«
»

Top

Médicaments photosensibilisants : quels sont-ils et comment prévenir leurs effets ?

8 juil. 2020 • 5 commentaires

À l’approche des beaux jours et lorsque l’on prend un traitement chronique, il est fréquent de se demander s’il n’y pas de risques à suivre la prise de son traitement tout en s’exposant au soleil. En effet, diverses réactions cutanées, inattendues et importantes, peuvent se produire suite à la prise d’un médicament dit “photosensibilisant”.

Médicaments photosensibilisants : quels sont-ils et comment prévenir leurs effets ?

Qu’est-ce que la photosensibilisation ?

La photosensibilisation correspond à une réaction anormale de la peau à la suite d’une exposition aux rayonnements ultraviolets (UV), d’origine naturelle (soleil) ou artificielle (cabines de bronzage), associée à la prise d’un médicament photosensibilisant orale (exposition générale de l’organisme à la molécule) ou locale (limitée à une certaine zone de la peau).

2 types de réactions peuvent se produire :

  • la phototoxicité : apparaît rapidement (quelques minutes à quelques heures après l’exposition solaire) sous forme de brûlures douloureuses (comme un coup de soleil très marqué). Il s’agit d’un érythème (rougeur), avec éventuellement des bulles qui apparaissent sur la peau. 
    Elle se limite aux zones exposées au soleil : si l’application du médicament est locale (crème, pommade, lotion), la réaction se fait uniquement au niveau des zones en contact avec le photosensibilisant. En revanche, si le médicament est administré par voie orale, toutes les zones exposées sont touchées.
    Plus la dose de médicament absorbée est importante, plus la réaction sera importante. Elle peut apparaître chez n’importe quel individu, à partir d’une quantité élevée de médicament photosensibilisant.
  • la photoallergie : c’est une réaction allergique retardée (elle apparaît 24 à 48h après l’exposition au soleil) sous formes de plaques rouges (eczéma) et de démangeaisons (prurit) qui s’étendent au-delà des zones exposées et dont les bords sont irréguliers. 
    Comme pour les allergies, seul un certain nombre de personnes est concerné. Elle touche les personnes prédisposées, c’est-à-dire qui ont déjà été en contact avec le photosensibilisant, et peut survenir à des doses faibles d’UV ou de substances photosensibilisantes. Ses symptômes prennent plus de temps à s'atténuer.

Quels sont les médicaments photosensibilisants ?

De nombreux médicaments sont concernés par cet effet photosensibilisant :

Cette liste n’est pas exhaustive mais rassemble les principaux médicaments photosensibilisants (vous pouvez consulter la liste complète des médicaments photosensibilisants, réalisée par la Société Française de Dermatologie). Leurs effets diffèrent selon le type de médicaments (plus marqués avec les fluoroquinolones, les antiacnéiques et l’amiodarone), la posologie et la sensibilité de chacun. C’est pourquoi il est important de demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien si vous suivez un traitement et prévoyez de vous exposer au soleil.

On peut noter que le pictogramme suivant est présent sur la boîte et/ou la notice de ces médicaments afin d’alerter les patients et de prévenir les effets indésirables de photosensibilisation :

Quelles sont les précautions à prendre afin d’éviter ces réactions ?

Lors d’une réaction de photosensibilisation, la recherche du médicament ou de la substance chimique (huiles essentielles, cosmétiques, parfums…) à l’origine de cet effet doit être réalisée et son utilisation doit être interrompue après avoir consulté son médecin ou son pharmacien. La prise de corticoïdes peut-être envisagée en cas de photoallergie

Toutefois, des mesures simples de prévention restent la meilleure solution pour éviter des réactions de photosensibilisation. En effet, quelle que soit la nature de la peau, il faut éviter de s’exposer au soleil aux heures les plus chaudes de la journée (entre 12h et 16h). Il faut rechercher de l’ombre et utiliser des vêtements et accessoires de protection tels que un t-shirt à manches longues, un chapeau et des lunettes. Il est nécessaire de renouveler toutes les 2 heures, et notamment après une baignade, l’application de crème solaire anti-UVA/UVB d’indice élevé (indice 50) et bien l’appliquer de manière uniforme sur toutes les parties du corps exposées.  Enfin, il faut particulièrement faire attention aux enfants qui ont la peau très fragile et leur apprendre à se protéger.

Par ailleurs, les UV artificiels des cabines de bronzage sont aussi dangereux que les UV naturels. Elles sont donc à éviter si vous prenez un traitement contenant des médicaments photosensibilisants.

Enfin, contrairement aux UVB, les UVA, bien qu’ils soient moins agressifs, sont plus difficiles à arrêter et traversent le verre : ainsi une fenêtre ou le pare-brise d’une voiture ne protègent pas la peau et une réaction de photosensibilisation peut avoir lieu. Attention donc lors de vos longs trajets en voiture, pensez à vous protéger si vous prenez des médicaments susceptibles d’entraîner une réaction de photosensibilisation.


