Traitement des calculs rénaux

Selon la taille et l'incapacité de l'organisme d'expulser le calcul, un traitement chirurgical peut être nécessaire. Différents techniques non invasives existent pour aider à les éliminer.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

L’intervention chirurgicale peut être nécessaire pour enlever le calcul rénal si :

- Il n’est pas expulsé par l’organisme et provoque des douleurs et coliques néphrétiques constantes ;
- Il est trop grand pour être expulsé naturellement, ou bien s’il se trouve dans une position difficile ;
- Il obstrue le flux de l’urine ;
- Il provoque une infection de longue durée des voies urinaires ;
- Il endommage les tissus rénaux et provoque un saignement constant.

Depuis ces vingt dernières années, les thérapies chirurgicales ont été perfectionnées, et de nombreux traitements possibles ne requièrent pas forcément d’interventions chirurgicales compliquées, et peuvent même être effectuées en ambulatoire.

Des intervention chirgugicales pour traiter le calcul rénal

Lithotritie extracorporelle à onde de choc (LECOC)

La lithotritie extracorporelle à onde de choc est la procédure utilisée dans la plupart des cas pour le traitement des calculs rénaux. Les ondes de choc qui se créent à l’extérieur de l’organisme sont transmises à la peau et aux tissus, jusqu’à toucher les calculs. Ceux-ci se rompent alors en de nombreux petits fragments et leur passage dans les voies urinaires est ainsi facilité, transportés par l’urine.

Néphrolithotomie percutanée

Dans certains cas, pour enlever un calcul rénal, une intervention chirurgicale appelée néphrolithotomie percutanée est préconisée.
Dans la majorité des cas, on recourt à cette intervention lorsque le calcul est plutôt grand ou lorsqu’il se trouve dans un endroit où la lithotritie ne serait pas efficace.
Dans cette intervention, le chirurgien pratique une minuscule incision dans le dos et crée une ouverture directe vers le rein. A l’aide d’un instrument adéquat (néphroscope), le chirurgien localise et enlève le calcul.

Cette intervention a un avantage important : le chirurgien peut directement enlever certains fragments du calcul, au lieu de se fier uniquement à leur expulsion naturelle.

L’urétéroscopie

Certains calculs rénaux qui se développent dans l’uretère peuvent être enlevés grâce à la lithotritie, mais une urétéroscopie peut se révéler nécessaire pour ceux qui se trouvent dans la partie basse, voire moyenne, de l’uretère.
Dans cette intervention, on ne pratique aucune incision ; le chirurgien fait passer un minuscule instrument en fibre optique (l’urétéroscope) dans l’urètre et dans la vessie jusqu’à rejoindre l’uretère. Le calcul est alors enlevé.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme