Prévention de l’ostéoporose

Au sujet de la prévention de l'ostéoporose, l'idéal serait de prendre en charge l’ostéoporose avant la première fracture.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Il est essentiel de se constituer une masse osseuse importante pendant l’enfance et l’adolescence afin de prévenir l’ostéoporose.



Pour cela, il faut éviter toute carence en calcium ou vitamine D. Le calcium est un constituant indispensable dans la construction de l’os et la vitamine D permet le passage du calcium dans le sang au niveau de la barrière digestive.
Parmi les aliments riches en calcium, on peut citer les produits laitiers et certains végétaux (épinards et brocolis par exemple).
La vitamine D est produite lorsque la peau est exposée aux rayons du soleil et on la retrouve tout particulièrement dans le poisson.
Enfin, on s’est aperçu que la vitamine D avait un effet indirect sur la fragilité osseuse en tonifiant les muscles.

Aussi, l’exercice physique est essentiel car il permet d’améliorer la résistance des os en les sollicitant. Il est souvent conseillé d’effectuer un minimum de 30 minutes de sport au moins trois fois par semaine. Plus que la durée, c’est la fréquence d’activité physique qui permet de construire le squelette.

Eviter les chutes en cas d'ostéoporose

Lorsque l’ostéoporose est déjà installée, l’exercice physique garde son intérêt car il permet de limiter la rapidité de la perte osseuse mais également d’améliorer l’équilibre et la coordination, réduisant ainsi le risque de chute et donc de fracture.

La prévention de la chute est aussi essentielle que le traitement de l’ostéoporose. Il est nécessaire de réaliser l’ensemble des actions permettant de limiter ce risque :

• Adapter les traitements altérant la vigilance.
• Adapter les traitements pouvant provoquer des chutes : c’est le cas de certains anti-hypertenseurs à la suite d’une hypotension orthostatique.
• Corriger les éventuels défauts d’acuité visuelle.
• Améliorer l’aménagement du logement afin de faciliter les déplacements : éviter les fils qui parcourent le sol, poser un tapis antidérapant dans la baignoire, ne pas porter de talons hauts, porter des semelles antidérapantes.

Diminuer sa consommation d’alcool et arrêter le tabac contribuent aussi au traitement de l’ostéoporose.

En cas de maigreur (indice de masse corporelle trop faible), il est important de retrouver un poids normal afin de réduire la progression de l’ostéoporose.

Article rédigé sous la supervision du Dr. Florence LEVY-WEIL, chef de service de rhumatologie au centre hospitalier d’Argenteuil (95).

Sources : Haute Autorité de Santé (HAS) : Prévention, diagnostic et traitement de l’ostéoporose

Dernière mise à jour : 15/02/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Florence Levy-Weil, Rhumatologue

Chef de service de rhumatologie au Centre Hospitalier d'Argenteuil, a participé à la création d’un service orienté sur la place du patient dans la prise en charge... >> En savoir plus

Actualité - Ostéoporose

Lire l'article