«
»

Top

L’autopalpation : un moyen de dépistage précoce du cancer du sein

Publié le 20 déc. 2021 • Par Claudia Lima

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes. 1 femme sur 8 risque d’en développer un au cours de sa vie. Toutefois, le taux de mortalité diminue d’années en années et cela, grâce à l’amélioration des traitements, mais aussi grâce au dépistage du cancer du sein de plus en plus adapté au niveau de risque de chaque femme.   
L’un des moyens de dépister cette maladie de manière précoce est l’autopalpation.  

Comment s’y prendre ? Quand le faire ?  

Vous souhaitez des réponses, lisez notre article ! 

L’autopalpation : un moyen de dépistage précoce du cancer du sein

Le cancer du sein résulte d’un dérèglement des cellules qui se multiplient et forment généralement une masse appelée tumeur. Cette tumeur maligne touche la glande mammaire et peut se propager dans tout l’organisme. On parle alors de métastase.  

En tant que femme, il est important de surveiller attentivement les modifications de sa poitrine et d’effectuer régulièrement des dépistages.  

D’après l’Institut National du Cancerun examen clinique des seins par un professionnel est recommandé tous les ans dès l’âge de 20 ans. On parle alors de palpation. Ensuite, s’il n’y a pas de symptôme ni de facteur de risque de développer un cancer du sein, une mammographie de dépistage est également recommandée tous les 2 ans pour les femmes de 50 à 74 ans.  

Pour les femmes présentant des antécédents médicaux et familiaux ou des prédispositions génétiques, il existe des modalités de suivi spécifiques.  

En cas de changement au niveau des seins, il faut consulter rapidement un médecin. Il peut s’agir de l’apparition d’une boule, d’une grosseur dans le sein ou au niveau des aisselles ou encore d’une modification de la peau, entre autres. Autant d’éléments qui peuvent être les premiers signes du cancer du sein.  

En France, le cancer du sein est responsable de 14% des décès par cancers féminins en 2018 avec plus de 58 000 cas. L’âge médian du diagnostic est de 63 ans. S’il est dépisté tôt, le cancer du sein est de bon pronostic, avec un taux de survie d’environ 87%.  

C’est pourquoi, et afin de compléter les examens réalisés dans le cadre du dépistage du cancer du sein, les médecins encouragent vivement toutes les femmes à pratiquer régulièrement une autopalpation mammaire

En effet, un dépistage précoce permet une prise en charge thérapeutique moins agressive et plus conservatrice pour les personnes atteintes de tumeurs malignes, un diagnostic anticipé a donc un impact majeur dans le traitement du cancer du sein. 

L’autopalpation mammaire, qu’est-ce que c’est ?  

L’autopalpation mammaire, aussi appelée auto-examen des seins, regroupe l’ensemble des gestes qui permettent à une femme de détecter toute anomalie éventuelle au niveau de sa poitrine. C'est un examen indolore qui consiste à presser le sein et la zone située sous l'aisselle en différents endroits à la recherche d'éventuelles grosseurs ou rougeurs anormales, et donc de tumeurs. 

Cette autopalpation des seins permet de pouvoir remarquer facilement tout changement anormal au niveau de la poitrine, pour ensuite le signaler à son médecin. 

Les prothèses mammaires n’empêchent pas l’autopalpation des seins. 

Quels sont les gestes à effectuer et quand ?

L’autopalpation mammaire se déroule en deux étapes. La première est une phase d’observation visuelle, la deuxième est une phase de palpation

Voici comment procéder :  

  • Découvrez votre poitrine et placez-vous devant un miroir, comme suit : 

editor_meta_bo_img_b8f648779b87d86402de7c73e0773e84.svg

  • Inspectez visuellement vos deux seins en prêtant attention aux éléments suivants : écoulement des mamelons, crevasses, fossettes, plis, peau qui pèle, forme des seins,
  • Levez le bras droit et préparez les trois doigts de la main gauche comme sur l’image ci-dessous : 

editor_meta_bo_img_86a057ebe1f0e4bc5a6a97f9bd1e08fd.pngeditor_meta_bo_img_83c8bf818d3b50adb7aa208543870d40.pngeditor_meta_bo_img_7bf948a70fd7b3d95d7716de5503ca0a.png

  • Examinez votre sein à l’aide de trois doigts. Palpez le sein droit, fermement, attentivement et dans sa globalité. En commençant par la partie externe, déplacez votre main sur votre sein en effectuant des petits cercles avec le bout de vos doigts, certaines personnes procèdent à l’examen de leur sein par lignes. L’aisselle et la zone située entre l’aisselle et le sein doivent faire l’objet d’une attention particulière,
  •  Examinez votre mamelon. Cela passe notamment par le fait de le pincer délicatement pour vérifier s’il y a un écoulement ou une autre anomalie,

editor_meta_bo_img_350105630e63dc2a539fc56fbf29100b.png

  • Répétez l’autopalpation sur le sein gauche 

 editor_meta_bo_img_5e0d157a8e1226296828ec9863f75191.png
Source : 
Sante.bd, l’autopalpation, je me fais un examen des seins 

Certains spécialistes recommandent une autopalpation au moins une fois par mois, le même jour, quelques jours après les règles quand les tissus sont plus souples, dès lors que la femme est âgée d’une vingtaine d’années. Il est recommandé de réaliser cet examen toujours à la même période afin que la comparaison soit pertinente. 

Si vous êtes ménopausée, examinez vos seins le même jour chaque mois. 

Comment réagir en cas d’anomalie ? 

Lors de l’autopalpation de la poitrine, il est possible de remarquer des choses anormales. Ces anomalies peuvent être : des masses suspectes, des plis anormaux au niveau de la peau, l’apparition d’un petit creux ou de plaies, la présence de sang ou de liquide au niveau du mamelon… 

Il faut les porter à la connaissance du médecin ou du gynécologue qui réalisera à son tour une palpation de la poitrine et, le cas échéant, prescrira la réalisation d’examens complémentaires (prise de sang, échographie, IRM, mammographie…). 

Contrairement à certaines idées reçues sur le cancer et l’autopalpation mammaire, l’apparition de grosseurs ou d’autres modifications au niveau de la poitrine ne traduit pas nécessairement la présence d’une tumeur ou d’un cancer du sein. Il peut en effet s’agir d’une pathologie bénigne. Néanmoins, il est recommandé de faire vérifier toute anomalie par un professionnel de santé

L’autopalpation des seins pour dépister de manière précoce un cancer du sein ne se substitue pas aux visites régulières chez un médecin ou un gynécologue. 

Selon l’Institut National du Cancer, un diagnostic à un stade précoce de cette maladie aboutit à 90 % de guérison. De plus, il permet de réduire le taux de mortalité du cancer du sein. 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous ! 
6

Commentaires

Vous aimerez aussi

Le diagnostic du cancer du sein raconté par les membres Carenity

Cancer du sein

Le diagnostic du cancer du sein raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Cancer du sein

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Lire l'article
Journée mondiale contre le cancer : tous concernés !

Cancer du sein

Journée mondiale contre le cancer : tous concernés !

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiche maladie