Traitements médicaux topiques des verrues

Les verrues peuvent être traitées par laserothérapie seulement dans des cas exceptionnels car l’opération coûte cher. Elles sont en général traitées par cryothérapie ou en appliquant directement sur la lésion des médicaments spécifiques, tels que l’acide lactique et l’acide salicylique. On peut aussi recourir à des médicaments immunomodulateurs, des rétinoïdes et des antiviraux dans le traitement des verrues.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Il existe différents types de traitements pour les verrues, qui se présentent sous différentes formes. C’est au médecin de choisir le principe actif le plus indiqué pour le patient, en fonction de la gravité de la maladie, de l’état de santé du patient et de sa réponse au traitement. Les traitements à application locale ont l’avantage de ne pas être douloureux, mais nécessitent plus de temps. Ainsi, il faut compter plusieurs semaines pour venir à bout d’une verrue. Parmi ces traitements, on retrouve :

- L’acide salicylique : c’est le médicament kératolytique de première ligne utilisé pour soigner les verrues des mains et des pieds. Il s’utilise en appliquant le produit directement sur la peau affectée par la verrue, 1 à 2 fois par jour. Il est ensuite conseillé de limer la verrue, au moins une fois par semaine, afin d’enlever la peau en excès.

- Le nitrate d'argent : le médicament est le sel d’argent de l’acide nitrique, utilisé dans le traitement des verrues des mains et des pieds et est disponible en applicateur. Il est conseillé d’appliquer le traitement sur la peau affectée durant plusieurs minutes une fois par jour. Il ne faut pas répéter l’opération plus de 6 fois. Il est de plus recommandé d’enlever la peau superficielle avant chaque application. Il faut ensuite bander la zone avec une gaze stérile après l’application du médicament.

- Le Glutaraldehyde : c’est une autre substance kératolytique à action désinfectante, indiquée pour le traitement des verrues des mains et des pieds. L’application est locale directement sur la verrue, deux fois par jour.

- Résine de Podophyllin : le médicament est souvent associé à l’acide salicylique pour une application topique, en général pour les verrues anales et génitales externes. C’est une substance capable de bloquer la mitose cellulaire : elle est en mesure d’éradiquer l’infection.

- L'acide rétinoïque ou trétinoïne : ces médicaments sont des dérivés de la vitamine A : l’application locale de tels principes actifs est indiquée pour détruire les cellules qui forment la verrue. Le médicament agit en favorisant la desquamation des kératinocytes et en stimulant le changement cellulaire. Il ne faut pas s’exposer au soleil durant le traitement avec des rétinoïdes. Il ne faut pas non plus l’utiliser durant la grossesse et l’allaitement.

- L’imiquimod : ce médicament est une substance immunomodulatrice, indiquée pour le traitement des verrues génito-anales, ainsi que pour les autres types de verrues. Le médicament est sous forme de crème à appliquer sur la peau trois fois par semaine, durant un maximum de 16 semaines. La suspension du médicament ne garantit pas l’immunité contre les verrues.

Sources : Dermato Info

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel