Levothyrox: une association pointe des analyses anormales, Merck dément

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Dysthyroidie

6 réponses

90 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

Une association de malades de la thyroïde a estimé jeudi que des anomalies dans la composition de la nouvelle formule du Levothyrox pourraient expliquer ses effets secondaires, ce que le laboratoire Merck a démenti, dénonçant une affirmation "infondée scientifiquement".

L'Association française des malades de la thyroïde (AFMT) a affirmé dans un communiqué avoir fait réaliser des analyses pour comparer la nouvelle formule et l'ancienne du médicament. Selon elle, ces analyses montrent que "la teneur en lévothyroxine, seul composant hormonalement utile du médicament, est gravement inférieure aux spécifications en vigueur". En outre, "on constate (...) la présence, très anormale, de dextrothyroxine", une autre molécule, autrefois employée contre le cholestérol.

"Nous affirmons formellement que tel n'est pas le cas", a répliqué Merck, en soulignant "que la substance active utilisée pour Levothyrox nouvelle formule est strictement identique à celle présente dans l'ancienne formule". Le laboratoire a dénoncé des "prétendues déclarations non scientifiquement fondées, qui ne font qu'inquiéter les patients et déstabiliser la communauté médicale". 

"Aucun détail n'est donné quant aux méthodes utilisées et aux conditions dans lesquelles ces études ont été réalisées" et "aucune présentation exhaustive des résultats n'est communiquée", a ajouté Merck. "Nous rappelons que de nombreuses analyses ont déjà été réalisées par des autorités compétentes sans identifier la moindre non-conformité de notre produit", a 
conclu le groupe.

L'Agence du médicament confirme la qualité de la nouvelle formule

"Notre association ne prétend pas, sur une seule étude, disposer d'une preuve indiscutable mais d'un fait nouveau important", a assuré l'AFMT, qui demande aux autorités sanitaires de réaliser d'autres études. Selon l'association, "l'ensemble des éléments ont été communiqués à la justice dans le cadre de l'enquête pénale".

Dans un communiqué, l'Agence du médicament (ANSM) a rappelé avoir "réalisé dans ses laboratoires plusieurs contrôles sur la composition de Levothyrox nouvelle formule qui ont confirmé sa bonne qualité". Les résultats présentés par l'association "ne sont ni détaillés, ni accompagnés d'informations sur le laboratoire ou la méthode utilisée. Aussi, il n'est pas possible, à ce jour, de se prononcer sur leur validité", a souligné l'Agence du médicament.

Pour des raisons toujours inconnues, le changement de formule en 2017 du Levothyrox, traitement contre l'hypothyroïdie, a provoqué une vague d'effets secondaires (fatigue, maux de tête, insomnie, vertiges, douleurs articulaires et musculaires et chute de cheveux). Selon les autorités sanitaires, un demi-million de malades en France, sur quelque trois millions, avaient abandonné ce médicament fin 2017. Environ 1.200 d'entre eux ont porté plainte contre le fabricant, Merck. 

Alors que le Levothyrox était auparavant en situation de quasi-monopole en France, quatre concurrents à sa nouvelle formule sont aujourd'hui disponibles: L-thyroxin Henning, Thyrofix, L-thyroxine SERB, et TCAPS. L'ancienne formule du Levothyrox est de plus importée en quantité limitée, sous le nom d'Euthyrox.

-AFP-

Début de la discussion - 16/06/2018

Levothyrox: une association pointe des analyses anormales, Merck dément
1

Membre Carenity
Posté le

Heureusement que l'AFMT se démène dans cette histoire pour faire éclater la vérité car beaucoup d'entre nous, passons pour des hystériques ou menteuses et cela est révoltant. De plus nous dénonçons toujours une"crise sanitaire" que nous attendons toujours.

Levothyrox: une association pointe des analyses anormales, Merck dément
Membre Carenity
Posté le

Apparemment les autorités ne prennent pas en compte des difficultés rencontrées par les malades de la thyroïde. Dire que nous sommes des pions et des menteurs arrange surtout le laboratoire et ses profits......!!!

