«
»

Top

Sclérose en plaques : quels sont les premiers signes de la maladie ?

Publié le 28 oct. 2022 • Par Rahul Roy

Parfois, les petits problèmes s'accumulent avec le temps et c'est pourquoi le diagnostic et le traitement précoces d'une maladie comme la sclérose en plaques sont importants pour la santé d'un individu. 

Mais qu'est-ce que la sclérose en plaques ? Quels sont les premiers symptômes qui annoncent son apparition ? Et que peut-on faire pour gérer cette maladie ? 

On vous dit tout dans notre article !

Sclérose en plaques : quels sont les premiers signes de la maladie ?

Contrairement à d'autres maladies qui surviennent généralement avec l'âge, les symptômes de la sclérose en plaques peuvent se développer à un jeune âge et touchent plus de jeunes que toute autre maladie neurologique chronique. C'est une maladie qui dure toute la vie et dont les symptômes varient d'une personne à l'autre. Il est intéressant de noter qu'elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et que l'âge moyen d'une personne atteinte de sclérose en plaques varie entre 20 et 40 ans. 

On estime qu'environ 120 000 personnes vivent avec la SEP en France.

Alors, qu'est-ce que la sclérose en plaques ? Quelle en est la cause ? 

La sclérose en plaques est une maladie chronique qui affecte le système nerveux central d'un individu, principalement le cerveau et la moelle épinière. Le système nerveux central contient des cellules nerveuses qui servent à transmettre et à recevoir des informations de différentes parties du corps. Qu'il s'agisse d'activités simples, comme ouvrir ou fermer la main, ou complexes, comme jongler avec quelques balles, les cellules nerveuses jouent un rôle important. 

Dans cette maladie auto-immune, le système immunitaire attaque par erreur la gaine protectrice des fibres nerveuses (appelée myéline), ce qui entraîne des problèmes de communication entre le cerveau et les autres parties du corps. Les nerfs sont alors endommagés et ne sont plus en mesure d'envoyer des signaux correctement, ce qui provoque des douleurs dans certaines parties clés du corps. 

Les zones où se produisent les dommages sont appelées lésions et ces zones provoquent la sensation de douleur chez l'individu. Aux premiers stades de la SEP, l'organisme tente de réparer la myéline endommagée, mais avec le temps et en l'absence de soins adéquats, il y aura de moins en moins de résistance. On peut donc noter que la SEP se développe lentement au fil du temps. 

Les lésions de la myéline dans les différentes parties du corps correspondent directement aux symptômes et aux douleurs ressentis par un patient. C'est la raison pour laquelle il existe différents types de SEP et que la SEP de chaque personne n'est pas la même. Elle peut être progressive ou récurrente et c'est pourquoi le diagnostic peut parfois être compliqué. 

Comment détecter les premiers signes de la SEP ?

Bien qu'il puisse être difficile de reconnaître facilement l'apparition de la sclérose en plaques, avec une attention et des soins attentifs, il est possible de la diagnostiquer précocement, notamment en consultant un médecin. Le schéma n'est pas le même pour tous et l'avis d'un expert médical est la source d'information la plus fiable. 

Quels sont donc les signes précoces de la SEP qu'une personne doit connaître ? 

La fatigue 

Contrairement à la fatigue normale, qu'une personne peut ressentir en fin de journée, la fatigue induite par la SEP est très envahissante et lourde. Elle survient généralement l'après-midi et entraîne un affaiblissement des muscles, un ralentissement de la pensée et de la coordination, ainsi qu'un besoin constant de sommeil, même si la personne vient de se reposer.

Des problèmes de vue douloureux 

Bien que les problèmes de vue puissent survenir pour plusieurs raisons, les problèmes de vision induits par la SEP se caractérisent par une douleur oculaire accompagnée d'une perte de vision et d'une vision floue dans un œil ou dans les deux, en raison de l'inflammation du nerf optique. Les couleurs peuvent paraître ternes et le mouvement des yeux provoque une douleur aiguë. Ces signes sont une bonne indication pour prendre rendez-vous avec un praticien qualifié afin de se faire examiner. 

Des engourdissements et des fourmillements

L'engourdissement, en particulier dans les jambes et le visage, est l'un des premiers signes de la SEP. Il s'accompagne d'une sensation de picotement comparable à celle que l'on ressent après avoir dormi sur son bras pendant une longue période. Elle peut être accompagnée de légers tremblements et de secousses. Si elle persiste pendant quelques jours, il est peut-être temps de se faire examiner. 

Des complications de la vessie et de l'intestin 

Les problèmes affectant la vessie et les intestins peuvent être des symptômes de la sclérose en plaques. Il peut s'agir d'une difficulté à uriner ou d'un besoin d'uriner trop fréquent. Les problèmes intestinaux comme la constipation sont également assez fréquents. Le corps a ainsi du mal à stocker et à évacuer les fluides corporels et les déchets de manière optimale.

Des vertiges et des pertes d'équilibre 

En général, les vertiges ne durent que quelques heures, mais s'ils se répètent pendant plusieurs jours et s'accompagnent d'une sensation de tête légère, c'est un signe qu'il faut se faire examiner. De plus, cela a un impact sur la coordination et l'équilibre d'un individu, entraînant des problèmes liés aux mouvements de base du corps. 

La dépression et les sautes d'humeur

Lorsque l'on pense aux lésions ou aux complications nerveuses, on les associe principalement à la restriction des mouvements du corps et à la douleur qui en découle, mais il existe également des cellules et des fibres nerveuses dans le cerveau qui peuvent également être endommagées, notamment dans les zones responsables de la cognition émotionnelle. Un changement soudain des émotions sur une période prolongée est une source d'inquiétude. 