Cet article vous a-t-il été utile ? Et si vous partagiez votre ressenti avec la communauté ?

Bon courage à tous, prenez soin de vous !

avatar Alexandre Moreau

Auteur : Alexandre Moreau, Assistant Marketing Digital

Au sein de l'équipe Marketing Digital, Alexandre est en charge de la rédaction de fiches maladies et d'articles scientifiques. Il s'occupe également de la modération et l'animation de la... >> En savoir plus

Commentaires

SAW1967
le 08/07/2020

Un très bel article @Candice.S‍ , qui décrit bien la réalité , avec la prise d'IPP tous les jours par deux fois , j'ai eus des accidents , ce que vous écrivez et vrai , quand il est écrit de faire attention au soleil , il faut faire attention : La première fois , passage d'un établissement climatisé a une canicule , cloques rouges qui démangeaient , une semaine pour que ça disparaisse complétement sans reprendre le soleil .

La deuxième fois , la j'ai vraiment eus peur , exposition longue au soleil , j'ai senti un malaise , je suis entré chez moi , en temps normal j'ai le visage plutôt blanc , la il était noir , comme la peau d'une personne noir , quand je le dis ou l'écris personne ne veut me croire mais c'était cela , après environ trois heures de douches et d'eau froide sur le visage , tout est rentré dans l'ordre .

Mais c'est bon , j'ai donné , je ne m'expose plus au soleil, hors cas de force majeur comme en voiture par exemple

bouchramira
le 19/07/2020

bonjour :  Photosensibilisation   se traduit par une éruption cutanée. Rougeur des parties découvertes de la peau survenant lors de l'exposition à la lumière .Soleil et médicaments ne font pas toujours bon ménage .La plupart des médicaments photosensibilisants réagissent aux UVA : en pratique, le phénomène peut donc se produire même en cas d’exposition indirecte, derrière la vitre d’une voiture ou par temps couvert.

hturki45
le 20/07/2020

Articles trés interressant, il concerne des médicaments à usage courant, les fabricants de ces médicaments ne le précisent pas clairement dans les notices, généralement on accuse les crémes solaires.

12byron
le 20/07/2020

merci pour cet article qui décrit bien la situation. Je suis en effet concerné  par les deux cas cités .Je prend beaucoup de médicaments pour

- un diabète très ancien et familial hélas

une greffe hépatique suite a un NASH

 - de la tension 

et des rhumatismes assez usant

- et dernièrement un psoriasis que l'on vient de me nommer et que je traine depuis TRES longtemps

Los de la greffe, le professeur qui me suis m'a dit:" pas de soleil, avec les anti - rejets, "et depuis j'évite, mais je me suis rendue compte que avec tous les médicaments il faut ne pas s'exposer. Alors vétements en coton, en lin ou en bambou a longue manche pour éviter, chapeau, chaussettes légères, enfin tout ce qui peut couvrir le corps. il arrive, même parfois que je sois dehors a l'ombre, pourtant, mais chaque soir ce sont des démangeaisons épouvantables.

sortir le matin tôt ou le soir quand le soleil décline.

c'est très agréable le beau temps, mais la grosse chaleur pas facile avec des prises de médicaments. 

la période la meilleure pour moi, c'est le printemps ou la fin de l'automne, mais je n'aime pas l'été qui m'épuise

je pense que TOUS les médicaments agissent avec le soleil, Les crèmes sur la peau, je n'aime pas, j'utilise du lait de bébé,

pour moi, ça se traduit par rougeurs, boutons en cloque, démangeaisons , enfin j'ai vu des dermatos, et chaque fois, c'est cortisone- qui je viens de le constater aggrave la situation

donc brumisateur pour rafraichir et mixa le soir

biberon
le 22/07/2020

moi ce que je souhaite c,est de pourvoir avoir une liste de menu sur un mois pour perdre du poids est ce possible merci

Vous aimerez aussi

Quelle est la durée de validité d'une ordonnance médicale ?

Quelle est la durée de validité d'une ordonnance médicale ?

Lire l'article
Découvrez comment le yoga peut améliorer la vie des patients atteints de maladies chroniques

Découvrez comment le yoga peut améliorer la vie des patients atteints de maladies chroniques

Lire l'article
Acromégalie, maladie de Cushing… apprenez-en plus sur les tumeurs neuroendocrines de l’hypophyse (TNEh)

Acromégalie, maladie de Cushing… apprenez-en plus sur les tumeurs neuroendocrines de l’hypophyse (TNEh)

Lire l'article
Qu’est-ce que l’hormonothérapie ?

Qu’est-ce que l’hormonothérapie ?

Lire l'article