Fiche Maladie des griffes du chat

La maladie des griffes du chat est une zoonose (c’est-à-dire une maladie qui peut être transmise par les animaux à l’Homme), qui reconnait trois agents étiologiques différents ; dans la majorité des cas (environ 95%), la maladie des griffes du chat est due à la Bartonella henselae
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Maladie des griffes du chat

Les cas dus à l’Afipia felis et à la Bartonella clarridgeiae sont en revanche plus rares. La maladie des griffes du chat a été décrite pour la première fois au XIX ème siècle , mais ce n’est qu’en 1931 que le chat fut reconnu comme vecteur de la maladie.

On estime qu’environ 8% des chats domestiques et 13% des chats sauvages sont infectés par la maladie. La diffusion de celle-ci s’effectue à travers un parasite, le Ctenocephalides felis, qui correspond à la puce du chat. L’Homme peut alors être contaminé par des chats apparemment sains, à la suite de morsures ou griffures, mais aussi au contact de la salive de l’animal sur une zone cutanée lésée. Les sujets les plus à risque sont néanmoins les enfants.

La période d’incubation de la maladie varie de 3 à 12 jours ; passé cette période, la maladie des griffes du chat se manifeste alors avec des pustules qui apparaissent sur la zone touchée. Après une période qui peut varier de une à trois semaines, les lésions cutanées disparaissent sans laisser de trace et sont alors substituées par un autre signe, le gonflement des ganglions lymphatiques, souvent douloureux.

Dans certains cas, les ganglions lymphatiques deviennent purulents ou rougissent. Dans 50% des cas de patients affectés par la maladie des griffes du chat, d’autres symptômes plus généraux se développent, tels qu’une sensation de mal être général, de la fièvre, des maux de tête, de l’arthralgie et de la fatigue. Plus rarement, on peut aussi observer une perte d’appétit, une perte de poids, des nausées et vomissements, un mal de gorge et des douleurs abdominales.

En savoir plus sur la Maladie des griffes du chat

Dans le cas où les symptômes font suspecter la présence de la malade des griffes du chat, il est possible de se soumettre à des tests tels que l’EIA (Enzyme immunoassay), l'IFA (Immunofluorescence Antibody Assay) et une biopsie des ganglions lymphatique.

La maladie des griffes du chat a de très bons pronostics, et se résout généralement de manière spontanée après 6-12 semaines environ, sans qu’aucun traitement ne soit entrepris. Le gonflement des ganglions lymphatiques peut cependant persister durant plusieurs mois avant de régresser. Une fois que le patient est guéri de la maladie des griffes du chat, une immunité permanente s’installe.

Le traitement de la maladie des griffes du chat et généralement symptomatique car la maladie disparait toute seule au bout de quelques semaines. Des antidouleurs peuvent alors être administrés pour soulager la douleur. Le gonflement des ganglions lymphatiques peut être traité avec des applications de poches chaudes.

L’utilisation d’antibiotiques est réservée pour les cas plus graves et pour ceux où la maladie est systémique.

Sources : Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt.

Maladie des griffes du chat sur le forum

Forum
31/10/2017 à 10:26

Un membre a réagi à la discussion Quatre solutions contre la maladie de Lyme

Voir sa réponse
Forum
23/08/2017 à 22:15

Un membre a réagi à la discussion Maladie de lyme. Y-a-t-il du nouveau en FRANCE ?

Voir sa réponse
Voir le forum Maladie des griffes du chat

Enquêtes Maladie des griffes du chat

  • Je partage mon expérience
  • J'échange avec d'autres patients
  • J'obtiens des informations

La communauté Maladie des griffes du chat

  • 29 membres

  • 0 traitements

  • 29 membres

  • 29 membres

Rejoignez les 150 000 patients

inscrits sur la plateforme

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme