«
»

Top

Quels dangers peuvent se cacher dans votre armoire à pharmacie ?

Publié le 31 août 2021 • Par Aurélien De Biagi

Même si certains médicaments sont disponibles en vente libre en pharmacie, ils restent des traitements contenant des molécules avec des effets indésirables parfois dangereux pour la santé du patient. Dans cet article, nous allons vous présenter les risques liés à la prise de paracétamol, d’oxomémazine et de pseudoéphédrine. 


Quels dangers peuvent se cacher dans votre armoire à pharmacie ?

Quels sont les risques liés au surdosage de paracétamol ? 

Le paracétamol est l’antalgique et antipyrétique le plus utilisé en France. Il ne s’agit cependant pas d’un produit sans danger. En effet, une fois dans l’organisme le paracétamol est métabolisé par ce dernier. Néanmoins, un de ses métabolites (résultats du métabolisme) est actif et toxique pour le foie. Notre corps peut lutter contre cette toxicité grâce au glutathion. Cette molécule permet de rendre inactif le métabolite actif du paracétamol. Malheureusement, le glutathion est long à produire et en quantité limitée dans notre organisme. C’est pourquoi le respect de la dose maximale est primordiale. En outre, le paracétamol n’est pas uniquement présent dans les médicaments contenant seulement cette molécule. Il est également présent dans de nombreuses autres spécialités, notamment d’autres antalgiques comme : 

  • Ixprim ou Zaldiar, en association avec du tramadol ; 
  • Prontadol, en association avec la caféine ; 
  • Lamaline, en association avec la caféine et la poudre d’opium ; 
  • Izalgi, en association avec de la poudre d’opium ; 
  • Codoliprane, en association avec la codéine.

Le paracétamol est également présent dans des médicaments contre le rhume comme : 

  • Actifed, en association avec la triprolidine chlorhydrate et la pseudoéphédrine chlorhydrate ; 
  • Dolirhume, en association avec la pseudoéphédrine chlorhydrate.

Il faut donc être vigilant lors de la prise de médicaments contenant du paracétamol afin de ne pas dépasser la dose journalière autorisée. 

L’intoxication au paracétamol débute par une gastro-entérite dans les premières heures puis une atteinte hépatique dans les jours qui suivent. Si vous présentez ces symptômes, appelez les urgences. 

Quels sont les risques liés à la prise d’oxomémazine ? 

Chez l’adulte, la toux est une réaction physiologique à une irritation des voies respiratoires. Elle est utile et permet de dégager les bronches et donc de faciliter la respiration. On distingue deux types de toux : la toux grasse (avec production de glaires) et la toux sèche (sans production de glaires). Malgré son utilité, la toux peut rapidement devenir épuisante, notamment quand les quintes ont lieu la nuit. 

Concernant la toux sèche, le traitement repose sur les antitussifs antihistaminiques (humex toux sèche, toplexil, tussonyl, etc). Le principe actif (la molécule donnant son effet thérapeutique au médicament) de ces traitements est l’oxomémazine. Cette molécule fait partie de la famille des phénothiazines. Elle possède des propriétés sédatives et atropiniques ainsi que de nombreux effets secondaires associés. 

En effet, la prise d’oxomémazine est contre-indiquée en cas : 

  • D'antécédents d’agranulocytoses (disparition des granulocytes, un type de cellule immunitaire) ; 
  • De risque de glaucome à angle fermé ; 
  • De risque de blocage des urines suite à un adénome de la prostate ; 
  • Chez les enfants de moins de 2 ans. 

Etant un sédatif, l’oxomémazine peut exposer à une somnolence. Cette dernière peut être dangereuse surtout si le patient se retrouve dans des situations qui nécessitent de la vigilance. Ainsi, la conduite et l’utilisation de machines dangereuses sont fortement déconseillées. De plus, de par ses propriétés atropiniques, ces médicaments peuvent entrainer une sécheresse buccale, des troubles de l’accommodation (“mise au point” de l’œil), constipation, blocage des urines et des palpitations. 

D’autres effets secondaires possibles sont : 

  • Des vertiges ; 
  • Une hypotension orthostatique (baisse de la pression artérielle en position debout) ; 
  • Des tremblements ; 
  • Une mauvaise coordination des mouvements ; 
  • Une confusion des idées ; 
  • Une agitation. 

En conclusion, l’oxomémazine possède de nombreux effets secondaires pour un médicament traitant la toux. 

Quels sont les risques liés à la prise de pseudoéphédrine ? 

La pseudoéphédrine est une molécule vasoconstrictrice et décongestionnante. C’est-à-dire que son action provoque la constriction des vaisseaux sanguins. De plus, elle diminue l’apport sanguin dans un organe. Les médicaments à base de pseudoéphédrine sont disponibles en vente libre en pharmacie afin de traiter le rhume. 

Cependant, cette molécule peut entrainer d’importants effets indésirables, notamment cardiovasculaires et neurologiques qui peuvent être potentiellement mortels. En effet, les vasoconstricteurs peuvent être à l’origine d’augmentation de la fréquence cardiaque. De plus, ce traitement peut causer des nausées et des palpitations. La pseudoéphédrine peut également, notamment en cas de surdosage, causer des effets neurologiques graves comme des convulsions, des hallucinations et de l’agitation. 

Ainsi, deux médicaments contenant cette molécule ne doivent pas être associés. De plus, la pseudoéphédrine ne doit pas être pris par des patients souffrant : 

  • D’insuffisance hépatique ; 
  • De glaucome à angle fermé ; 
  • D'antécédents de convulsions ;  
  • D'antécédents d’accident vasculaire cérébral ; 
  • D'antidépresseurs de la famille des IMAO ; 
  • D'insuffisance coronaire grave. 

Pour conclure, de nombreux médicaments sont disponibles en vente libre afin de traiter en automédication des douleurs ou des pathologies bégnines. Cependant, cela ne veut pas dire que ces traitements sont sans danger. Il convient toujours de respecter les doses maximales conseillées ou inscrites sur la notice. 

Avant de prendre un médicament, il est conseillé de demander conseil à son médecin ou pharmacien en lui précisant son état de santé et traitements.      

Cet article vous a-t-il été utile ?   

Cliquez sur “j’aime” et partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !   

Prenez soin de vous !


65

4 commentaires


véro6339
le 04/09/2021

pour ma part rien de tout cela dans ma pharmacie , je fais le tri régulièrement


christine6260
le 04/09/2021

Le paracetamol dangereux oui mais que prendre à la place ? tous les médicaments sont toxiques alors on fait quoi on ne se soigne plus ? 


boussafsafb
le 04/09/2021

Article correct. Salut!


Nana65
le 04/09/2021

Bon article, ces médicaments sont absents de ma pharmacie. Je suis contre tout ces médicaments qui sont naucifs 

Vous aimerez aussi

Quelles plantes utiliser pour soulager les troubles articulaires et musculaires ?

Quelles plantes utiliser pour soulager les troubles articulaires et musculaires ?

Lire l'article
6 conseils pour vous aider à gérer une urgence médicale !

6 conseils pour vous aider à gérer une urgence médicale !

Lire l'article
La pleine conscience : de quelle façon est-elle bénéfique pour la santé et comment l'intégrer dans son quotidien ?

La pleine conscience : de quelle façon est-elle bénéfique pour la santé et comment l'intégrer dans son quotidien ?

Lire l'article
Quel est l’impact psychologique des douleurs chroniques ? Les membres Carenity témoignent !

Quel est l’impact psychologique des douleurs chroniques ? Les membres Carenity témoignent !

Lire l'article