«
»

Top

Vers un antivenin universel

11 juin 2014 • 6 commentaires

Vers un antivenin universel

Des chercheurs travaillent sur la mise au point d'un antivenin universel, sous forme de spray nasal.

Un antipoison universel, pratique et peu cher contre le venin des serpents. Ils sont nombreux à y rêver depuis longtemps, et pas seulement ceux qui portent un caducée sur lequel s'enroule un serpent. Une équipe de chercheurs de la California Academy of Sciences tient peut-être la bonne solution. C'est en tout cas la conclusion de leurs travaux publiés dans le Journal of Tropical Medicine.

Pour leur expérience, ils ont injecté à plusieurs groupes de souris du venin du cobra indien (Naja naja) à différentes doses, toutes létales. Chaque souris, sauf un groupe témoin, a reçu le traitement antiparalytique, soit dans les 2 minutes suivant l'injection de venin, soit 10 minutes après. Les animaux n'ayant pas reçu le traitement ont tous succombé. Parmi les souris traitées, celles ayant reçu les plus fortes doses de venin (2 à 5 fois la dose létale) sont mortes mais ont résisté plus longtemps que les premières. Sur les 15 souris ayant reçu les plus faibles doses de venin et le traitement, 10 ont survécu sans montrer de séquelles.

L'antiparalytique est à base de neostigmine, une molécule utilisée pour traiter les myasténies (maladie neuromusculaire auto-immune) ou dans les sorties d'anesthésie générale. Elle est aussi déjà utilisée dans certains cas d'empoisonnement par du venin, mais nécessite des injections par intraveineuses. Le traitement mis au point par ces chercheurs est, lui, dispensé par voie nasale, dans un spray. Donc aisément transportable et administrable, à moindre coût. Les chercheurs espèrent améliorer son efficacité en y adjoignant par exemple des antidotes plus spécifiques à tel ou tel type de venin. Les morsures de serpents venimeux font 94 000 à 125 000 morts chaque année.

LeFigaro.fr

Commentaires

le 12/06/2014

Merci Julien.

Intéressant

le 16/06/2014

oui , intéressant.

le forum peut servir de cobbaye ?? c'est une plaisanterie bien sûr !

le 16/06/2014

Bonjour,

Dans une émission, le venin de cobra (pas l'indien) est majoritairement employé contre l'hypertension artérielle. Des autochtones se rendent une fois par an sur "l'île aux cobras" afin de prélever (à leurs risques et périls) le venin. Evidemment, l'ile n'est peuplée QUE de cobras (2000).

Le monde animal peut nous tuer mais également nous sauver.

le 16/06/2014

en homéopathie, nous utilisons des souches de venins  dont le plus connu est Lachesis mutus (venin d'un serpent d'Amérique du sud ).

j'avais une cliente qui s'était faite mordre par un serpent à la cheville. Tous les ans , à la même période que la morsure, elle avait un genre d'ulcère violacé à cet endroit. Je lui ai conseillé pour "tester" de prendre quelques jours avant la date "anniversaire" de prendre Lachesis mutus en échelle 3 soirs de suite...le test a été concluant, rien ne s'est produit pour la première fois depuis des années. Elle continue chaque année avec le même succès.

comme dit serena : le monde animal peut nous tuer mais également nous sauver. 

le 17/06/2014

Bonjour Arnica,

L'île aux Cobras est située justement en Amérique du Sud...Lachesis mutus ? il y a 2 lachesis, celui-là est "muet" , je ne sais plus si le cobra fait du bruit ou non (j'irai voir le we prochain ). Je confonds peut-être avec le serpent à sonnettes.

Vous aimerez aussi

Notre guide pour un rendez-vous réussi chez le médecin

Notre guide pour un rendez-vous réussi chez le médecin

Lire l'article
Troubles du sommeil : quand et comment peut-on les traiter ?

Troubles du sommeil : quand et comment peut-on les traiter ?

Lire l'article
Cancer de l'ovaire : quels sont les traitements ?

Cancer de l'ovaire

Cancer de l'ovaire : quels sont les traitements ?

Lire l'article
NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Obésité
Stéatose hépatique non alcoolique et NASH

NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Lire l'article