«
»

Top

Journée mondiale contre l’obésité : faisons le point sur les solutions chirurgicales

Publié le 4 mars 2021 • Par Clémence Arnaud

L’obésité est une maladie dont la prévalence augmente depuis plusieurs années. Cette maladie peut entraîner de nombreuses autres pathologies. La chirurgie bariatrique est une opération avec pour objectif de permettre aux patients de sortir de l’obésité.

Quels sont les différents types de chirurgies bariatriques ? Qui est éligible à ce type de chirurgie ? Existe-t-il une prise en charge spécifique pour ces patients ?

On vous dit tout dans notre article !

Cet article a été réalisé en partenariat avec l’association Vivre autrement ses formes (VASF). Merci pour votre aide.

Journée mondiale contre l’obésité : faisons le point sur les solutions chirurgicales

Les solutions chirurgicales dans la prise en charge de l’obésité : 

Il existe différentes opérations chirurgicales possibles et chacune d’entre elles sera discutée en fonction de l’individu. 

  • La sleeve : Réduction d’une partie de l’estomac en fonction de l’individu et de la perte de poids souhaitée. Le foie est l’organe sécrétant une hormone responsable de l’appétit et de la sensation de faim : la ghréline. C’est cette partie du foie qui sera enlevée pour diminuer cette sensation. 
  • Le by-pass : Cette technique a pour but de diminuer l’assimilation des aliments. Il y a un court circuit entre une partie du foie et une partie de l’intestin. Les aliments arrivent directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle. L’intestin grêle est l’organe de la digestion et il permet l’absorption de nombreux nutriments. Suite à cette opération, le patient devra prendre un complément en vitamines à vie. 
  • L’anneau gastrique : L’anneau va permettre de créer une poche dans la partie supérieure de l’estomac et donc d’en diminuer le volume. L’appétit diminue ainsi que le passage des aliments dans l’estomac. Le suivi médical est plus important avec ce dispositif pour limiter les infections, les déplacements ou rupture de l’anneau pouvant créer des douleurs …

Des critères stricts pour bénéficier de la chirurgie bariatrique :

La chirurgie n’est pas une décision de première intention chez les personnes souffrant d’obésité. Elle est évoquée seulement après l’échec de technique nutritionnelle, médicale, diététique ou psychothérapeutiques. Les personnes pouvant bénéficier de cette technique sont les personne en situations d’obésité ( IMC ≧ 40 kg/m² ) ou les personnes avec un IMC ≧ 35 kg/m² et avec un pathologie pouvant être améliorée grâce à la chirurgie. 

L’association Vivre autrement ses formes rappelle que la chirurgie n’est pas une solution miracle. C’est une grande aide dans la perte de poids mais il faut bien se renseigner, se préparer, être entouré pour que ce soit une réussite par la suite.

Une prise en charge multidisciplinaire pré et post-opératoire : 

L’éducation thérapeutique du patient est un point primordial pour que l’opération soit un succès. La prise en charge des patients obèses est complète avec une équipe composée d’un nutritionniste, d’un chirurgien, d’un psychiatre et/ou psychologue pour évaluer la faisabilité de la chirurgie ou non.

La prise en charge psychologique

Elle peut être particulièrement importante lorsque le problème de l’obésité est lié à une hyperphagie boulimique c'est-à-dire à des prises de nourriture de manière excessive qui ne sont pas associées avec des comportements compensatoires (vomissements, laxatifs…). Il est important de résoudre cette problématique pour que la chirurgie bariatrique fonctionne dans le temps.

La prise en charge d’addictions peut également être une contre-indication à la chirurgie comme l’addiction à l’alcool par exemple. Ces addictions peuvent être prises en charge à priori avec un psychologue ou un psychiatre.

Le changement du corps de la personne suite à la chirurgie peut être très compliqué à vivre. Les patients peuvent ne pas reconnaître leur corps et cela entraîne dans certains cas des modifications de comportement. En effet, il y a un impact sur la vie de couple suite à cette intervention chirurgicale qui est difficile à prévoir et qui dépend de chaque patient. La prise en charge psychologique peut aider le patient à mieux vivre cette étape qui est très importante pour le fonctionnement sur le long terme de la chirurgie.

La prise en charge nutritionnelle  

Le rééquilibrage alimentaire est indispensable pour une bonne prise en charge du patient. Il doit être mis en place avant la chirurgie pour permettre au patient de prendre de bonnes habitudes alimentaires. Il est également important d’expliquer, en amont de la chirurgie, les futures habitudes alimentaires que le patient devra maintenir après l’opération.

Au-delà de la prise en charge nutritionnelle, l’activité physique va être un point clé pour la bonne réussite de l’opération. La perte de masse grasse est ce qui est recherché suite à cette opération, une bonne alimentation doit donc être couplée à une activité physique régulière.

Le suivi chirurgical

Suite à la chirurgie bariatrique, le suivi des complications est essentiel. Il peut s’agir d’un problème d’ulcère, des problèmes liés à l’anneau comme un déplacement de ce dernier… Ces complications peuvent apparaître à court terme ou à long terme.

Après 12 à 18 mois, une chirurgie réparatrice peut être proposée au patient lorsque la perte de poids est suffisante. Cette chirurgie va permettre au patient de perdre le surplus de peau créé par la perte de poids.

L’accompagnement associatif

VASF insiste sur l’importance et la plus value qu’ont les associations de patients dans la prise en charge des patients atteints d’obésité. Il est important de les inclure pleinement et de manière encore plus forte car les associations comme VASF permettent d’avoir un échange libre.

L’association permet d’apporter des informations, des témoignages, un soutien aux personnes pendant leur parcours que ce soit avant ou après la chirurgie. Échanger avec des personnes ayant le même vécu facilite la discussion. Les gens se sentent libres de s’exprimer car compris et non jugés.

A l’occasion de cette journée mondiale, Vivre autrement ses formes nous a fait le plaisir de nous livrer un témoignage d’une patiente ayant eu recours à la chirurgie bariatrique :

 “Après toute une vie passée en obésité, à 33 ans je me suis faite opérée d’un bypass. Depuis l’enfance j’enchainais régimes avec perte de poids et reprise par la suite. Pour moi, c’était ma solution pour enfin perdre tous ses kilos en trop et prendre soin de ma santé avant d’avoir des problèmes

Tout s’est très bien passé, que ce soit l’opération, la réalimentation par la suite (aucun dumping syndrome). Au fil des mois, les kilos s’envolaient.

Maintenant, après plusieurs années, je suis vraiment contente de l’avoir fait, aucun regret. Même si je n’oublie pas que ce n’est pas une baguette magique et que je dois rester vigilante pour ne pas reprendre du poids au fil des ans.”

N’hésitez pas à consulter le site internet de VASF ou à consulter l'article présentant l’association dans notre magazine santé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !


avatar Clémence Arnaud

Auteur : Clémence Arnaud, Assistante Marketing Digital

Clémence ARNAUD est actuellement stagiaire au sein de l'équipe marketing digital. Son rôle consiste à animer et modérer la communauté pour que les utilisateurs aient la meilleure expérience possible sur la... >> En savoir plus

Commentaires

Vous aimerez aussi

Quel est l’impact de l’obésité sur la santé et le mental ?

Chirurgie bariatrique
Obésité

Quel est l’impact de l’obésité sur la santé et le mental ?

Lire l'article
NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Obésité

NASH, ou maladie du foie gras : comprendre le traitement

Lire l'article
Obésité et diabète : soyons acteur de notre maladie

Obésité

Obésité et diabète : soyons acteur de notre maladie

Voir le témoignage

Fiches maladies