L'ostéoporose au quotidien

L’ostéoporose touche plus d’une femme sur trois passé cinquante ans. Toutefois, les risques de chutes et de fractures peuvent être évités avec quelques mesures simples. Les conseil pratiques passe notamment par un suivi médical régulier, du bon sens au quotidien et une alimentation adaptée.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Pour les personnes souffrant d’ostéoporose, les chutes sont dangereuses et parfois fatales. Il est donc important d’aménager son lieu de vie de manière à éviter les chutes inutiles.

Notamment, il faut veiller à :

- Ne pas porter de vêtements trop longs ou amples
- Bien éclairer son lieu de vie afin d’éviter les zones d’obscurité, qui favorisent les chutes
- Privilégier des chaussures fermées pour bien maintenir le pied
- Faciliter l’accès aux objets du quotidien afin d’éviter de monter sur un tabouret ou une chaise pour les attraper
- Se débarrasser des tapis dans lesquels on se prend souvent les pieds
- Ranger les fils électriques au sol pour la même raison
- S’équiper de barre d’appui dans les toilettes et salles de bain

Consommer chaque jour des aliments riches en calcium et en vitamine D permet d’éviter une évolution trop rapide de l’ostéoporose.
Les aliments riches en calcium sont par exemple :

- Le fromage (gruyère, gouda, cantal, roquefort…
- Les œufs
- Le persil
- Les moules
- Les huitres

De son côté, la vitamine D permet de fixer le calcium sur les os. Le soleil participe au processus de fixation du calcium sur les os. S’exposer quotidiennement à la lumière du jour est donc aussi bon pour le moral que pour la densité osseuse ! Certains aliments riches en vitamine D sont également conseillés comme le beurre, les œufs ou encore les poissons gras tels que le saumon, le maquereau ou le hareng.

L'évolution au quotidien de l'ostéoporose

Afin de surveiller les fractures éventuelles, en particulier au niveau des vertèbres, il convient de se rendre régulièrement chez son médecin. Aussi, un suivi régulier permet de s’assurer que le traitement choisi est toujours adapté.

Sources : ameli-sante