«
»

Top

Mort de Naomi Musenga : le paracétamol, un médicament courant mais dangereux

12 juil. 2018 • 15 commentaires

Mort de Naomi Musenga : le paracétamol, un médicament courant mais dangereux

Tout le monde a du paracétamol dans son armoire à pharmacie mais mal utilisé, ce médicament peut être dangereux voire mortel, comme le rappelle l'affaire Naomi Musenga, et est à l'origine d'une centaine de greffes de foie chaque année.

paracétamol

"Le paracétamol, c'est la meilleure et la pire des choses. C'est un médicament anodin, très bien toléré dans 99,999% des cas mais qui devient une arme extrêmement dangereuse quand il est utilisé en dehors des clous, explique le pharmacologue François Chast. C'est comme un couteau de cuisine : c'est un outil efficace et sans danger quand on le tient par le manche, mais si on est maladroit, on peut se couper.Doliprane, Dafalgan, Efferalgan... De nombreux médicaments à base de paracétamol sont vendus sans ordonnance et couramment utilisés contre les douleurs et les fièvres. Mais à doses trop élevées, cette substance peut s'attaquer au foie.

La mort de Naomi Musenga, décédée le 29 décembre à 22 ans après avoir été raillée au téléphone par une opératrice du Samu de Strasbourg, est "la conséquence d'une intoxication au paracétamol absorbé par automédication sur plusieurs jours, a indiqué mercredi la procureur de cette ville, Yolande Renzi. La destruction évolutive des cellules de son foie a emporté une défaillance de l'ensemble de ses organes conduisant rapidement à son décès", selon Mme Renzi.

Des conclusions contestées par la famille : "Je ne crois pas que la prise de paracétamol soit la cause qui a précipité le décès de ma fille", qui était "bien informée sur la manière de prendre ce médicament", a réagi le père de la jeune femme.

"Problème d'information"

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "une dose unique de 10 à 15 grammes suffit à provoquer une nécrose hépatique pouvant être mortelle". C'est pourquoi le paracétamol est souvent utilisé dans les suicides. La dose maximale est 3 grammes par 24 heures, en espaçant les prises. "Quand on prend 4 grammes par jour pendant plusieurs jours, en particulier si on consomme de l'alcool en même temps, c'est de nature à provoquer une hépatite médicamenteuse dite fulminante, c'est-à-dire radicale rapidement", souligne le Pr Chast.

Il s'agit d'une urgence, qui nécessite l'administration d'une molécule appelée N-acétylcystéine. Faute de traitement rapide, cette affection du foie peut être fatale. Une surdose de paracétamol provoque d'abord des "signes discrets d'irritation gastro-intestinale", selon l'OMS. Ils "sont généralement suivis deux jours plus tard d'anorexie, de nausées, de malaise, de douleurs abdominales, puis de signes progressifs d'insuffisance hépatique et, finalement, de coma hépatique".

"Chaque année en France, près d'une centaine de transplantations hépatiques (sur environ 1.200 au total, ndlr) sont liées à une intoxication au paracétamol, déplore le Pr Chast. C'est une proportion considérable, tout ça pour un mésusage d'un médicament réputé anodin". 

Et même si on est vigilant, on peut parfois dépasser la dose maximale sans le savoir. "Il existe 200 médicaments qui contiennent du paracétamol, je suis spécialiste des médicaments depuis 50 ans et je suis incapable de tous les citer, explique le professeur Jean-Paul Giroud. Si vous en prenez deux, par exemple l'un prescrit par un médecin et l'autre en automédication, vous pouvez vous retrouver à des doses supérieures à 4 grammes par jour."

Le professeur Giroud plaide pour une meilleure information du grand public sur les dangers potentiels du paracétamol : "Il y a un problème d'information pour lequel je me bats depuis 40 ans, mais on ne peut pas dire que les pouvoirs publics s'en saisissent. C'est à eux d'insister là-dessus".

