Facteurs de risque du SIDA

Chez une personne infectée, le VIH est présent dans le sang, le liquide séminal, les sécrétions vaginales, et le lait maternel. Cependant, la simple présence du VIH dans les liquides biologiques ne signifie pas qu’un contact avec celui-ci entraîne forcément la contamination.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Chez une personne infectée, le VIH est présent dans le sang, le liquide séminal, les sécrétions vaginales, et le lait maternel. Cependant, la simple présence du VIH dans les liquides biologiques ne signifie pas qu’un contact avec celui-ci entraîne forcément la contamination. Pour cela, il est important que deux conditions soient réunies :

- Une voie de transmission appropriée ;
- Une quantité suffisante de virus.

Une quantité de virus (charge virale) suffisante pour transmettre le VIH, peut seulement être retrouvée dans le sang, le liquide séminal, les sécrétions vaginales et en très faible pourcentage dans le lait maternel.

D’autres liquides peuvent être considérés à risque seulement s’ils sont contaminés par le sang, mais la plupart du temps, la transmission ne peut s’effectuer car la concentration de VIH est trop basse. Un sujet qui a contracté l’infection d’une manière, par exemple avec un contact avec du sang infecté, peut transmettre le VIH d’une autre manière, par exemple avec un rapport sexuel.

Le VIH se transmet notamment par voie sexuelle

La transmission par voie sexuelle du SIDA représente la première voie de transmission du VIH à travers le monde. La transmission du VIH peut s’effectuer aussi bien par rapport homosexuel qu’hétérosexuel, et dans ce dernier cas, elle est plus fréquente d’homme à femme (environ 20%) que de femme à homme (moins de 3%). Il est cependant difficile d’établir avec sûreté un pourcentage de risque de contagion suite à un rapport sexuel ; en effet, certaines personnes peuvent contracter le VIH après un unique rapport sexuel, alors que d’autres personnes ne seront jamais contaminées même après des années de rapports sexuels avec un partenaire séropositif.

Il existe en effet de nombreux facteurs qui influencent la possibilité que la transmission se fasse suite à un rapport sexuel :

- Le risque peut être augmenté en fonction du nombre de contacts sexuels, si la maladie est à un stade avancé, en fonction d’éventuelles maladies génitales, et si la femme utilise un contraceptif oral.
- Le risque peut être diminué en utilisant un préservatif, des spermicides, ou encore si la personne contaminée suit une thérapie antirétrovirale.

Sources :
- SIDA Sciences
- INRS

Dernière mise à jour : 15/06/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - SIDA-VIH

le 12 mai 2020

Coronavirus et VIH

Lire l'article