Symptômes du sevrage tabagique

Les symptômes du sevrage tabagique sont les principaux freins à l’arrêt du tabac.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Ces symptômes sont les suivants chez un malade qui arrête sans se faire aider :

Symptômes Durée de persistance
Besoin intense de tabac Quelques jours à quelques mois
Irritabilité 2 à 4 semaines
Anxiété 2 à 4 semaines
Difficultés de concentration Quelques semaines
Insomnie 1 semaine
Gorge sèche, toux, crachats Quelques jours


Si 1/3 des fumeurs ne prend pas de poids en arrêtant de fumer, une étude a montré que le poids de l’ex-fumeur augmente en moyenne de 2,8 kg pour les hommes et de 3,8 kg pour les femmes. Cet effet ne suffit pas à justifier l’absence de sevrage car les risques pulmonaires, cancéreux et cardiovasculaires sont nettement plus élevés que ceux liés à ce gain de poids. En revanche, le mauvais contrôle du poids est un frein aux tentatives de sevrage.

Plusieurs hypothèses expliquent ce gain de poids :
- le tabac diminue l’appétit en accélérant le sentiment de satiété quand on mange : le sevrage favorise la prise de poids ;
- le fumeur mange plus de graisse et plus salé car il a moins de goût et d’odorat qu’un non fumeur ;
- le tabac augmente le métabolisme, l’organisme brûle plus de calories : à l’arrêt, ces calories sont stockées et le poids augmente ;
- le tabac provoque la stimulation de la dégradation des graisses (lipolyse) : à l’arrêt, cet effet est interrompu et les graisses sont stockées.

La dépression affecte principalement les personnes déjà à risque ou ayant des antécédents dépressifs. Les fumeurs sont 3 fois plus souvent dépressifs que la population générale et fumer favorise au long cours la dépression.

Les effets positifs du sevrage tabagique

L’arrêt du tabac est une libération d’une addiction, d’un esclavage, mais aurait moins d’intérêt s’il n’était pas suivi d’effets bénéfiques pour l’ancien fumeur.
Il est donc aisé de comprendre que l’arrêt du tabac doit être le plus précoce possible afin de bénéficier des intérêts à long terme.

Article rédigé sous la supervision du Pr. Bertrand DAUTZENBERG, service de pneumologie et réanimation médicale à la Pitié Salpêtrière à Paris et Président de l'Office Français de Prévention du Tabagisme (OFT)

Dernière mise à jour : 01/10/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Bertrand Dautzenberg, Pneumologue

Professeur en médecine à l’université Pierre et Marie Curie où il enseigne la pneumologie, Bertrand Dautzenberg exerce au sein du service pneumologie du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière. Il a présidé l’Office... >> En savoir plus

Fiches maladies