Se tourner vers le CBD : qui en utilise et comment vous sentez-vous ?

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Muscles / Squelette / Articulations

5 réponses

132 lectures

Sujet de la discussion

2


Posté le

Qui en utilise en gouttes ? A quelle frequence et combien de gouttes. J en ai assez des e.s. des tramadol tradonal et le dernier dolzam pour dompter les douleurs

Début de la discussion - 08/03/2019

Se tourner vers le CBD : qui en utilise et comment vous sentez-vous ?
2


Posté le

Bonjour @Patipat‍ 

Nos membres ont déjà beaucoup réagi sur le CBD : je vous invite par exemple à lire ce témoignage de notre membre @Skartapuce‍ qui en utilise et pourra certainement vous aiguiller, même si Carenity ne se substitue pas à une consultation médicale.

https://membre.carenity.com/temoignages/vaincre-les-douleurs-chroniques-grace-au-cannabis-therapeutique-97

Passez une excellente fin de journée,

Louise

Se tourner vers le CBD : qui en utilise et comment vous sentez-vous ?

Posté le
Bon conseiller

Bonjour à tous   , je balance le lien de la pétition à signer sur un maximum de discussions et pas uniquement sur celle concernée des ressentis Biotine .

Je compte sur vos signatures  afin que tous les patients membres de ce forum ( et de l'ATU de cohorte Qizenday , aient des chances de pouvoir poursuivre un traitement dont ils retirent des bénéfices, le seul proposé actuellement pour leur SEP progressive ! Allez vite lire ( pour plus de détails) signer et partager la pétition lancée par @davy79‍ 

https://www.change.org/p/agn%C3%A8s-buzyn-continuez-le-remboursement-du-qizenday-biotine-contre-la-scl%C3%A9rose-en-plaques-progressive

Merci à vous  et bon dimanche

Se tourner vers le CBD : qui en utilise et comment vous sentez-vous ?

Posté le

@Patipat coucou! On peut en discuter en mp si tu le désires ! N'hésite pas 😊😉

Se tourner vers le CBD : qui en utilise et comment vous sentez-vous ?

Posté le

Je n'ai jamais eu à y avoir recours, car l'anti-épileptique que je prends a marché tout de suite. C'est réservé aux cas assez lourds d'épilepsie, du genre une fillette qui ne supporte aucun traitement, est très sensible à la lumière, au point d'avoir à porter en permanence des lunettes de soleil à l'intérieur de la maison. Donc le père reste à la maison pour la surveiller en permanence, tandis que la mère, infirmière, va à l'étranger pour se fournir... et ça coûte bonbon, tout ça... donc je mesure ma chance.

Se tourner vers le CBD : qui en utilise et comment vous sentez-vous ?

Posté le

Je cite mes source, le New York Times, où l'on pouvait lire :

"Depuis 40 ans, c’est un certain réconfort qu’offrait le libraire chrétien Christian Book Distributors : spécialisé dans les ouvrages religieux, et plus spécifiquement les bibles, il était connu sous l’acronyme CBD. Et quand les frères Ray et Stephen Hendrickson ont commencé leur travail, ils vendaient leurs baumes spirituels sous la forme de papier, certes, mais pas à rouler.
Or, la popularité grandissante du Cannabidiol, connu sous le nom CBD, dérivé chimique du cannabis, commence à nuire au commerce. Et ce n’est pas parce que l’on parle d’un buisson ardent, qui fait peser sur Moïse des soupçons d’abus de psychotropes, que tout se justifie.
Le problème qu’a rencontré le revendeur CBD, c’est à Google qu’il le doit : les internautes ayant multiplié les recherches avec les trois lettres, ils ont débouché sur le site du libraire, et pas sur un vendeur de Cannabidiol. Rappelons que ce dernier est utilisé pour traiter des malaises allant de l’anxiété à l’épilepsie, sous la forme de sucettes, huiles essentielles ou chocolats, et même suppositoires. 
Une vague de popularité qui a provoqué des appels de clients pas vraiment intéressés par les Saintes Écritures. Certains d’ailleurs pour se plaindre qu’ils n’avaient pas reçu leur commande de bonbons à base de CBD. « Avec la montée rapide du CBD et du cannabis en tant qu’industries légitimes, il y aura forcément une confusion sur le marché », explique Kraig Fox, directeur général de High Times, publication spécialisée.
Et Stephen Hendrickson lui-même de témoigner : « Je conduisais ma mère récemment. Elle a vu un panneau disant : “Le CBD est vendu ici.” J’ai dû lui expliquer : “Non, maman. Ce n’est pas nous.”. »