AFP

Commentaires

Poussinet
le 17/07/2018

 Je suis affolée vraiment dans tous mes états de voir ce que vous prenez comme médicaments qui détruisent le foie comme les statines le mopral vous allez me dire il faut que je le prenne pour mes douleurs je comprends ça j'ai des douleurs insupportables tous les jours depuis plus de 40 ans je comprends bien que c'est insupportable de vivre comme ça moi je prends de l'aspirine pour bébé pour mon stent dans une artère c'est une question de vie ou de mort mais ça va peut être me détruire un organe un jour je le sais alors tant pis pour les douleurs je ne veux pas me retrouver avec une greffe de foie(si on en trouve un pour moi) avec les médicaments contre le rejet qu'il faut prendre après que je ne supportera il pas dans ces conditions autant me laisser mourir de ce fait je ne prends rien pour les douleurs que de l'homéopathie des plantes( en faisant attention là aussi aux effets secondaires hé!oui)  l'argile en application( attention aussi à ne pas le faire n'importe comment et n'importe quand) il faut toujours avoir en tête les méfaits de telle ou telle thérapeutique même naturelle Hippocrate à dit"D'abord ne pas nuire" un bon principe .je vais vous raconter une histoire que m'est arrivée je prenais une pillule contraceptive à un moment j'ai eu plus de 3 grammes de choléstérol presque 4grammes la gynéco me dit" c'est la pilule je vais vous donner quelque chose pour le cholestérol" je lui réponds"et si ça me délenche des effets secondaires vous donnerez un autre médicament pour supporter le deuxième médicament que vous me donner pour supporter la pillule????? Le gage j'ai dit d'un ton agacé et péremptoire "j'ai trouvé j' arrête la pillule voilà c'est règlé.....je crois qu'elle ne s'en ai pas remise non mais ça va

Vous savez si déjà on faisait attention à ce que l'on mange ça ne règle pas tout je sais mais....j'ai un livre qui s'intitule"et si ça venait du ventre????" Oui et si ça venait de là c'est dans le microbiote que tout se joue c'est dans tous les articles médicaux depuis quelque temps je ne fais la morale à personne je ne culpabilise personne je ne me permettrais pas de faire ça de quel droit mais quand même nos ancêtres n'osaient dur et tard dans la vie mangeaient frugalement et étaient en meilleur santé que nous à méditer

Poussinet
le 17/07/2018

Nos ancêtres travaillaient dur.     

elec77
le 21/07/2018

@mariebleu concernant le dmp, c'est mon generaliste, qui m'a transmis les codes d'acces pour me connecter la premiere fois, ensuite j'ai personnalisé mes codes d'acces. Depuis j'ai pu de mon ordinateur deposer tout les documents utiles que je souhaitais ( compte rendu medicaux, ordonnances de traitements en cours, scan de radios..etc )  De son côté mon généraliste a déposé les comptes rendus, qu'il a recu du rhumatologue. 

Cela fonctionne correctement.  Je precise que je suis aussi en nouvelle Aquitaine, pres de poitiers !  

thina
le 26/07/2018

@Poussinet 

Merci, je fais très attention à ma nourriture et n'achète que BIO, mais quand il s'agit de traitement médical je fais aussi très attention ! ce qui ne m'empéche pas de me poser des questions....

Cordialement.

leparigo
le 30/07/2018

@mariebleu‍ la raison me fait ecrire pas de conseil sans connaissance de votre pathologie. Éventuellement remplacer les analgésiques  par la consommation de curcuma existe en jus plus performant. 

Vous aimerez aussi

Les meilleures applis nutrition, comment bien s'alimenter simplement ?

Les meilleures applis nutrition, comment bien s'alimenter simplement ?

Lire l'article
Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Lire l'article
Masque de protection contre le coronavirus (Covid-19) : législation, types de masques, tarifs...

Masque de protection contre le coronavirus (Covid-19) : législation, types de masques, tarifs...

Lire l'article
Le diagnostic de l'épilepsie raconté par les membres Carenity

Epilepsie

Le diagnostic de l'épilepsie raconté par les membres Carenity

Lire l'article