Traitement des verrues par cryothérapie

La cryothérapie des verrues, aussi appelée cryochirurgie, correspond à la congélation des verrues. Cette méthode est la plus utilisée car elle est efficace et moins cher que d'autres traitements.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

La cryothérapie des verrues, consiste à appliquer de l’azote liquide à une température de -196°C sur la zone affectée. La cryothérapie est le traitement des verrues le plus répandu car elle est beaucoup moins chère que la lasérothérapie, plus rapide que les applications locales de médicaments, facile d’utilisation et ne laisse pas de cicatrice après la guérison. Dans certains cas, une seule séance peut suffire à éradiquer la verrue, mais dans la plupart des cas, plusieurs séances sont nécessaires.

L’azote liquide est appliqué au moyen d’un coton-tige directement sur la verrue durant plusieurs secondes, ou bien au moyen d’un spray. L’action est répétée plusieurs fois sur la zone au cours d’une séance. Le traitement par cryothérapie s’effectue par un dermatologue directement dans son cabinet. C’est une méthode très efficace, qui peut ne nécessiter qu’une visite, mais dans la plupart des cas cependant, d’autres séances sont nécessaires, espacées de quatre semaines environ.

Mode d’action de la cryothérapie sur la verrue

Beaucoup de personnes pensent à tort que la verrue se congèle ou brûle immédiatement ; cela n’est pas vrai, la congélation agit lentement sur la peau en formant une vésicule autour de la verrue. Cette vésicule doit être assez profonde pour comprendre les racines de la verrue. En fonction de sa profondeur, cette vésicule arrive à maturation au cours d’une période comprise entre 7 et 28 jours ; une fois passée cette période, le tissu de la peau morte, qui compose cette vésicule, tombe, en enlevant ainsi la verrue.

Le traitement par cryothérapie peut être douloureux dans certaines parties du corps. La douleur augmente en fonction de la profondeur de la verrue à traiter : plus celle-ci est profonde, plus le traitement sera long. Dans certains cas, et notamment pour les verrues plantaires, il est possible d’effectuer une anesthésie locale lorsque la douleur devient trop importante.

Sources : Dermato info

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 164 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme