre de personnes qui sont quand même contrôlées et verbalisées, prévient Arnaud de Broca, président de la fédération Collectif Handicaps. Il faut donc bien avoir sur soi un maximum de justificatifs.” Si vous n’avez pas de reconnaissance de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), un certificat médical peut justifier votre handicap tout comme une copie d’un projet personnalisé de scolarisation ou d’accompagnement, une ordonnance médicale, la carte mobilité inclusion, etc. 

Pourquoi l’isolement en chambre dans les foyers médico-sociaux n’a pas été systématiquement recommandé par les ARS (Agence Régionale de la Santé), comme cela a été le cas dans les EHPAD ?

C’est vrai qu’au début du confinement, en termes d'équipements et de tests, on a eu le sentiment que les EMS (établissements médico-sociaux) n’étaient peut-être pas prioritaires, reconnaît Arnaud de Broca. Ce qui a conduit un certain nombre d’établissements à s’organiser par eux-mêmes.” Par crainte d’une diffusion du virus, le choix a été fait pour la plupart des établissements de fermer. Mais il n’y a pas une situation globale sur l’ensemble du territoire. Il a fallu réfléchir au cas par cas, selon les situations, les associations gestionnaires, les équipements disponibles, les directives gouvernementales et travailler avec les ARS et le ministère pour gérer les établissements et garantir la pleine sécurité des personnels handicapés et des salariés. Cette question de l’accès aux masques et aux tests va être encore plus importante durant la phase de sortie du confinement, admet le président de la fédération Handicaps.

Je suis un travailleur handicapé en ESAT, dois-je travailler pendant le confinement ?

Il ne doit pas, souligne Arnaud de Broca. Il le peut dans certains cas.” Certains ESAT (établissement et service d’aide par le travail) ont notamment contribué à l’effort collectif pendant la crise en fabriquant un certain nombre de masques par exemple. Mais de manière générale, les textes de loi mis en place pour simplifier l’arrêt de travail s’appliquent aussi aux travailleurs en ESAT.

Je dois renouveler mon dossier d’AAH ou de prestation compensation du handicap avant le 31 juillet, vais-je être en rupture de droits ?

Le gouvernement a mis en place la prorogation automatique de six mois des droits à l’AAH (Allocation aux adultes handicapés), l’AEEH (Allocation d’éducation de l’enfant handicapé) et la PCH (Prestation de compensation du handicap) pour ceux qui arriveraient à échéance dans cette période, ainsi que le maintien automatique du versement des aides. Ces mesures permettent d’assurer la continuité des droits. Vous pouvez néanmoins adresser votre déclaration trimestrielle de ressources notamment si votre situation change. Les aides au logement seront automatiquement maintenues. 

Puis-je avoir une aide humaine ou un dédommagement pour m’occuper de mon proche handicapé confiné à la maison ?

Avec la crise, beaucoup de soins à domicile ont dû être arrêtés : médecins, podologues, kinés… Et ce, avec des séquelles plus ou moins importantes et une surcharge pour les aidants familiaux, reconnaît Arnaud de Broca. “Il est difficile d’avoir une réponse globale car sur le plan local, beaucoup d’acteurs peuvent intervenir pour avoir une aide à domicile, notamment les Maisons départementales des personnes handicapées”.
 gouvernement a également mis en place une plateforme en ligne Solidaires Handicap afin de mettre en relation les personnes handicapées, leurs aidants, les professionnels, les bénévoles et les dispositifs d'accompagnement. La plateforme possède aussi une base de ressources avec de la documentation, des tutoriels, des numéros utiles, ainsi qu'une carte interactive du territoire. 

La plateforme “Tous Mobilisés” concerne, elle, les familles ayant un enfant en situation de handicap et a pour but de les accompagner en les aidant à trouver des solutions concrètes pour organiser leur quotidien. Contactez-les si vous avez besoin d’un moment de répit, d’une aide pour les courses ou encore d’une garde ponctuelle. 

Contact utiles

Cet article vous a-t-il été utile ? Avez-vous d’autres conseils à partager à la communauté ? 

Bon courage à tous, prenez soin de vous !

avatar Léa Blaszczynski

Auteur : Léa Blaszczynski, Responsable expérience patient

D'une formation en communication spécialisée dans le digital, Léa travaille chez Carenity depuis 2013 dans un objectif d'aider le maximum de patients et proches de patients à trouver du soutien et à ne plus se sentir... >> En savoir plus

Commentaires

Hookette
le 07/05/2020

Bonjour et merci pour cette information

Vivichronique
le 08/05/2020

merci pour cette article car il y a des choses que je ne savais pas autant pour moi mais egalement pour un de mes enfants , christopher qui a 7 ans et qui a plusieurs pathologies.

Vous aimerez aussi

L’angoisse du déconfinement

L’angoisse du déconfinement

Lire l'article
Déconfinement - Comment vivre avec le coronavirus ?

Déconfinement - Comment vivre avec le coronavirus ?

Lire l'article
En savoir plus sur le Méthotrexate

En savoir plus sur le Méthotrexate

Lire l'article
Coronavirus et VIH

SIDA-VIH

Coronavirus et VIH

Lire l'article