Levothyrox: une association pointe des analyses anormales, Merck dément
Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

MISE A JOUR  - L'Agence du médicament "confirme la bonne qualité" de la nouvelle formule

Mi-juin l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT) avait estimé, sur la base d'analyses qu'elle avait commanditées, que la nouvelle formule du médicament comportait des anomalies dans sa composition, qui pourraient expliquer la vague d'effets secondaires (fatigue, maux de tête, insomnie, vertiges, etc.) qui a suivi le passage de l'ancienne à la nouvelle formule en 2017. Le laboratoire Merck avait aussitôt démenti cette affirmation "infondée scientifiquement".

"Les dernières analyses" réalisées après celles de l'association, "comme celles réalisées précédemment dans les laboratoires de l'ANSM, confirment la bonne qualité de la nouvelle formule du Levothyrox", assure jeudi l'Agence du médicament dans un communiqué. "Les informations répétées mettant en cause la qualité de la nouvelle formule du Levothyrox sont donc infondées", ajoute l'ANSM. Les résultats des analyses de l'ANSM "démontrent la présence de quantités de lévothyroxine comparables entre l'ancienne et la nouvelle formule, qui n'est donc pas sous-dosée" contrairement à ce qu'avançait l'association. Cette dernière avait affirmé que les analyses réalisées pour son compte montraient une "teneur en lévothyroxine, seul composant hormonalement utile du médicament (..) gravement inférieure aux spécifications en vigueur".

L'association relevait, en outre, " la présence, très anormale, de dextrothyroxine", une molécule autrefois employée contre le cholestérol. Une allégation également contredite par l'ANSM : "les analyses montrent la
présence de traces de dextrothyroxine, de l'ordre 0,1%, dans l'ancienne formule et dans la nouvelle formule de Levothyrox". "La présence à l'état de traces de dextrothyroxine dans ces médicaments est attendue pour ce type de substance et ne représente pas en soi un défaut qualité ni un risque pour la santé", ajoute l'ANSM.

Enfin , l'ANSM, qui a pris connaissance du document de l'AFMT sur les analyses qu'elle a commanditées, juge que "l'absence d'échantillons de référence, de mention du laboratoire responsable, ainsi que l'utilisation d'une méthodologie manifestement inappropriée à l'analyse d'un produit fini, rend l'exploitation des analyses de l'AFMT impossible." Alors que le Levothyrox était auparavant en situation de quasi-monopole en France, quatre concurrents à sa nouvelle formule sont aujourd'hui disponibles : L-thyroxin Henning, Thyrofix, L-thyroxine SERB, et TCAPS.

-AFP-

Levothyrox: une association pointe des analyses anormales, Merck dément
Membre Carenity
Posté le

Aucune surprise dans le résultat du contrôle de L’ANSM. TOUT VA TRÈS BIEN POUR TOUS LES MALADES traités avec ce médicament. Depuis mars 2017 je suis en galère et j’en suis au troisième changement de traitement. Plus 8 kg, perte très importante de cheveux, transpiration excessive, œdèmes des jambes , ventre gonflé ,  toujours en hypothyroïdie depuis le changement de formule, analyses toutes les 6 semaines..... etc. !!!!!!. Merci pour ce soutien de l’agence du médicament, du ministre de la santé et autres instances des SACHANTS , pas des savants face au lobby de Merck  

Levothyrox: une association pointe des analyses anormales, Merck dément
1

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

IL y a eu une émission sur le nouveau Levothyrox il y a quelques temps, Le problème est un problème d'argent, les industriel ont changé la formule car elle contenait du lactose or les chinois ne le supportent pas, il y a la bas un marché potentiel de dizaine de millions de malades,

Les labo ayant installé leurs labo en Chine, la clientèle européenne ne les intéresse donc plus, et comme d'habitude les organismes officiels de santé sont de l'avis des lobby, donc en attendant les malades qui ne le supportent peuvent continuer à être malade mais non plus de leur maladie seulement mais aussi des effets nocifs de cet formule.

Brassens