Des difficultés d'ordre sexuelles

Cela peut se produire autant chez la femme que chez l'homme, car les cellules nerveuses liées à l'excitation des organes sexuels sont endommagées, ce qui entraîne une sécheresse vaginale chez les femmes et un dysfonctionnement érotique chez les hommes. La SEP peut également influencer des facteurs psychologiques qui ont un impact direct sur la pulsion et le désir sexuels d'un individu. 

Des troubles de la parole 

Un autre signe précoce de la SEP est le trouble de l'élocution et l'incapacité à comprendre clairement ce que dit l'autre personne. La personne fait de longues pauses entre les mots, en raison d'une mémoire floue et peut, avec le temps, avoir des difficultés à avaler

Il s'agit là de quelques-uns des signes précurseurs les plus importants de la SEP et il est fortement recommandé de se faire examiner par un médecin lorsqu'un ou plusieurs de ces problèmes apparaissent. Actuellement, il n'existe pas de remède pour éradiquer la maladie, mais il existe des traitements pour atténuer les symptômes et améliorer la qualité de vie de la personne atteinte. 

L'exercice régulier et la physiothérapie contribuent grandement à atténuer les symptômes, de même qu'une alimentation équilibrée, riche en fibres et en protéines et pauvre en graisses. 

Des groupes de soutien en ligne tels que Carenity sont disponibles si une personne souhaite partager ses défis et ses expériences pour parler à d'autres personnes souffrant de conditions similaires. Cela s'est avéré être un excellent mécanisme d'adaptation, et même le fait de parler directement à une autre personne atteinte de SEP peut aider une personne à mieux comprendre la maladie afin de mieux prendre soin d'elle-même.

La SEP est une maladie chronique qui présente son lot d'obstacles au fil du temps. Il peut sembler difficile de s'y retrouver par moments, mais il est important de se concentrer sur les symptômes et de communiquer ces informations au médecin afin qu'il puisse prescrire les bons médicaments et traitements. Une attitude positive peut faire des merveilles et n'oubliez jamais de prendre les choses au jour le jour. 


Cet article vous a plu ?  

Cliquez sur j’aime et partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !  

Prenez soin de vous ! 

30

4 commentaires


Tine25
le 04/11/2022

Oui, il faut prendre soin de soi! arriver à gérer son emploi du temps !Pas toujours facile! On marche "au ralenti" Faire les choses qu'on aime et que l'on peut faire! Essayer de positiver! pour garder le moral! Dormir suffisament, se reposer, "lever le pied" Prenons des vitamines, pour nous booster!


dan26576
le 04/11/2022

@Tine25 Bonjour, j'avais 24, ou 23 ans quand j'avais ressentie les premiers effets de la sep, le premier problème avait touché mon œil gouache, faisant que progressivement mon acuité visuel diminué , petit à petit, jusqu’à ne plus voir de cet œil, plus le fait d'avoir des engourdissement de ma malin droite, avec des picotements au bouts des doigts.

J'étais guitariste et je ne pouvais plus jouer de cet instrument;alors j'en avais parlé à mon généralité, et il m'avait dit de voir un neurologue, le professeur Pelletier, et celui-ci m'avait mis dans une irm pour voir mon cerveau, et il avait vu que j'ai la sep, forme primaire progressive, une forme de sep qui ne touche que 15 pourcent des patients sep, les autres patients sont des formes par poussées .

Le professeur Pelletier m'avait fait suivre une cure de solumédrol, qui stop l'avancée de la sep ! et j'avais récupéré l’usage de ma main droite, et j'avais récupéré une amélioration de mes yeux.

Pelletier m'avait dis de voir un kiné, pour faire travaille mon corps, des jambes et des bras ; là j'ai 46 ans, et tout les jours je fait de la marche, en utilisant un tapi de marche, un vélo à bras.

Je suis conscient que je ne pourrais pas guérir de la sep, mais tout les jours je fait du sport, je peux marcher sur plusieurs dizaine de mètre

Fait tout pour garder le moral, la musique aide bien pour avoir le moral


Tine25
le 05/11/2022

@dan26576 Oui, le sport c ok!, il faut se bouger! j'ai une sep lente et proressive depuis 21 ans. Ma jambe droite qui était à la traîne, me faisait trébucher, puis perdre l'équilibre. Ensuite, j'ai dû utiiser 1, puis 2 cannes. Un rollator m'aide aussi beaucoup pour mes promenades. Je vais chez le kiné 2 fois par semaines 30,voire 45mn! faire du vélo! super 2 bons km ou plus,pendant 15 , 18mn. Exercices bien adaptés pour ma pathologie! Excellent kiné!


enoramalr16
le 18/11/2022

Tout àfait ! Il faut prendre soin de son corps. Pas toujours facile, hélas. Marcher au ralenti, tout doucement pas à pas. Faire les choses qu'on aime et que l'on peut faire (que notre corps autorise). Essayer de toujours positiver pour garder le moral. Et surtout de maximiser un sommeil de qualité ! 😁

Vous aimerez aussi

KesimptaⓇ est le nouveau traitement des formes rémittentes-récurrentes de la sclérose en plaques (SEP).

Sclérose en plaques

KesimptaⓇ est le nouveau traitement des formes rémittentes-récurrentes de la sclérose en plaques (SEP).

Lire l'article
Comment gérer une poussée de SEP ?

Sclérose en plaques

Comment gérer une poussée de SEP ?

Lire l'article
2021 : étude internationale sur le diagnostic de la sclérose en plaques

Sclérose en plaques

2021 : étude internationale sur le diagnostic de la sclérose en plaques

Lire l'article
Un Français sur deux cacherait son Parkinson ou sa SEP s’il en était atteint

Sclérose en plaques

Un Français sur deux cacherait son Parkinson ou sa SEP s’il en était atteint

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiche maladie