Hypersomnie idiopathique : tout savoir

Le terme « hypersomnie » désigne un trouble qui se caractérise par un « excès de somnolence » durant la journée, dans certains cas tellement graves que cela provoque un obstacle aux activités quotidiennes normales du patient, sociales comme professionnelles.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Hypersomnie idiopathique

L’hypersomnie fait partie des troubles du sommeil ; c’est un phénomène pseudo-pathologique à l’opposé de celui de l’insomnie.

Il ne faut cependant pas confondre l’hypersomnie avec la narcolepsie : cette dernière est une condition qui comporte une somnolence improvisée, associée à une perte de contrôle musculaire.

Il existe différentes formes d’hypersomnie, mais on parle d’hypersomnie idiopathique lorsque la cause d’origine n’est pas identifiable : en général, les facteurs étiologiques qui sont les plus responsables sont : l’alcoolisme, des apnées nocturnes, la consommation de drogues et de certains médicaments, la dépression atypique, l’hypothyroïdisme, des lésions à la tête, des maladies particulières, des psychoses, le syndrome des jambes sans repos.

Les symptômes caractéristiques de l’hypersomnie ont tendance à apparaitre à l’adolescence, et rarement l’âge adulte pour la première fois. Les signes récurrents de l’hypersomnie incluent : un état d’anxiété, asthénie, crises de panique, augmentation de la durée de sommeil (14-18 heures par jour), céphalées matinales, confusion et désorientation, constante nécessité de dormir, difficulté à se réveiller le matin, troubles sexuels, perte d’appétit, agitation.

En savoir plus sur l'hypersomnie

En général, les hypersomniaques ont tendance à s’endormir beaucoup plus rapidement que les personnes « normales » : ce facteur, souvent négligé, est très important dans le diagnostic de l’hypersomnie. Ainsi, avant de consommer des médicaments, l’hypersomniaque devrait mettre en œuvre certaines règles simples, utiles pour améliorer la qualité du sommeil nocturne :
- Eviter de travailler de nuit,
- Ne pas boire d’alcools,
- Ne pas consommer de médicaments qui pourraient favoriser le trouble,
- Aller dormir à une heure régulière.

Il existe différents médicaments impliqués dans la thérapie de l’hypersomnie qui sont choisis par le médecin en fonction de la gravité des symptômes :
- L’amphétamine : ce sont des substances qui stimulent le système nerveux central,
- Le méthylphénidate : c’est un médicament analogue de l’amphétamine qui permet de traiter certains troubles du sommeil mais aussi les difficultés de concentration,
- Le Modafinil : c’est un stimulant indiqué contre les troubles du sommeil comme l’hypersomnie et la narcolepsie : le principe actif favorise le relâchement des neurotransmetteurs,
- La caféine : elle est particulièrement adaptée pour supporter la somnolence lors d’hypersomnie.

Il est aussi possible de prendre des compléments alimentaires à action stimulante, qui sont composés de substances stimulantes : parmi les extraits végétaux qui peuvent traiter la somnolence et l’hypersomnie de faible entité, on retrouve la caféine, la guarana et la coca.

Sources : Centre de Médecine du Sommeil et de l'Eveil

La communauté Hypersomnie idiopathique

Répartition des 59 membres Hypersomnie idiopathique sur Carenity

Moyenne d'âge de nos patients Hypersomnie idiopathique

Répartition géographique de nos patients Hypersomnie idiopathique


Vous souhaitez échanger avec nos membres à propos de cette maladie ?


Rejoignez les 192 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme

Hypersomnie idiopathique sur le forum

Forum
03/10/2018 à 08:24

Un membre a réagi à la discussion Hypersomnie idiopathique

Forum
03/10/2018 à 08:23

Un membre a réagi à la discussion J'ai vaincu l'hypersomnie

Voir le forum Hypersomnie idiopathique

Les médicaments pour Hypersomnie idiopathique

Médicament

DIMINEX

En savoir plus
Voir plus de médicaments